fbpx

Que savez- vous de la grippe?

Image illustrative de la grippe_MyAfricaInfos

Image illustrative de la grippe_MyAfricaInfos

La grippe ou influenza est une maladie infectieuse fréquente et contagieuse causée par certains virus à ARN de la famille des orthomyxoviridés : le virus de la grippe A, le virus de la grippe B, le virus de la grippe C et le virus de la grippe D. Souvent banalisée comme synonyme de rhume ou de « coup de froid », la grippe est une maladie sérieuse et un problème majeur de santé publique à l’échelle planétaire. Elle est responsable dans le monde d’une morbidité élevée, avec environ 5 millions de cas de maladies graves et de 290 000 à 650 000 décès par an, essentiellement des personnes à risque;  les jeunes enfants; les personnes âgées et celles souffrant d’affections chroniques. Qu’en est il exactement?

La grippe est une infection respiratoire aigüe contagieuse due aux virus influenza, dont la particularité est la grande variabilité génétique. Les symptômes de la grippe sont très proches des symptômes du coronavirus (Covid-19). Ce n’est pas un simple rhume, elle déclenche des symptômes bien plus brutaux et gênants.

Comment ce mal s’attrape la grppe?

La grippe se propage facilement, par contagion et notamment par les microgouttelettes contaminées qui sont libérées dans l’air lorsqu’on tousse ou qu’on éternue. Le virus peut aussi se transmettre par la salive. Puisque le virus peut se retrouver rapidement sur le visage et les mains d’une personne grippée, les baisers et les poignées de main aux personnes malades sont à éviter.

La transmission se fait plus rarement par des objets touchés par la salive ou des gouttelettes contaminées ; le virus persiste sur les mains 5 à 30 minutes et dans les selles plusieurs jours. Sur les surfaces inertes, le virus reste actif plusieurs heures, donc il faut éviter de toucher les objets du malade  (jouets, table, couverts, brosse à dent). Ce type de virus subit  constamment des modifications génétiques (modifications génotypiques). C’est pourquoi avoir la grippe une année ne procure pas une immunité contre les virus qui circuleront les années suivantes. On peut donc contracter une nouvelle grippe chaque année.

Une personne infectée peut être contagieuse le jour précédant ses premiers symptômes et peut transmettre le virus durant 5 à 10 jours. Les enfants sont parfois contagieux durant plus de 10 jours.

Si la grippe est plus fréquente en période très froide,  il semble plus probable que ce soit attribuable au confinement à l’intérieur des maisons, qui favorise la contagion. De plus, le fait que l’air soit plus sec facilite aussi la contagion, car les muqueuses du nez s’assèchent.

En effet, les muqueuses empêchent l’entrée des microbes de façon plus efficace lorsqu’elles sont humides. En outre, l’air sec en période de froid faciliterait la survie du virus à l’extérieur du corps.

Grippe ou rhume, quelles différences ?

Nez qui coule, mal de tête, toux : les symptômes de la grippe et du rhume se ressemblent furieusement. Il s’agit pourtant de deux virus différents, le premier est plus grave que le second : alors, comment savoir ?

Outre leurs symptômes similaires la grippe et le rhume ont de nombreux points communs. Ce sont des maladies généralement liées au froid ou à un changement de température, très contagieuses et causées par un virus. Il s’agit pourtant de virus bien différents : celui de la grippe, le virus influenza de type A, B ou C entre dans le sang et se répand partout dans l’organisme, entraînant l’apparition de symptômes généralisés. Le rhume est généralement lié à un rhinovirus, dont il existe des centaines de variantes, et reste surtout cantonné au niveau du nez et de la gorge.

On pense généralement que la fièvre est liée à la grippe, mais ce n’est pas forcément vrai, car un rhume peut s’accompagner de fièvre et à l’inverse, certaines personnes traversent des grippes sans état fiévreux. La principale différence entre les symptômes réside dans leur intensité. Une grippe va généralement vous clouer au lit et vous empêcher de travailler, tandis qu’un rhume ne devrait pas vous empêcher d’effectuer vos tâches courantes.

Aussi dangereuse et virulente qu’elle puisse être, la grippe ne nécessite pas de traitement antibiotique puisqu’elle est due à un virus.

En revanche, ses symptômes, comme la fièvre et les douleurs, peuvent être soulagés.

Après la période d’incubation, la grippe se manifeste par une forte fièvre, accompagnée de transpiration, de courbatures, d’une toux sèche, de maux de tête et de gorge, mais aussi de perte d’appétit.

Pour faire diminuer ces symptômes et retrouver de l’énergie, il existe des astuces naturelles à tester.

Remèdes naturels efficaces pour lutter contre un état grippal.

Une tisane de saule blanc

L’acide salicylique de l’écorce de saule possède une action anti-fièvre. La fièvre est un mécanisme naturel de défense, mais il convient de veiller à ce qu’elle ne dépasse pas les 39°C. En cas d’infection virale il est normal qu’elle soit élevée dans les premières 24 heures. Il faut toutefois être prudent et consulter un médecin si la fièvre monte trop rapidement ou qu’elle perdure au-delà de 48 heures.

Une décoction d’écorce sèche de saule blanc permet de maintenir la fièvre à un niveau raisonnable et de réduire les douleurs.

Astuce:

Versez ½ cuillère à café d’écorce séchée pour une grande tasse d’eau (200 ml) ; Portez à ébullition et laissez infuser 5 à 10 minutes ; Buvez 3 tasses par jour, 2 demi-tasses pour un enfant de plus de sept ans.

⚠️Cette tisane est contre-indiquée chez les personnes sous anticoagulants ou les hémophiles!

Une tisane de romarin

 Le romarin aide la détoxification hépatique pendant l’épisode grippal, processus indispensable qui consiste à drainer l’organisme et éliminer les toxines libérées par le virus.

Astuce:

Faites un mélange de romarin, de gingembre (stimule la production de globules blancs et participe à l’élévation légère de la température afin de détruire le virus), frais coupé en fines tranches ; Rajoutez un peu de citron (riches en vitamine C) et de thym (antiseptique naturel) ; Laissez infuser 10 à 15 minutes puis filtrez avant de boire, 2 à 3 tasses par jour. A renouveler durant une semaine.

Infusion de gingembre

Cet aliment est l’un des remèdes naturels les plus efficaces pour les maux de gorge. Grâce à ses propriétés anti-inflammatoires, le gingembre aide également à réduire les douleurs articulaires.

Astuce:

Mettez 2 à 3 tranches de gingembre frais dans une casserole avec 250 ml d’eau et quelques tranches ou un zeste de citron. Faites bouillir le tout et laissez mijoter pendant 10 minutes.

Attention:  contre-indiquée chez les personnes sous anticoagulants.

Le miel

Le miel est un antibactérien, antioxydant et antibiotique naturel. Il peut être efficace pour réduire la toux sèche et apaiser les maux de gorge légers.

Astuce:

Prendre un mélange de citron et de miel plusieurs fois par jour permet de soulager les symptômes. Dissoudre une cuillère à café de miel dans un verre d’eau tiède avec quelques gouttes de citron.

Ces deux aliments simples sont un remède formidable contre les maux de gorge. Le citron apporte de la vitamine C et a une action antibactérienne, tandis que le miel a un effet apaisant sur les muqueuses irritées.

Utiliser du miel pour sucrer des boissons chaudes, comme le thé ou la camomille.

L’Eucalyptus

Grâce à ses propriétés antimicrobiennes, cette plante aide à réduire les symptômes grippaux et soulage les voies respiratoires. Son effet antispasmodique réduit les crises de toux et aide à déboucher le nez et à apaiser les maux de la gorge.

Astuce:

Faites bouillir de l’eau avec quelques gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus. Placez une serviette sur la tête pour mieux se couvrir . inspirez les vapeurs par le nez et expirez par la bouche pendant 15 à 20 minutes.

Utilisation sous forme de tisane:

Faites une infusion à base d’eucalyptus et de thym, avec 2 à 3 grammes de feuilles séchées et laissez infuser dans une tasse d’eau bouillante pendant 5 à 10 minutes.

L’huile d’eucalyptus est très recommandée pour déboucher les voies respiratoires. Versez quelques gouttes d’huile d’eucalyptus sur un tissu et respirez profondément pour soulager la congestion dans le nez et le haut de la poitrine.

L’ail et l’oignon

L’ail et l’oignon sont deux antibactériens et anti-inflammatoires. L’ail est en plus un puissant anti-viral. Ils deviennent d’excellents alliés pour combattre la grippe et particulièrement la fièvre s’ils sont pris régulièrement. Ils favorisent également l’expulsion des mucosités et aident à soulager la toux. Il est possible de les consommer crus ou en infusion.

Astuce:

Faites chauffer de l’eau à feu moyen avec l’ail et l’oignon. Baissez ensuite le feu et laissez cuire pendant 2 à 3 minutes. Laissez le tout reposer et prenez  ensuite une demi-tasse par petites gorgées.

A prendre 3 à 4 fois par jour, jusqu’à disparition des symptômes.

Lire aussi: Appel à proposition: Comment participer au projet Elles et les Médias?

Thym, romarin et origan

Astuce:

Faites bouillir 1 à 2 tasses d’eau dans une grande casserole; ajoutez ensuite 2 cuillères à café de thym, un peu de romarin et d’origan.

Prendre une serviette, couvrir la tête au dessus de la casserole et inhaler la vapeur aussi longtemps que possible.

Cela aide à décongestionner les parois nasales et à éliminer les virus et les bactéries dans les voies respiratoires. Ajouter une 1/2 tasse de vinaigre peut aussi aider à combattre la maladie.

Stimuler deux points de réflexologie sous le pied

Ces points sont  situés sous le pied dans les espaces qui se trouvent entre le gros orteil et le deuxième orteil et entre le deuxième et le troisième. en les massant délicatement avec la pulpe des doigts, vous stimulerez le système lymphatique étroitement lié au système immunitaire.

Ensuite, une pression complète et lente de toute la voute plantaire à l’aide du pouce ou du poing fermé, en partant du talon vers les orteils, permet une détente du système nerveux et une réduction du stress physiologique vécu au cours de l’agression virale.

A réaliser 2 à 3 fois par jour dès le début des symptômes.

Attention: Ne pas effectuer de points de pression chez la femme enceinte.

Un jus concentré de fer et de plantes

le fer joue également un rôle essentiel dans l’élaboration des globules rouges et des  globules blancs, précieux alliés de notre système immunitaire. Cet élément est très présent dans les fruits de mer, la viande, les légumineuses (haricots, pois, lentilles…), les légumes verts (brocolis, chou, feuille d’ortie, feuille d’épinard, fenouil, algue brune) et les fruits (raisin, jus de cassis, mûre, orange, citron). Le fer ne peut être correctement assimilé qu’en présence de vitamine C, mais de préférence, optez pour des préparations naturelles à base de plantes et de fer.

⚠️Ce remède est particulièrement conseillé aux personnes habituellement carencées en fer. Elle est en revanche, contre-indiquée aux personnes atteintes d’ hémochromatose (excès de fer dans l’organisme).

Lire aussi: Dormir avec un ventilateur allumé, est-il néfaste pour votre santé?

Le soufre, un oligoélément adapté en cas d’état grippal

Antiseptique, détoxifiant et antiallergique, il nettoie l’organisme et renforce la fonction de défense de la muqueuse respiratoire. Préventif et curatif, on le trouve sous forme de comprimés, en solution nasale ou dans certaines eaux thermales.

Si toutefois, les symptômes persistent au bout de 48 heures après ces remèdes, il est conseillé de consulter un médecin généraliste.

Articles du même auteur :

Edith DAK

Lire le précédent

RDC-football/ 78 coachs et 31 arbitres bénéficient d’une formation de la FECOFA à Mbandaka

Lire le suivant

Promotion des langues africaines : le béninois Symphorien TOKONNONTO présente le guide d’auto-alphabétisation en fongbé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.