fbpx

Nigeria / Plus d’une centaine de disparus Hier, suite à un naufrage de bateau sur le fleuve Niger

Fleuve-Niger-MyAfricaInfos

Fleuve-Niger-MyAfricaInfos

Plus d’une centaine de personnes sont portées disparues dans le naufrage d’un bateau surchargé transportant 160 passagers au nord-ouest du Nigeria, sur le fleuve Niger hier.

Hier mercredi 26 mai 2021, un bateau en direction de la ville de Wara, dans l’Etat de Kebbi,  a chaviré lorsque sa coque s’est brisée. Ledit bateau avait quitté la localité de Lokon Minaa, dans l’Etat du Niger (Centre).

Selon les informations, il transportait environ 180 passagers. L’opération de sauvetage étant toujours en cours, 22 survivants et un cadavre ont été récupérés sur le champ. Ce jeudi les sauveteurs nigérians ont sorti une quarantaine de corps du fleuve Niger. Le reste des passagers non retrouvés sont portés disparus et présumés morts noyés.

Fleuve-Niger-MyAfricaInfos

“Neuf corps de plus ont été repêchés, portant à 45 le nombre de corps retrouvés. Les recherches continuent”, a témoigné Abubakar Shehu, un responsable local qui supervise les opérations depuis la rive du fleuve.

« La capacité du bateau était bien inférieure aux 180 passagers qu’il transportait. Il s’agissait d’un vieux bateau en bois et en mauvais état qui se rendait à un marché local et qui a coulé au bout d’une heure de trajet », a  déclaré aux journalistes le responsable local des Voies fluviales, Yusuf Birma.

“Le navire transportait également une cargaison de sacs de sable extraits d’une mine d’or artisanale voisine” , a confié le responsable administratif du département de Ngaski, dans l’ Etat de Kebbi , Abdullahi Buhari Wara.

Plus tôt ce mois, 30 personnes sont mortes noyées dans le naufrage d’un bateau lui aussi surchargé dans l’Etat du Niger.

Fleuve-Niger-MyAfricaInfos

En saison pluvieuse, les chavirements de bateaux sont fréquents sur les fleuves et rivières du Nigeria, où les navires sont souvent surchargés et mal entretenus. Le naufrage d’hier est cependant l’un des plus meurtriers de ces dernières années.

Le président Muhammadu Buhari, qualifiant d’ épouvantable cet accident, a présenté ses condoléances aux familles, sans donner dans son communiqué de bilan officiel de la catastrophe aussitôt dans la soirée.

Articles du même auteur :

Edith DAK

Lire le précédent

Journée internationale de l’Afrique : la nouvelle génération fait bouger les lignes !

Lire le suivant

Togo/ L’Université de Lomé fait peau neuve suite à de nouvelles fresques qui arpentent son mur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *