fbpx

Journée internationale de l’Afrique: “Faire taire les armes; créer les conditions propices au développement de l’Afrique”

Célébrée en Afrique et dans le reste du monde, la journée mondiale de l’Afrique est  le jour de la commémoration annuelle de la fondation de l’Organisation de l’unité africaine (OUA, devenue Union africaine en 2002), le 25 mai 1963. Cette année, la  journée dédiée au continent a pour thème:  “Faire taire les armes : créer les conditions propices au développement de l’Afrique”.

La Journée de l’Afrique est célébrée chaque année le 25 mai pour commémorer la fondation de l’Organisation de l’unité africaine (OUA), créée le 25 mai 1963 à Addis-Abeba, en Éthiopie. L’OUA est le précurseur de l’Union africaine (UA). Cette journée est observée comme un jour férié national officiel au Ghana, en Gambie, en Guinée, en Namibie, en Zambie, au Mali, en Mauritanie, au Lesotho et au Zimbabwe. Cette année marque donc le 57e anniversaire de la Journée. En plus de célébrer la décolonisation de l’Afrique, cette initiative est l’occasion de réfléchir à la manière dont les pays africains peuvent consolider la paix et la démocratie sur le continent. L’Afrique, de fait, est confrontée à une myriade de défis redoutables qui appellent des solutions.

“Faire taire les armes”  dans le contexte de la pandémie de Covid-19″ : tel est le thème de la “Journée de l’Afrique”, qui a lieu ce lundi 25 mai. De nombreuses initiatives ont été  mises en place par les citoyens africains, les Africains de la diaspora et les descendants pour célébrer cet anniversaire : des événements culturels commémoratifs qui mettent en valeur la vivacité des cultures, de la gastronomie et des traditions africaines. La plupart de ces événements se sont déroulés en ligne, en raison de la pandémie de Covid-19.

Dans le cadre des célébrations de cette année, la Commission de l’Union Africaine (CUA) a organisé un concert de charité.

A travers ce Festival, des célébrités du monde entier ont  uni leurs forces pour diffuser des messages de santé publique au-delà des capitales africaines: le musicien Awilo Longomba, les comédiens Eddie Kadi et Serge Abessolo, l’ancienne journaliste de CNN et activiste Isha Sesay, la Miss Univers Ghana Akpene Hoggar, les musiciens Afro B, Dj Spinall et Mohombi, et les stars du football Djibril Cissé et Yannick Bolasie.

Le Festival a réuni des artistes, des influenceurs, des institutions, des entrepreneurs, des innovateurs et des intellectuels, pour des conversations en direct, des performances créatives, ainsi que des tables- rondes dédiées aux solutions et aux innovations locales pour lutter contre le virus en Afrique. Il rassemblera également des ONG, des entrepreneurs et des chefs d’entreprise, pour contribuer à la lutte contre la pandémie.

Reconnaissant le pouvoir de la musique et le rôle crucial que jouent les artistes africains dans la lutte contre le coronavirus sur le continent, le festival de musique a pour ambition de recueillir des fonds pour aider à financer le Fonds de réponse Covid-19 de l’Union africaine.

L’objectif de l’UA est également d’impliquer les jeunes Africains, en particulier les jeunes musiciens, afin qu’ils unissent leurs forces et travaillent aux côtés des gouvernements dans la lutte contre la pandémie.

Le président de la Commission de l’Union africaine(UA), Moussa Faki Mahamat a appelé l’Afrique à inventer de nouvelles formes de résilience , dans un communiqué de presse publié hier à l’occasion de cette journée en l’honneur de l’Afrique.

«Dans un monde où le multilatéralisme est soumis à rude épreuve, l’Afrique doit cesser d’attendre son salut des autres», «elle ne peut plus se complaire dans ce rôle d’éternel réservoir pour les uns, de dépotoir pour les autres», a-t-il souligné.

Moussa Faki Mahamat

Tout en demandant à l’Afrique de tracer sa propre voie,  le président de la Commission de l’UA a également souligné que la dépendance de l’Afrique et son insécurité alimentaires sont inadmissibles et intolérables.

«Ses terres, ses forêts, sa richesse animale, ses mines, ses potentiels énergétiques, ses ressources maritimes et fluviales recèlent les matières nécessaires pour une réponse suffisante aux besoins de ses populations», a-t-il attesté.

Enfin,Moussa Faki Mahamat a recommandé aux Africains, une approche innovante et introvertie de leur vie en ces mots:

«Il nous faut, en toute lucidité, courageusement, nous décider pour une approche innovante, plus introvertie qu’extravertie. Vivons de ce que nous avons, par ce que nous avons ; vivons aux dimensions de ce que nous avons ! »

Articles du même auteur :

Edith DAK

Lire le précédent

Trucs et astuces santé: Les bienfaits du citron

Lire le suivant

Les vertus thérapeutiques du gingembre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *