fbpx

Mali : L’ancien président du Mali « IBK » a rejoint les verts pâturages

Décès de IBK

IBK a rejoint les verts pâturages/MyAfricaInfos

Ibrahim Boubacar Keïta, comme le traduisent ses initiales « IBK » a rendu l’âme ce 16 décembre 2017 à son domicile à Bamako, à l’âge de 76 ans.

Élu président en 2013, réélu en 2018 et évincé en 2020 par des forces armées ; la mémoire de l’ancien chef de la République du Mali a été saluée par l’ex président français François Hollande suite à l’annonce de son décès avant-hier : « un Africain fier de son continent, qui travaillait en bonne intelligence avec ses collègues de l’ouest de l’Afrique” ; a-t-il dit selon France 24.

François Hollande aurait également souligné la vigueur d’IBK dans sa lutte contre le djihadisme au Mali.

Selon l’AFP, la résidence de l’ancien président, située dans le sud-ouest de la capitale, fut le théâtre d’un intense ballet de voitures de personnalités venues présenter leurs condoléances dans l’après-midi du dimanche.

Plusieurs hommes d’Etat Africains et grandes personnalités ont exprimé leur tristesse en rendant hommage au disparu.

IBK a rejoint les verts pâturages/MyAfricaInfos

Parcours de IBK : bref aperçu

Né le 29 janvier 1945 à Koutiala, ville cotonnière du sud, IBK part étudier l’histoire, les sciences politiques et les relations internationales à Paris-Sorbonne, après ses études secondaires au lycée à Bamako.

A l’âge de 41 ans Ibrahim Boubacar Keïta rentre au Mali, où il travaille pour un programme de développement européen avant d’être représentant de l’ONG Terre des hommes pour le Mali, le Burkina Faso et le Niger.

En 1990, il fonde l’Adema (Alliance pour la Démocratie au Mali), pour s’opposer à son prédécesseur Moussa Traoré.

Sous la présidence d‘Alpha Oumar Konaré, il devient ambassadeur en Côte d’Ivoire et ensuite ministre des Affaires étrangères des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration africaine en 1993. IBK occupa les fonctions de premier ministre de 1994 à 2000, puis président de l’Assemblée nationale de 2002 à 2007.

Le 4 septembre 2013 IBK prête serment devant la Cour suprême en tant que président de la République du Mali.

Articles du même auteur :

Edith DAK

Lire le précédent

« Life iz a puzzle », le nouveau tir d’Elom 20ce!

Lire le suivant

Explosion meurtrière au Ghana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.