fbpx

Togo/ Nïkaala acte 3 : « Ne dites plus danse, dites Nïkaala ! »

Nikaala 2

Nïkaala est un festival de danse contemporaine qui propose à la fois spectacles et formations. Cette année, Nikaala nous revient toujours avec beaucoup d’innovations et de créativités. La responsable de ce festival, Germaine Sikota nous en parle.

Bonjour Germaine Sikota ! Dites-nous, que veut dire Nïkaala ?

Nïkaala veut dire « je danse » en langue Akposso.

Pouvez-vous rappeler le but de ce festival ?

Le projet du festival international de danse Nïkaala a été créé en vue d’offrir à la gente féminine en général et aux jeunes filles en particulier, passionnées de la danse, un cadre de rencontre, d’échange et d’expression de leur art.

Image de Nïkaala 2

Quelles sont les nouveautés de cette 3ème édition?

La nouveauté réside en sa programmation et des thèmes qui y sont développés dans divers espaces notamment dans la rue pour un nouveau public. L’idée étant d’amener cette forme de danse (danse de création) à un nouveau public et de passer le message de la femme audacieuse avec une danse osée. Aussi a-t-on prévu une matinée de danse à laquelle tout le monde peut participer. Ça aura lieu le samedi 19 septembre 2020 de 7h à 8h. Elle est gratuite et accessible à tout le monde.

Nous enregistrons cette année une participation plus grande de jeunes danseuses togolaises qui sont à la fois déterminées et pétries de talents.

L’ une de nos particularités cette année est que nous accueillons deux projets portés par deux femmes : une au Ghana et une au Togo. Ces deux projets sont réalisés dans la promotion de la femme.

Il est annoncé la participation de plusieurs groupes de danse à cette édition. Pouvez-vous nous en dévoiler quelques-uns ?

Nous nous sommes retrouvés contraints de reporter la participation de plusieurs chorégraphes à Nikaala de cette année à cause de la crise sanitaire. Nous avons maintenu cependant certaines qui nous viendront du Ghana, USA, et bien évidemment du Togo.

« Femme audacieuse, danse osée » ; c’est le thème retenu pour cette année. Pourquoi ce thème ?

Ce thème est destiné à mettre en lumière des sujets brûlants qui touchent le vécu des femmes de par le monde. Nïkaala va proposer des scènes qui interpellent . 

Aura-t-on vraiment droit à des danses osées ?

Quand on parle de danses osées, les gens pensent forcément à une danse obscène mais ça va au-delà. Rendez-vous à Nïkaala 3 pour toucher du doigt la réalité.

Image de Nikaala 2

La situation sanitaire mondiale qui prévaut actuellement ne facilite pas l’organisation ou la tenue d’activité grand public. Comment se passe l’organisation pour Nïkaala 3 ?

Effectivement la crise sanitaire liée à la covid 19 a compliqué la vie artistique et culturelle dans le monde en général et au Togo en particulier. Nous essayons d’avancer au jour le jour tout en restant attentif aux informations relatives aux dispositions prises par le gouvernement et nous espérons qu’elles seront favorables à la tenue de la troisième édition du festival Nïkaala cette année.

Quelles sont les mesures que vous prenez pour la réalisation effective de cette édition ?

Des équipes sont mises en place pour faire en sorte que les mesures barrières puissent être respectées lors des représentations.

Pouvez-vous nous rappeler le programme et nous dire quelles sont les conditions d’accès ?

La réalisation du festival est prévue du 17 au 19 septembre 2020 à l’Institut Français du Togo, à la place Bonkey et au Centre Culturel Henri Motra.

L’accès aux différentes soirées à l’Institut Français est à 1000 FCFA et gratuit dans les espaces publics.

Un message à l’endroit du public togolais ?

Femme audacieuse, danse osée, des jeunes filles vont mettre ensemble leur voix à travers leur corps pour dire ce qu’elles pensent du monde. Soyons au rendez-vous pour les écouter.

Votre dernier mot pour terminer ?

Le festival Nikaala est pour toute personne vivant au Togo. Alors j’invite donc tout le monde à faire le déplacement et à venir partager avec nous des moments d’émotions dans le strict respect des mesures barrières contre la Covid 19.

Pour toute information et achat de ticket

Téléphone : +228 98 36 84 49
Facebook :
Festival Nïkaala
Site web : Festivalnikaala.com

Articles du même auteur :

Charles Mossi

Lire le précédent

RDC / Bertin Maku Kisamba a signé avec Saint Eloi Lupopo

Lire le suivant

Retour au naturel?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.