fbpx

Le Togolais Tété-Michel Kpomassie, premier Africain à vivre au Groenland

Le Togolais Tété-Michel Kpomassie, premier Africain à vivre au Groenland

Le Togolais Tété-Michel Kpomassie, premier Africain à vivre au Groenland

Tété-Michel Kpomassie était un jeune Togolais sans moyens financiers qui, dévoré par son rêve s’enfuit vers le monde polaire à la découverte du Groenland à seulement 16 ans. Cette décision courageuse, a totalement changé la vie de l’aventurier octogénaire aujourd’hui qui se sent comme un esprit libre.

Là où tout a commencé

Originaire du Sud-Togo, Tété-Michel Kpomassie est né en 1941 dans une famille traditionnelle. Il quitte sa terre natale le Togo en 1957 pour une nouvelle vie au Groenland, suite à une découverte extraordinaire de l’île boréale qu’il fit à travers le livre : « Les esquimaux du Groenland à l’Alaska » dans une bibliothèque locale. Il mettra huit ans pour accomplir sa mission.

Le Groenland

Situé entre les océans Arctique et Atlantique, à l’est de l’archipel Arctique, au nord-est de l’Amérique du Nord, le Groenland est la deuxième plus grande île du monde. Plus des trois quarts de son territoire sont couverts par la seule calotte glaciaire contemporaine en dehors de l’Antarctique.

Le Groenland

L’aventurier

A l’âge de 16 ans, Tété-Michel Kpomassie s’enfuit loin de sa famille et entame un voyage improbable résidant quelques mois dans chacun des pays où il arrive. Il progresse vers l’Afrique de l’Ouest puis parvient à passer en Europe. Il passe par la côte d’ivoire puis par le Ghana et le Sénégal en faisant une boucle par la Mauritanie. Il réussit à rejoindre l’Europe en passant par la France où il restera huit mois puis en Allemagne durant un an et enfin au Danemark, durant trois mois.

C’est en 1965, qu’il trouve enfin un navire en partance pour le Groenland et part enfin pour sa vraie destination.

Tété-Michel Kpomassie débarque au Groenland

8 ans après, Sur la terre de rêve

Tété-Michel Kpomassie, fit en tout et pour tout huit (8) bonnes années d’aventure depuis son départ de sa terre natale avant de rejoindre le Groenland en 1965.

Cette année-là, lorsque Tété-Michel Kpomassie débarque en bateau, sur l’île les habitants du Groenland particulièrement les Inuits le voyaient comme une sorte de créature diabolique, puisque ces derniers n’avaient jamais vu un homme de peau noire. La surprise était grande pour les indigènes qui connaissent la légende de Toornaarsuk (sv), un géant à la peau noire qui vit dans les montagnes de l’île.

Une fois rassurés par les intentions de l’étranger, ils lui firent bon accueil et lui apprirent la vie rude des Inuits du Groenland. Il finira par totalement s’adapter et se sentira très vite comme un vrai inuk, considérant le Groenland comme sa patrie ; troquant plages ensoleillées contre fjords glacés et nourriture épicée contre phoque et baleine bouillis. Il a appris avec grand plaisir la langue, les coutumes, ce qui lui a permis de mieux communiquer et appréhender la culture.

Après 2 ans passés sur sa terre d’hospitalité, il décide de rentrer au Togo. En effet, s’il aurait aimé passer le reste de sa vie sur place, il prend la décision de raconter son incroyable histoire d’abord à ses compatriotes puis au monde entier. Prenant le temps d’écrire, il dévoile son ouvrage « L’Africain du Groenland » en 1980 en France qui lui a valu le Prix littéraire francophone international en 1981.

« L’Africain du Groenland » de Tété-Michel Kpomassie

Son livre retrace l’ensemble de son aventure et lui permet de gagner en reconnaissance. Traduit en huit langues, cet ouvrage, en plus d’être un best-seller, est une véritable source d’inspiration pour les personnes souhaitant en apprendre plus sur le Groenland, les inuits et leurs coutumes et ce, même si la situation a bien évolué depuis.

Une traduction anglaise paraît en 1983 et est retenue par le New York Times dans sa liste des « Notable Books of the Year » (« Livres remarquables de l’année »).

Par la suite, Tété-Michel Kpomassie écrit des articles et des nouvelles qui sont éditées dans des publications en français.

Au 21e siècle….

Aujourd’hui, à 81ans, Tété-Michel Kpomassie a deux enfants et a divorcé l’an dernier de sa femme.

Il vit en France, et est principalement connu pour son récit autobiographique « L’Africain du Groenland » qui retrace son voyage vers l’île boréale au milieu des années 1960, alors qu’il n’était qu’un jeune africain sans moyens financiers ni connaissances particulières sur la façon d’accomplir son rêve.

Tété-Michel Kpomassie

Depuis lors, Kpomassie est retourné trois fois de plus au Groenland. À sa dernière visite, il y était en tant que conférencier avec un paquebot de croisière norvégien en 2007. En septembre, il fera un dernier voyage dans sa nation adoptive, où à 81 ans, il a l’intention de vivre ses dernières années.

Considéré comme ambassadeur de l’Arctique en Afrique, l’aventurier compte se retirer dans sa maison, au Groenland. « Mon souhait serait d’ailleurs de terminer ma vie au Groenland. » a t-il confié à RFI il y a 7ans déjà.

Articles du même auteur :

Edith DAK

Lire le précédent

CAN 2022: Le Sénégal remporte son premier trophée face à l’Égypte

Lire le suivant

La carte d’identité ghanéenne dorénavant considérée comme passeport électronique dans  44 000 aéroports à travers le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.