fbpx

Essoufflement/ causes, conséquences et solutions

L’essoufflement est une sensation bien connue, normale après un effort intense. Il s’agit d’une augmentation du rythme respiratoire qui permet à l’organisme d’augmenter l’apport d’oxygène. Quelles en sont les causes , les conséquences et quelles sont les solutions à adopter pour y remédier ?

L’essoufflement devient problématique lorsqu’il survient après un effort minime ou même sans effort, qu’il s’aggrave ou qu’il s’accompagne d’autres symptômes, comme des douleurs à la poitrine ou un œdème des jambes, par exemple. Dans ce cas, il serait important de consulter un médecin.

Quelles sont les causes de l’essoufflement ?

L’essoufflement peut être lié à diverses pathologies, en particulier cardiaques, respiratoires (pulmonaires), métaboliques (comme l’obésité) et même parfois psychologiques (anxiété, crises d’angoisse).

La plupart des causes d’essoufflement concernent toutefois des troubles des poumons ou du cœur.

Parmi les causes les plus fréquentes, on retrouve :

  • Les pathologies respiratoires : l’asthme, la pneumonie, la bronchopneumopathie chronique obstructive (MPOC), les pneumopathies, la fibrose pulmonaire idiopathique, la fibrose kystique (mucoviscidose), la tuberculose, etc.
  • Le tabagisme
  • Les cancers du poumon
  • Les pathologies cardiaques, et en particulier l’insuffisance cardiaque, la sténose aortique, l’hypertension artérielle pulmonaire, l’hypotension…
  • Une embolie pulmonaire
  • Une anémie
  • L’intoxication au monoxyde de carbone
  • Un séjour mal supporté en haute altitude
  • Des maladies plus rares comme le syndrome de Guillain-Barré ou la myasthénie

Lire aussi: TOGO/ IHF-APPEL : 3ème session Internationale de certification en Suivi-Évaluation et Métier de Consultant

Si l’essoufflement survient brutalement et qu’il est important, mieux vaut appeler les secours car il peut s’agir d’une crise cardiaque ou d’une embolie pulmonaire.

Il est aussi important de consulter rapidement si l’essoufflement s’accompagne :

  • D’un gonflement des pieds ou des chevilles
  • De difficultés respiratoires en position allongée
  • D’une forte fièvre et d’une toux
  • D’un sifflement lors de la respiration
  • D’une aggravation soudaine des symptômes
  • Le stress aussi peut engendrer un essoufflement.

Face à une situation stressante, le cœur s’emballe, le souffle devient court et nous avons des difficultés à respirer. Alors la panique s’installe et l’essoufflement s’intensifie, au point de nous sentir littéralement étouffer ou même imaginer notre dernière heure arrivée.

Notons, que les essoufflements ou la gêne respiratoire constituent également l’un des symptômes du coronavirus (Covid-19).

Si l’essoufflement est chronique, un bilan médical complet permettra d’en identifier la cause.

Les conséquences!

L’essoufflement peut limiter les mouvements et les déplacements, rendre difficiles des activités quotidiennes comme la montée d’un escalier, le ménage, le simple fait de mettre ses chaussures ou de faire ses commissions.

Il peut être associé à une mauvaise oxygénation des organes et doit donc être pris en charge rapidement.

Quelles sont les solutions en cas d’essoufflement ?

Le plus souvent, l’essoufflement chronique est dû à une pathologie respiratoire ou cardiaque.

En cas d’infection respiratoire, un traitement approprié (antibiotiques) sera prescrit.

Si l’essoufflement est lié à une crise d’asthme, du salbumatol en inhalation (Ventoline) pourra soulager les symptômes. Des médicaments plus puissants peuvent aussi être administrés à l’hôpital.

En cas de pathologie cardiaque, une prise en charge appropriée permettra de limiter les symptômes, dans la mesure du possible.

De manière générale, si vous êtes facilement essoufflé , mieux vaut :

  • Arrêter de fumer au plus vite
  • Eviter l’exposition à la pollution atmosphérique
  • Eviter les séjours en altitude
  • Perdre du poids si vous êtes ensurpoids

👉 Si vous êtes d’un naturel anxieux et chaque fois que le stress vous envahit, votre respiration devient anarchique et vous vous essoufflez au point de ne plus arriver à respirer. Voici quelques conseils pour vous débarrasser de cet essoufflement lié au stress ?

  • Respirez pour calmer votre stress et reprendre votre souffle en quelques secondes !
  • La respiration abdominale, est idéale pour apaiser vos crises d’angoisses et récupérer votre souffle: À chaque fois que vous sentez le stress vous envahir et votre respiration s’accélérer :
  • Asseyez-vous où que vous soyez;
  • Placez les paumes de vos mains sur votre ventre;
  • Inspirez posément par le nez en gonflant votre ventre comme s’il s’agissait d’un ballon.
  • Bloquez ensuite votre respiration quelques secondes.
  • Expirez profondément par la bouche en creusant votre ventre jusqu’à ce que tout l’air soit évacué.

Cet exercice devrait suffire pour vous apaiser. À effectuer sans modération pour lutter contre le stress…

  • Pratiquez la cohérence cardiaque pour stopper vos essoufflements dus au stress.

Les émotions que vous ressentez tout au long de la journée, provoquent des variations désordonnées du rythme cardiaque, entraînant un essoufflement qui ne fait qu’amplifier votre angoisse. Être en harmonie, c’est atteindre une « variabilité cardiaque » optimale, c’est-à-dire ample et régulière. On parle alors de cohérence cardiaque ». Quand vous l’atteignez, vous retrouvez un immense bien-être.

Lire aussi: L’exposition à la lumière bleue diminuerait-elle l’espérance de vie?

Il vous suffit d’effectuer 6 cycles de respiration par minute pendant 5 minutes, une fois par jour. Alors, installez-vous confortablement, fermez les yeux et…respirez.

  • Marchez; C’est un excellent anti-stress pour calmer vos essoufflements.

Le téléphone ne cesse de sonner, votre patron attend ce dossier que vous n’avez pas encore finalisé, votre bureau est un vrai chantier, vous n’avez même pas eu le temps de déjeuner… Et là, soudain, votre cœur bat la chamade, votre respiration s’emballe, votre gorge est serrée, vos mains sont moites, vous vous sentez essoufflé,  proche du malaise;

La solution: Sortez prendre l’air et marchez n’’importe où, à un pas régulier, ne serait-ce que quelques minutes. Vous pourrez ainsi respirer profondément, vider votre tête, vous mettre en état d’attention involontaire , c’est-à-dire vous laisser envahir par ce qui vous entoure.

Observez les moindres détails de la vie ambiante. Les couleurs, les mouvements, les odeurs, le frisson du vent dans les arbres, bref, tout ce qui peut vous permettre d’oublier un moment le stress que vous subissez.

👉  La situation sanitaire actuelle (covid-19) nécessite des mesures de prévention notamment le port des masques ( cache-nez) , entraînant par moment des difficultés respiratoires.

Ce phénomène est lié en partie au stress mais aussi à une modification du mécanisme inspiration-expiration, puisque les narines sont moyennement bouchés empêchant l’air de rentrer normalement.

Solution: Pensez à retirer par moment votre masque quand vous êtes seul, dans une pièce, dans votre voiture ou à un endroit où vous ne courrez aucun risque; mais ayez-le tout de même à portée de main. Respires l’air frais, et détendez-vous.

Articles du même auteur :

Edith DAK

Lire le précédent

Retour au naturel?

Lire le suivant

RDC / 3 joueurs camerounais en route pour SM Sanga Balende

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.