fbpx

Retour au naturel?

Ces deux dernières décennies, des jeunes femmes Afro-américaine ont décidé d’abandonner le lissage brésilien ou le défrisage et de revenir au naturel. De là est né le mouvement « Nappy » qui est la dénomination francophone du « Natural Hair Movement » né aux Etats-Unis dans les années 2000.

Depuis les Etats-Unis, ce mouvement a fait son bout de chemin et s’est incrusté dans les habitudes des femmes en Afrique. Même les plus réticentes, entrevoient dorénavant des possibilités d’un retour au naturel.

Le « Nappy Hair » ou « Cheveu Crépu » considéré au départ comme un mouvement socio-culturel est devenu un phénomène de mode puis une simple tendance capillaire.

À l’heure où les marches se multiplient et les voix résonnent sur la situation des Noirs en Occident et ce, en faveur du Mouvement «BLACKS LIVES MATTERS », il est plus qu’important en tant qu’africain de repenser au mouvement « Nappy » et de revenir à ses origines.

Cependant, cet article va aborder le « Nappy en tant que tendance capillaire.

Quelles sont les défis auxquels s’attendre lorsque l’on décide de revenir au naturel ?

Comment entretenir ses cheveux naturels ?

Des questions que nous allons essayer de répondre dans cet article afin de vaincre les dernières résistances du retour au naturel.

RETOUR AU NATUREL, A QUOI DOIS-JE M’ATTENDRE ?

Les cheveux crépus ou frisés réclament beaucoup de soin. Libérant moins de sébum, ils ont besoin d’une hydratation permanente mais aussi d’un soin nourrissant.

Au naturel, la fibre capillaire des cheveux crépus ou frisés ne se laisse pas nourrir facilement. L’hydratation permet d’éviter la cassure et le soin nourrissant éloigne les pellicules et les démangeaisons du cuir chevelu.

Il est donc vrai que prendre soin de ses cheveux naturels nécessite de la patience. Mais s’il faut oui ou non faire le pas, regardez vous-même l’état de vos cheveux défrisés et imaginez la belle touffe que vous pouvez avoir dans six (06) mois.

Nous avons décidé de faire le pas, avec quelques appréhensions bien évidemment. Comment s’y prendre ? comment les entretenir pour ne pas vite s’essouffler ?

RETOUR AU NATUREL, « BIG CHOP » OU « TRANSITION » ?

Le « BIG CHOP » c’est le fait de couper toutes les pointes défrisées de ses cheveux. Les cheveux portés peuvent devenir extrêmement court. Pour certaines c’est un choc et elles ne se trouvent pas belle avec les cheveux courts. Dans ce cas, il est conseillé d’opter pour la transition.

La « TRANSITION » c’est tout simplement d’avoir une base de cheveu naturel tandis que les pointes sont défrisées. Les deux types de cheveux cohabitent le temps nécessaire pour passer à l’étape « BIG CHOP ». La transition peut durer trois (03) mois, six (06) mois voire un (01) an. Le temps d’avoir la longueur de cheveu naturel acceptable pour soi.

Eh oui, impossible de déroger à l’étape « BIG CHOP » car les pointes défrisées ne retrouveront plus leur texture normale.

RETOUR AU NATUREL, COMMENT ENTRETENIR SES « Nappy Hair » ?

Entretenir ses cheveux crépus ou frisés nécessite de la discipline.

Ils ont besoin d’être hydraté et nourrit. Pour cela, Vaporisez deux (02) fois par jour sur ses cheveux un mélange d’eau de source avec une huile végétale (ricin, avocat, coco etc.). L’huile permet au cheveu de type crépu de retenir l’hydratation.

Concernant le soin nourrissant, misez sur les bains d’huile ou les masques à faire une (01) fois par mois avant le shampoing.

Les cheveux crépus ou frisés sont secs et retiennent moins la saleté. En conséquence, ils n’ont pas besoin d’être lavés souvent. Un shampoing une (01) fois par mois suffit. Il vaut mieux choisir un shampoing sans parabène, sans silicone et sans sulfites car ils empêchent toute action nutritive et sont dangereux pour le cuir chevelu.

Lire aussi: Trucs et astuces/ Comment réussir un bain de pieds?

Après le shampoing, éponger ses cheveux et les nourrir immédiatement avec une chantilly de karité ou de cacao. Puis les twister. C’est-à-dire faire des tresses de type torsadé.

Ces tresses protègent les cheveux et les empêchent de s’entremêler. Elles ne seront défaites que pour le coiffage. Les cheveux twistés sont laissés au vent pour le séchage. « Exit » le séchage au sèche-cheveux. Il casse les cheveux crépus et les rétrécissent.

Au coucher, les cheveux crépus doivent être emballés dans un foulard en soie ou en satin. Le coton et autres tissus synthétiques favorisent la perte d’hydratation des cheveux crépus.

Pour terminer, il faut souligner que les cheveux crépus ou frisés doivent être protégés des agressions extérieures (vent, pluies, chaleur extrême) par des coiffures protectrices.

Ces coiffures ont l’avantage de faire gagner du temps et de garder les cheveux souples et hydratés.

Le retour au naturel est aussi simple.

À très bientôt pour d’autres conseils.

Avec Amour,

Mamie Frieda.

Articles du même auteur :

Mamie Frieda

Lire le précédent

Togo/ Nïkaala acte 3 : « Ne dites plus danse, dites Nïkaala ! »

Lire le suivant

Essoufflement/ causes, conséquences et solutions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *