fbpx

Drame/Aux États-Unis, une camerounaise tue deux de ses collègues

Aux États-Unis, une camerounaise tue deux de ses collègues

Aux États-Unis, une camerounaise tue deux de ses collègues

Ce 22 août 2022 dans l’État de Georgie à Atlanta, une camerounaise a abattu de sang-froid deux de ses collègues. La présumée meurtrière du nom de Raïssa Kengne a été arrêtée par la police alors qu’elle tentait de s’enfuir.

Raïssa kengne (34ans) a ouvert le feu à plusieurs reprises tuant deux personnes (Michael Shinners, 60 ans, Manager du complexe d’appartements où logeait Raissa Kengne et Wesley Freeman, 41 ans, ancien supérieur hiérarchique de Raissa Kengne au sein de la société BDO USA LLP).

Selon la plateforme « Camer.be », la Camerounaise traversait des périodes de tension avec son employeur à qui elle revendiquait ses droits.

Le drame a eu lieu aux environs de 13h45. Après quelques minutes, Raïssa aurait de nouveau tiré sur un autre individu à une adresse (1100 Peachtree Street) située à quelques centaines de mètres de son domicile. La victime a été transportée à l’hôpital.

La Police alertée s’est lancée à la recherche de Raïssa qui a finalement été appréhendée à l’aéroport International d’Atlanta alors qu’elle essayait de s’enfuir.

Les raisons de l’accusée

Raïssa Djuissi Kengne, travaillait dans une compagnie dénommée BDO USA, LLP. Dans diverses publications sur Internet, notamment à travers son profil dans le réseau « Linkedin », elle a déclaré avoir été témoin d’actes de fraude, perpétrés par son supérieur hiérarchique Wesley Freeman au sein de la compagnie BDO.

Elle a affirmé avoir dénoncé ces fraudes auprès des autorités compétentes et qu’en guise de représailles, elle a été licenciée.

Elle accuse la société BDO et principalement son ancien supérieur hiérarchique Wesley Freeman, d’avoir usé de leur relation avec Michael Shinners, pour s’introduire dans son appartement sans effraction, casser son coffre-fort personnel et dérober les preuves des fraudes qu’elle détenait chez elle. Une affaire pendante devant les juridictions suite à ses plaintes. Toutefois elle accuse la Police d’Atlanta de laxisme dans la gestion de ce dossier.

Il n’aurait pas fallu du temps aux autorités américaines pour découvrir que l’acte de Raïssa Kengne n’était pas inopiné car ses cibles (Michael Shinners  et Wesley Freeman ) avaient été minutieusement choisies.

“Nous ne pensons pas qu’il s’agisse d’actes de violence aléatoires. Nous pensons que ces individus ont probablement été ciblés” ; a déclaré le chef de la police.

Qui est Raïssa kengne

La jeune Raïssa Kengne (34 ans) est une camerounaise qui a immigré aux États-Unis, il y a quelques années avant d’acquérir la nationalité américaine.

Selon la plateforme cameroun24, Kengne a plus de dix ans d’expérience combinée dans l’audit des technologies de l’information (TI), l’analyse financière, les fusions et acquisitions, la diligence raisonnable en matière de TI, la restructuration, le financement, les transactions immobilières, la planification de l’impôt sur les successions pour des particuliers fortunés, des sociétés privées et des sociétés publiques dans plusieurs secteurs, notamment l’énergie, la banque, l’alimentation et les boissons, les soins de santé (cliniques de soins urgents), l’exploitation minière, les concessions, les salons de beauté et la vente au détail.

Un parcours qui sera peut-être ruiné par son acte irréparable car elle s’est vue refuser la mise en liberté sous caution.

Ayant comparu mardi après-midi devant un tribunal, elle a été accusée d’avoir agressé trois personnes avec une arme à feu et d’en avoir tué deux. Ainsi, Raïssa a été condamnée à rester en détention. Elle attend actuellement d’être transportée à la prison du comté de Fulton.

Articles du même auteur :

Edith DAK

Lire le précédent

Togo/ Une Université d’hôtellerie et de tourisme dans le grand Kloto

Lire le suivant

Afrique/ Ouverture de la 8e Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD 8) en Tunisie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.