fbpx

Martine ROAMBA, une journaliste pleine au Burkina-Faso!

Des années d’études universitaires en sciences économiques et Gestion en passant par la communication et le journalisme, Martine Windkouni ROAMBA, est aujourd’hui l’une des voix exceptionnelles qui porte haut le flambeau du réseau des radios catholiques au Burkina-Faso. Voici donc son parcours.

Originaire du pays des hommes intègres ( le Burkina Faso), Martine ROAMBA est journaliste/Animatrice, productrice d’émissions au Réseau des Radios Catholiques du Burkina, une Radio basée à Ouagadougou lancée officiellement le 12 février 2018, sur le www.rcburkina.org et à travers les fréquences des différentes radios catholiques du pays.

Après son Bac scientifique (série D),  Martine a été orientée en Sciences Economiques et de Gestion. Mais voulant à tout prix vivre son rêve, celui de faire des études en journalisme après le bac; ce ne fut qu’à sa deuxième année d’université qu’elle a obtenu une acceptation d’inscription au Département Communication et Journalisme de l’Université de Ouagadougou. Comme le dirait un adage: « l’homme propose et Dieu dispose »  traduisant le fait que L’homme n’est pas assuré du résultat de ses actes qui peuvent être modifiés par des causes imprévues.

Elle obtint avec brio sa licence en 3 ans en Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication, option journalisme.

Martine Windkouni ROAMBA
Martine Windkouni ROAMBA

En 2014, durant son cursus universitaire elle fût formée en technique théorique et pratique du métier de  radio entre autres: les reportages, les montages audio etc… , un avantage lié à l’existence de la radio campus au dit département. Martine s’exerça ainsi, en tant qu’étudiante Reporter et présentatrice du « Grand Journal » à Radio Campus.

En 2015, elle décroche un stage en presse écrite au Journal « Le Quotidien ». S’en suivront d’autres stages académiques pour compléter sa formation afin de pouvoir soutenir à la fin de son cursus, entre autres 7 mois de stage à la télévision privée Bf1 en tant que Journaliste Reporter d’Images (JRI). Suite à cela, elle se retira de bon gré dans le but de rédiger son rapport de fin de cycle en Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication, qu’elle aura finalement  soutenu en 2018.

Aujourd’hui, titulaire d’une Licence en Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication, Martine est une perfectionniste en Presse écrite et en audiovisuel.

Vraie passionnée du domaine et surtout du Journalisme, en juin 2017, elle occupa le poste de journaliste animatrice radio, à l’issu d’un recrutement lancé par la conférence épiscopale Burkina-Niger, en vue d’avoir des animateurs pour le Réseau des Radios Catholiques du Burkina (RCB), une radio qui émet en streaming sur le www.rcburkina.org  et à travers les radios catholiques. Elle fût retenue après une phase de sélection sur dossier et une phase d’entretien.

C’est ainsi que Martine ROAMBA a entamé le métier de journalisme à travers les reportages, les montages, la  présentation du journal parlé et  des animations d’antenne et d’émissions. En janvier 2019 elle fût nommée chef de programme de la RCB.

Pour Martine, La radio est bien plus qu’un métier qui fait rêver; C’est une passion qui se laisse travailler. Elle prend surtout plaisir dans la bonne humeur et l’ambiance conviviale qui règnent entre elle et son auditoire. C’est une volupté qui n’a pas de prix à ses yeux.

Mettre le monde au parfum de l’actualité, recevoir des invités, sensibiliser les gens, donner du réconfort à d’autres à travers sa voix, leurs redonner le goût de vivre et de se battre, résument sa passion pour le métier.

Martine Windkouni ROAMBA
Martine Windkouni ROAMBA

Écoutez Martine  ROAMBA via www.rcburkina.org dans l’émission interactive  « Santé pour tous » avec les spécialistes du domaine; « Une vie pour Dieu » une émission à la découverte des congrégations religieuses;  « le concert des auditeurs » une émission interactive en collaboration avec ses collègues; « Nous sommes en famille » une émission interactive d’action de grâce et de salutations; « un chrétien pour vous » avec des artistes et écrivains religieux et dans des émissions thématiques sur la société.

Vous pouvez également suivre Martine au Burkina à travers les ondes des radios diocésaines de Banfora 94.7fm; de  Fada 98.8 FM; de  Dédougou 96.8 FM; de Nouna 88.8 FM et aussi sur la 92.8 FM Radio Liberté à Ouagadougou dans le journal parlé.

À tous les lecteurs et groupies du métier de radio voici le message de Martine pour vous:« Dans tout métier, il faut avoir de l’amour pour ce que l’on fait afin de pouvoir le transmettre. De là, peu importent les intempéries que vous aurez à traverser, vous pourrez vous en sortir. Il faut donc aimer le domaine de la Radio, afin de pouvoir se donner pleinement et mieux s’épanouir. Sans la passion, impossible de faire long feu. Il faut être polyvalent, humble, créatif et doté de plusieurs compétences pour pouvoir se démarquer; surtout en tant que femme, pour affronter et accepter les critiques de tous genres et les crises de jalousie, dues souvent à vos compétences dans le métier. Beaucoup voudront vous décourager, vous nuire mais, il faut savoir raison garder, surmonter les épreuves et avoir  la tête toujours haute ».

Articles du même auteur :

Edith DAK

Lire le précédent

Grammy Awards/ Un quatrième Grammy pour Angélique Kidjo.

Lire le suivant

Diaspora/ Gaëlle Prudencio ou le made in Africa grande taille?

One Comment

  • Très fier de toi. Courage. Rien de grand ne peut s’accomplir sans passion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *