fbpx

L’artiste Akon investit dans l’industrie minière en RDC

akon_MyAfricaInfos

akon_MyAfricaInfos

La star sénégalo-américaine Akon, multiplie ses projets sur le continent africain. Après son projet visant à électrifier l’Afrique, et celui de sa ville futuriste dénommée Akon City, le chanteur se lance désormais dans le secteur minier en République Démocratique du Congo (RDC) par l’intermédiaire de la société White Waterfall LLC, enregistrée aux États-Unis ; société dont il est président et directeur général selon les contrats publiés sur le site web du ministère des mines.

La société White Waterfall LLC dirigée par le musicien américain d’origine sénégalaise Aliuane Thiam alias Akon a signé un accord pour financer une mine de cuivre et de cobalt en République démocratique du Congo dans le cadre d’une joint-venture avec un mineur d’État, selon un contrat publié par le ministère des Mines congolais.

akon_MyAfricaInfos

Ce contrat datant du 14 décembre 2020 qu’aurait signé Aliaune Badara Thiam alias Akon révèle un engagement de White Waterfall à verser une prime de signature de 2 millions de dollars et à financer une étude de faisabilité de la réserve de Kimono dans la province du Haut Katanga.

Cette nouvelle n’est pas réellement une surprise car Akon a déjà parlé publiquement de son intérêt et de son admiration pour la République Démocratique du Congo.

Par ailleurs Akon, son équipe et les représentants de sa société ne se sont pas encore totalement confiés au public et aux médias internationaux sur ce projet apparemment le plus récent d’une série de mesures commerciales et philanthropiques prises sur le continent africain au cours de la dernière décennie.

Soulignons que la ville futuriste d’Akon City au Sénégal d’une valeur de 6 milliards de dollars environ 3 198 milliards FCFA et une monnaie cryptographique appelée Akoin sont deux des entreprises les plus populaires lancées par le chanteur.

akon_MyAfricaInfos

Certains remettent en question les mouvements de la star et se demandent s’ils sont plus intéressés ou s’il y a de véritables éléments de développement continental dans leur tissu.

Etant le premier producteur africain de cuivre et le premier mineur mondial de cobalt, (ce dernier utilisé dans les batteries de voitures électriques) ; la RDC a subi une exploitation économique considérable pour ses abondantes ressources naturelles aux mains d’entités occidentales. Ainsi, plusieurs cas de violations des droits de l’homme ont attiré une attention médiatique internationale relative et peu d’autres, de par leur ampleur, ont donné lieu à de véritables procédures judiciaires où justice a été rendue.

akon_MyAfricaInfos

Selon le site officiel de l’entreprise, White Waterfall est un fonds d’investissement privé qui investit dans des sociétés minières non cotées en bourse.

Un certain nombre d’utilisateurs de médias sociaux ont été impressionnés par les derniers mouvements d’argent d’Akon. « Akon est un vrai fils de l’Afrique et nous devons donner la chance à notre propre entreprise noire-africaine de se développer. Bienvenue chez Akon », a indiqué un internaute congolais.

Rappelons qu’en 2014, Akon s’était produit à Goma, capitale du Nord-kivu dans l’Est de la RDC, à travers un évènement organisé par l’ONG britannique, Peace One Day, à l’occasion de la Journée internationale de la paix.

Articles du même auteur :

Edith DAK

Lire le précédent

Togo/ Odasse Plage un fer de lance des jeunes entrepreneurs

Lire le suivant

2021, BLESSING CHILD (BC) renforce son équipe et se lance de nouveaux défis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *