fbpx

Sans diplôme, un africain innove l’hélicoptère, la voiture et le drone

Sans diplôme, un africain innove l’hélicoptère, la voiture et le drone-MyAfricaInfos

Sans diplôme, un africain innove l’hélicoptère, la voiture et le drone-MyAfricaInfos

Vous le savez tous, l’Afrique a des fils et filles talentueux, travailleurs, intelligents, audacieux, courageux. Certains se battent seuls pour se propulser au sommet de la créativité et de l’inventivité. C’est le cas du Zimbabwéen Sangulani Chikumbutso , né à Kuwazana, une banlieue de la capitale Harare. Avec la construction de l’hélicoptère, de la voiture et du drone, le jeune Zimbabwéen, sans même finir ses études secondaires se positionne parmi les génies de la haute technologie.

Comme son père, S. Chinkumbutso est passionné de la mécanique depuis son jeune âge. C’est ainsi qu’il a renié aux diplômes et aux longues études pour s’adonner à ce qui brule plus en lui. Très éveillé d’esprit, il aborde très tôt la technologie électrique. Après années d’apprentissage et de perfectionnement, il crée son entreprise ” Saith technologies” spécialisée dans l’énergie et la communication.

C’est donc avec le label de son entreprise personnelle, et avec les petits moyens de bord, qu’il a conçu et réalisé un hélicoptère baptisé ” Hex Copter” de deux sièges , avec un moteur de propulsion hybride, fonctionnant avec 6 types de carburants.

Sans diplôme, un africain innove l’hélicoptère, la voiture et le drone-MyAfricaInfos

Sangulani Chikumbutso a également inventé une voiture électrique, un convertisseur magnétique, et un drone de surveillance autonome Mesh IP, la GPM( Green Power Machine) qui se présente sous forme de générateur produisant l’énergie ” verte”, donc propre sur le plan écologique. Pour ce génie, aucune limite ne semble exister.

Sans diplôme, un africain innove l’hélicoptère, la voiture et le drone-MyAfricaInfos

Voilà le type d’état d’esprit qu’il faut inculquer à tous les jeunes africains francophones, au lieu de leur faire aller s’asseoir sur les bancs d’amphithéâtres universitaires pour avaler les philosophies de Voltaire, les lettres modernes françaises et autres langues coloniales improductives.

Lire aussi: “Les trois 21 ans pour réussir sa vie”; une œuvre de Wilfried SEMEDO

Ce jeune zimbabwéen qui est en passe de devenir une star planétaire, n’a eu à importer que quelques pièces détachées, mais les matières de base utilisées proviennent du Zimbabwe: l’aluminium et l’acier . C’est dire qu’il y a bien des Africains qui ont du talent à revendre. Il leur manque juste les ressources financières nécessaires et les soutiens des gouvernements pour émerger convenablement.

Articles du même auteur :

Delali Adzika

Lire le précédent

La passiflore, un anti-stress naturel

Lire le suivant

Un apprenti boulanger guinéen obtient un titre de séjour en France, après une grève de la faim de son patron

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *