fbpx

Faire de la peinture d’art avec des téléphones,surréaliste mais possible.

Saviez-vous qu’on pouvait recycler des téléphones usagers pour en faire de l’art ?Eh bien aussi étonnant que cela puisse paraitre, c’est l’idée qu’a eu ce jeune ivoirien de 24 ans pour créer ses œuvres exceptionnelles. Désiré Mounou c’est son nom, a choisi de recycler des claviers de téléphones portables pour en faire son matériau de base dans la confection de ses tableaux. Et ça donne un résultat assez impressionnant, une œuvre digne des grands peintres. Mais pourquoi ce matériau en particulier, se demanderait-on. Cette question nous a amené à le contacter pour en savoir plus.

Bonjour Désiré!

Bonjour!

Visiblement vous avez l’art dans le sang. Comment êtes-vous devenu artiste peintre ?

 

L’art a bercé mon enfance. Avec un père amateur d’art, un frère artiste dans l’âme qui n’a hélas pas eu comme moi la chance d’entrer en académie d’art, j’ai obtenu une licence de l’école des Beaux Arts d’Abidjan. Et grâce à cela,je travaille aujourd’hui en atelier.

Presque tous ceux qui ont vu vos œuvres se posent cette question : pourquoi le téléphone comme matériau de base ? Pourquoi ce matériau en particulier ?

Le téléphone portable s’impose aujourd’hui dans le quotidien de chaque être humain. Jeunes ou âgés reconnaissent son utilité jusqu’à ce qu’il devienne caduque. En l’utilisant, c’est lui donner une seconde vie. Qui sait, le clavier de votre ancien téléphone se cache peut être dans l’un de mes tableaux ! (rires)

Où trouvez-vous les matériaux, les téléphones en occurrence ?

Je récupère les matériaux dans la rue, dans des poubelles, aussi dans des caniveaux quand il le faut ! (rires)

Que devient le reste des téléphones vu que nous parlons de recyclage et par là, d’écologie ?

Le principe même de recyclage m’impose un certain respect de la matière et s’oppose à toute forme de gaspillage ou de rejet. À cet effet, je conserve ce qui pourrait être vu comme résidus en vue de nouvelles installations.

D’où tirez-vous votre inspiration artistique ?

Le quotidien est une source d’inspiration. Le vécu des peuples, leur histoire, leurs problèmes. Aussi la nature et l’environnement… Retransmettre leur droit, les aider par mon art à avoir une place dans vos coeurs, voilà ma réelle source d’inspiration.

Combien de toiles avez-vous peintes à ce jour?

Depuis que j’utilise la technique de recyclage de claviers à savoir deux ans, je totalise 65 toiles.

Dans quel style doit-on identifier votre art ?

Mon art s’illustre entre le figuratif et l’impressionnisme.

Y a-t-il eu des peintres qui ont influencé votre créativité ?

Chaque artiste en lui même est une source de mystère qu’il faut percer. Pour être passé à l’école des arts, je suis le fruit de chacun des artistes que j’ai eu la chance d’avoir pour enseignant.

 

Qu’est ce ça paye d’être artiste peintre en côte d’ivoire ?

Ça paye ce que ça paye ( rire). Ça paye surtout d’être un homme heureux et vivant de sa passion.

Avez-vous déjà vendu de vos toiles ?

Oui bien sûr j’en ai vendu…

Des projets en cours ou à venir ?

Je travaille actuellement sur une série de portraits que vous aurez l’occasion de découvrir entièrement d’ici 2019.

En attendant, je participerai à un certain nombre d’expositions dont une au Sofitel prévue pour le mois de Septembre, une autre à Bruxelles dans le mois de Novembre…

Que diriez-vous à vos jeunes frères ivoiriens ou africains qui voudraient emboiter vos pas ?

La plus grande satisfaction d’un homme, c’est au soir de sa vie, d’avoir réalisé ses rêves et ses projets (même les plus fous). Croyez donc en votre potentiel et au fait que la vie n’attend qu’une chose de vous: que vous y laissiez votre empreinte.

 

Où peut-on voir exposées vos œuvres ?

Mes toiles sont exposées en atelier,venez tous y faire un tour.

Comment vous joindre ou suivre vos actualités ?

Je suis joignable sur ma page Facebook (Peintre Mounou)

Et sur Instagram @peintremounou

Merci Désiré et bon courage pour la suite.

Merci à vous !

Articles du même auteur :

Wallis D.

Rédacteur sur MyAfricaInfos.com

Lire le précédent

Niger : Le festival annuel des éleveurs prévu pour le 14 septembre prochain

Lire le suivant

Poulet braisé à l’africaine.

One Comment

  • C’était vraiment instructif merci pour cette belle interview

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *