fbpx

Les Câlins, source de bien-être !

Illustration du câlin-MyAfricaInfos

Illustration du câlin-MyAfricaInfos

Un câlin est un contact physique entre deux personnes et qui implique généralement une étreinte avec les bras ou une grande proximité.Le câlin est le principal moyen qu’utilise un être humain lorsqu’il veut démontrer son affection. Prendre quelqu’un dans ses bras est un geste simple, mais bien moins anodin que l’on pourrait le penser. Quels sont les bienfaits insoupçonnés des câlins ?

Un câlin, ce n’est pas forcément entre vous et votre amoureux(se). Ça marche aussi avec des amis, ou même avec votre meilleur animal de compagnie. Éventuellement, vous pouvez même vous faire un câlin à vous-même ! Mais on n’est pas sûr que ça marche aussi bien.

les câlins ne sont pas seulement synonymes de douceur, ils sont aussi une source de bonheur et de détente insoupçonnée et ils aident même à bien dormir !

Selon la culture, le contexte et la relation, un câlin permet d’extérioriser un sentiment d’amitié, d’affection, d’amour, la fraternité ou la sympathie.

L’éducation a appris à notre corps à se cadenasser. Cet élan, celui d’étreindre l’autre  nous le refrénons par crainte du jugement, par peur du ridicule, de la méprise ou par respect d’une certaine morale. Le toucher est devenu aseptisé. Et si c’était une erreur ?

Pourquoi les câlins nous font du bien ?

Le calin est un  Anti-stress

 Les câlins produisent de l’ocytocine, une hormone magique qui fait des trucs bien comme vous rendre heureux ou vous faire vous sentir proche des autres. On l’appelle hormone de l’attachement, ou hormone du bonheur. Cela se produit dès que l’on prend dans ses bras, ou que l’on est pris dans les bras de quelqu’un pendant au moins quelques secondes.

Cette hormone est à l’amour et à l’attachement ce que l’adrénaline est au stress et à l’agressivité. Son niveau dans le sang est directement lié à notre capacité de gestion du stress et à la qualité de nos relations sociales. Elle donne un sentiment de sécurité, réduit l’anxiété ainsi que le stress.

Produite par le cerveau, elle a un effet d’apaisement et engendre une sensation de bien-être immédiat. Elle fonctionne lorsque l’on est en état de calme et de plénitude. C’est bien évidemment le cas lors d’un câlin, mais cela peut aussi se produire lorsque vous êtes allongé sur une plage au soleil ou quand vous méditez. C’est l’antagoniste de l’hormone du stress,“la cortisone”. Mais ce n’est pas seulement une question hormonale. Les câlins nous font du bien car ils nous renvoient au tout petit enfant que nous étions; celui qui est câliné, pris dans les bras de quelqu’un, en sécurité. Et lorsqu’une personne nous adresse un geste assimilable à de la bienveillance et à de l’amour, on est envahi par un sentiment de bien-être.

Au niveau de la peau, les corpuscules tactiles, ces petits récepteurs nous  permettent d’envoyer un message au cœur pour lui indiquer le bien-être que l’on ressent lorsque l’on est touché. On se sent alors beaucoup plus apaisé.

Le toucher si particulier du câlin accroît les capacités de défense de l’organisme et relance globalement l’ensemble des fonctions du corps mais, plus profondément encore, il reconnecte au sentiment de bien-être parce qu’il relie l’individu à lui-même, aux autres et à la réalité de son environnement.

Il déclenche aussi la production de sérotonine, une hormone tranquillisante et légèrement sédative qui encourage un état d’esprit positif en journée et qui favorise l’endormissement en soirée.

Le lien social induit dans les câlins contribue, à lui seul, à booster le système immunitaire.

Notons que les autistes ont généralement  un problème avec le toucher et le regard. Pour rééduquer cela, on peut notamment passer par les animaux, car le contact est souvent beaucoup plus facile qu’avec les humains. Cela se fait beaucoup avec des chevaux ou des chats car ce sont des animaux qui ne cherchent pas le regard, contrairement à nous. Ils en savent beaucoup plus que nous sur la manière de se comporter avec les autistes. Chez eux, c’est instinctif.

Le calin est un Antidépresseur

Un simple contact permet de se rappeler que l’on n’est pas seul, ce qui aide à lutter contre les sentiments de tristesse et de dépression. Un câlin booste également la production des endorphines, de l’ocytocine et de la dopamine, les hormones du bien-être, qui nous aident à nous sentir mieux dans notre peau et à retrouver confiance en soi.

Même si la durée du câlin ne dure qu’un court instant, pendant ce temps-là, on se sent reconnecté à quelqu’un. C’est ainsi un antidépresseur naturel.

Retrouver le sourire grâce au câlin

Principalement grâce à la dopamine, mais aussi grâce aux hormones naturelles citées plus haut, le câlin peut être motivant et énergisant. Il donne envie de sourire. D’ailleurs, c’est simple, la dopamine est surnommée l’hormone du plaisir.

Recevoir un câlin d’une personne que l’on aime, cela fait toujours plaisir. Résultat, un grand sourire s’affiche sur notre visage, comme par magie. Ça fait du bien, tout simplement.

Le calin remède contre les maladies

Se faire des câlins permet également de renforcer ses anticorps, et donc de diminuer les risques de maladie.

Le câlin possède également des vertus cardiovasculaires. Il contribue à réduire la pression artérielle et le rythme cardiaque, et donc de relâcher les tensions.

En appuyant sur le plexus solaire, le câlin équilibre le système nerveux. Psychologiquement, il apporte un sentiment de protection, de confiance et de force; un état d’esprit qui aide à lutter contre les maladies et stimule le système immunitaire.

Le calin produit un sentiment de protection

Même un grand gaillard peut parfois se sentir fragile. Les câlins peuvent alors jouer le rôle d’armure;  ils nous permettent de nous sentir protégés. Pas forcément contre les agressions physiques, mais contre tout ce qui pourrait nous faire du mal. On ressent alors un vrai sentiment de sécurité, qui nous aide à mieux affronter le quotidien.

Les bienfaits du calin pour un couple 

Les câlins aident à renforcer votre couple. Certes la communication est primordiale, mais les gens oublient souvent à quel point le contact est aussi important.

Un câlin, ça reste quand même un truc qu’on partage donc même si ce petit point humeur et santé sont cool pour celui qui le reçoit, c’est mieux si cela peut aussi profiter au couple. Et c’est le cas !

Quand vous rentrez stressé et fatigué, sans prendre le temps de vous poser avec votre moitié, vous créez de la tension. Alors au lieu de ça, prenez au moins 10 minutes pour un bon gros câlin. Ce sera beaucoup plus relaxant que quoi que ce soit d’autre et vous renforcerez votre relation.

Au fond, plus on touche mieux on est. Il existe une corrélation entre le nombre de câlins que l’on donne et reçoit chaque jour, et la longévité des couples. Donc, si vous voulez avoir une relation qui dure et qui soit dans la sérénité, il faut se toucher.

Illustration du câlin-MyAfricaInfos

C’est la même chose avec les enfants: plus tôt on leur fait des câlins, plus ils se sentent en sécurité. En plus cela favorise leur apprentissage. Pour eux comme pour nous, plus on se sent en sécurité, plus on est disponible pour laisser notre intelligence s’exprimer, apprendre et comprendre.

Le plus simple des contacts peut nous faire produire de la dopamine, une phéromone qui augmente le désir sexuel. Alors un câlin ou un massage peut mener à bien plus. Et le sexe a encore plus de pouvoirs que les câlins : il déstresse, renforce une relation et vous fait même faire du sport.

Pour profiter pleinement de tous les bienfaits du câlin, on vous conseille de vous prendre dans les bras tous les soirs, soit lorsque vous rentrez, soit avant d’aller dormir. Eh oui, au lieu du simple petit bisou mécanique de « bonjour » et « bonne nuit », enlassez-vous quelques instants. Vous verrez que ce sera un véritable moment de pause que vous vous accordez, en plus de pouvoir vous témoigner de façon encore plus prégnante votre amour.

Les câlins avec notre partenaire ne doivent pas toujours nécessairement être érotiques, loin de là ! Plus on prend l’habitude de partager des câlins plein de tendresse et sans agenda, plus on se sent en confiance, protégé, aimé. Le câlin n’est pas seulement un moyen pour parvenir à des fins sexuelles : il peut être une finalité en soi et de temps en temps, ça fait vraiment du bien.

 Il est d’ailleurs prouvé que la proximité physique et l’intimité sont importantes, encore plus lorsque l’on traverse une passe difficile (fatigue, stress) où la sexualité est peut-être un peu mise de côté. Avec le câlin, on garde le lien, on reste proches, on cultive la romance et ce sentiment irremplaçable d’être aimé et respecté. On se sent plus à l’aise pour discuter en toute sérénité aussi, et on le sait : la communication positive est tellement primordiale dans un couple.

Pourtant, tout le monde n’est pas spécialement tactile ou à l’aise face à ce geste d’affection. Cela est la preuve qu’il est intime, qu’il représente beaucoup et qu’on ne se sent pas forcément en mesure de le donner à tout le monde. Au sein du couple comme de la famille, il est pourtant essentiel pour toutes les raisons citées précédemment. Alors si votre femme ou votre mari peut parfois être un peu pénible à réclamer des câlins, la pire chose que vous puissiez faire c’est de le/la repousser. Si une personne est en demande de câlin, c’est justement parce qu’elle sait que cela lui fera du bien et qu’elle en a besoin.

Alors plutôt que de soupirer, mettez-y tout votre cœur, car en même temps c’est une attention que vous transmettez (d’amour, de paix, d’amitié…). Même si de prime abord, ce geste ne vous paraît pas naturel, apprenez à être attentif à ses bienfaits, à le donner et à le recevoir, et vous verrez que bientôt vous aussi vous en redemanderez. 😉

Les câlins sont indispensables!

Dans les unités de prématurés, on s’est rendu compte que les enfants prennent 50% de poids en plus lorsqu’ils sont touchés. C’est pour cela que maintenant, on va tout de suite mettre le bébé qui vient de naître contre sa maman. C’est ce qui permet d’établir le contact.

Les câlins aident les femmes à créer des liens dans le cadre de la naissance et de l’allaitement. Parce que non seulement cette hormone aide à rapprocher deux personnes, mais elle fonctionne encore mieux entre une mère et son bébé. Elle aide par exemple à relaxer la maman pour que l’allaitement se fasse plus facilement, ou encore pour l’aider à mieux dormir.

Câlin mère_enfant_MyAfricaInfos

Avec les enfants

Les câlins réguliers sont propices au bon développement de l’intelligence chez nos enfants car ils aident à surmonter leurs peurs au départ irrationnelles. Consoler un enfant en bas âge qui est en prise avec la tristesse ou avec la colère c’est l’aider à apprendre à mieux contrôler ses émotions. Cela bâtit son estime personnelle et sa confiance en lui. Un enfant que l’on a beaucoup câliné aura aussi sans aucun doute plus de chance de devenir un adulte qui câline à son tour et qui est émotionnellement équilibré.

Les câlins seraient porteurs de bienfaits sur l’équilibre émotionnel des générations futures !

Avec ses amis

On a parfois un ami qui passe par une mauvaise période ou alors c’est nous qui nous sentons déprimés et nous avons besoin de voir des êtres chers.

Parfois, on ne sait plus quoi dire et les mots semblent inutiles, un peu vides de sens. Pas la peine de vous retourner le cerveau pour tenter de trouver la formule magique qui va tout arranger : un câlin, un vrai, peut aider bien mieux que de longs discours.

L’ocytocine renforce cette impression d’attachement à la personne et peut exprimer notre amitié lorsqu’on est trop pudique pour parler de sentiments. Et pas besoin d’attendre que la déprime pointe le bout de son nez pour réclamer des câlins à tout-va !

Un câlin gratuit, juste pour le plaisir, c’est bon pour la santé, ça donne le sourire, c’est communicatif et ça ressource ! Si seulement on pouvait laisser tomber nos aprioris et nos codes sociaux trop restrictifs pour serrer un collègue dans ses bras, de temps en temps, juste « comme ça », il y a fort à parier que toutes les ambiances professionnelles en bénéficieraient. Rappelez-vous,  la dopamine, ça motive !

Difficile dans notre société, de prendre quelqu’un dans ses bras, pourquoi ?

Parce que l’on a peur de sa réaction. Ce n’est jamais facile d’aller vers l’autre, on a toujours l’impression qu’il peut nous rejeter. Or, être rejeté, c’est ce qu’il y a de pire. C’est pour cela . On ne craint pas qu’il puisse le faire.

Que l’on fasse ou que l’on reçoive un câlin, le fonctionnement est le même parce que l’on est dans le partage, dans l’échange. Quand on donne un câlin, on reçoit de l’autre.

Câliner un proche ou un inconnu ne  procure pas les mêmes bienfaits mais dans tous les cas on en tire des bénéfices.

C’est un câlin qui va englober l’autre. Mais on peut se sentir bien dans les bras de quelqu’un et pas dans ceux d’un autre. L’échange fonctionne au niveau des énergies de chacun. Quelque part, il y a un côté magique que l’on n’explique pas.

À quelle fréquence devrions-nous faire des câlins ?

Tous les jours. Pour un enfant, cela ne semble pas énorme, contrairement à l’adulte qui a grandi avec des peurs et qui craint d’être rejeté.

Cela ne signifie pas pour autant que l’on n’a pas envie d’en donner et d’en recevoir, c’est juste que la plupart du temps on n’ose pas. Il nous faut briser ce tabou et ouvrir des barrières. Autre point, il faut savoir que le câlin doit durer au moins vingt secondes pour pouvoir libérer l’ocytocine. Et comme il dure en moyenne trois ou quatre secondes chez l’adulte, on va multiplier les câlins.☺️

Un câlin peut indiquer le soutien, le confort et la consolation, en particulier là où les mots ne suffisent pas. Un câlin démontre habituellement l’affection et la chaleur émotionnelle, résultant parfois de la joie ou du bonheur d’être réuni avec quelqu’un ou de voir quelqu’un après une longue période d’absence. Un câlin non réciproque peut démontrer un problème relationnel. Un câlin peut être une simple accolade de quelques secondes. Ou selon la profondeur de la relation, une accolade avec les bras entièrement autour de la personne pendant plusieurs secondes. La longueur d’un câlin dans toute situation est socialement et culturellement déterminé.

Contrairement à d’autres types de contact physique, un câlin peut être pratiqué publiquement et en privé, sans stigmatisation dans de nombreux pays, et dans différentes religions et cultures, sans distinction de sexe ou d’âge. C’est généralement un indicateur de familiarité avec l’autre.

Autant de bonnes raisons qui devraient vous donner envie de commencer, continuer et finir votre journée avec plein de câlins !

Lorsque l’on est malade, on a tendance à s’éloigner des autres . Ce n’est pas la meilleure solution ! Se faire des câlins permet également de renforcer ses anticorps, et donc de diminuer les risques de maladie. Sans oublier les bénéfices des câlins contre les problèmes cardio-vasculaire !

En bref, le câlin, c’est un peu comme une drogue ultra-puissante mais en bien mieux, puisque c’est naturel et cela n’a pas d’effets secondaires néfastes.

Un câlin, c’est prendre complètement l’autre dans ses bras. Cela n’a absolument rien de sexuel. C’est se mettre contre l’autre, dans sa chaleur, contre son cœur. Les câlins c’est un moyen facile de distribuer et recevoir du bonheur, alors il serait peut-être temps de l’inclure dans votre quotidien!☺️

Articles du même auteur :

Edith DAK

Lire le précédent

Découvrez Princesse Ursule Biloa Mvogo, promotrice du projet African Women’s Village

Lire le suivant

AWOVI (African Women’s Village) pour le développement intégral des femmes rurales en Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *