fbpx

Cameroun :  Rapatriement de 300 réfugiés centrafricains

Rapatriement de 300 réfugiés centrafricains

Rapatriement de 300 réfugiés centrafricains

En accord avec les autorités camerounaises, environ 300 réfugiés centrafricains ont quitté le Cameroun pour rejoindre leur terre natale mercredi dernier.

Exilés dans le camp de Gado-Badzéré, pour échapper à l’instabilité socio-politique de leur pays, 300 réfugiés centrafricains ont été rapatriés volontairement la semaine dernière.

A bord d’une dizaine d’autobus et sous la coordination du Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), ils ont quitté le même jour le camp de Gado-Badzéré, situé dans la région camerounaise de l’Est frontalière à la Centrafrique.

Le ministre camerounais de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji, a annoncé la nouvelle sur la radio publique CRTV. Au nom du gouvernement, il aurait remis à chacun un viatique constitué d’effets de première nécessité et de vivres.

Selon les informations, c’est la toute première vague sur un total de 2.500 réfugiés. Les rapatriés auraient choisi de retourner volontairement dans leur pays après de nombreuses années.

Il faut souligner qu’en fin juin 2016, Le Cameroun, la Centrafrique et le HCR ont, signé un accord fixant le cadre juridique sur le retour volontaire de ces  réfugiés centrafricains.

D’après les règlements, il aurait été conclu que le caractère libre et volontaire du rapatriement doit être vérifié pour toutes les personnes impliquées dans les opérations qui seront mises en œuvre. Quant aux réfugiés centrafricains qui ne se sentiront pas prêts à regagner leur pays d’origine, ils conserveront leur statut de réfugié et la protection des autorités camerounaises. Notons que  le Cameroun abrite plus de 325.000 réfugiés centrafricains, selon la situation récente dressée par les Nations Unies.

Articles du même auteur :

Edith DAK

Lire le précédent

Sénégal: Bientôt une usine de dessalement d’eau  de mer à Dakar

Lire le suivant

Drame au Nigéria/ Massacre dans une église catholique par des hommes armés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.