fbpx

Burkina-Faso/Safiatou IIboudo, journaliste férue de l’action sociale

Un rêve d’enfance devenu une réalité pour cette journaliste Burkinabé; une jeune femme dynamique et très impliquée dans les œuvres sociales avec des valeurs dignes. Voici la petite histoire de Safiatou IIboudo.

Journaliste à studio Yafa-Fondation Hirondelle (une ONG qui s’inscrit dans le cadre du dialogue intergénérationnel pour la résolution des conflits), Safiatou IIboudo fit ses premiers pas dans une radio privée au Burkina en tant que stagiaire; un stage qui durera un mois et demi dans le but de sanctionner ses 4 années d’études en communication et journalisme à l’Université  Joseph Ki Zerbo.

Safiatou IIboudo, Elles Font de la Radio

 A la fin de ce stage, un de ses aînés du département de la communication lui proposa un travail à la radio Liberté à Ouagadougou; une radio appartenant au Mouvement burkinabè des droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP). Safiatou accepta le poste et y  travailla avec une équipe dynamique et assez compétente.

En militant au sein de l’Association nationale des étudiants burkinabè (ANEB) à l’Université, Safiatou s’est facilement intégrée à la dynamique de à radio Liberté grâce à son militantisme et son engagement syndical au sein de la dite association. Elle animait une émission sur les droits de la femme Intitulée « Femmes, vos droits et devoirs ».

Safiatou IIboudo en reportage

Après ce léger parcours, la jeune décida de vivre une nouvelle aventure, celle de la télévision. Safiatou déposa alors ses valises dans un studio de production télé au compte de la télévision Burkina Infos, où elle travailla en  tant que journaliste reporter d’images pendant 8 mois. Cependant, son penchant pour le social finit par prendre le dessus, la renvoyant ainsi à la communication d’un projet de l’ONG “Save The Children Burkina”.

Elle a appris beaucoup dans cet organisme car elle a toujours été attirée par les questions qui ont trait aux droits de l’Homme. Sa passion grandissante toujours pour la radio; En mars 2019, safiatou décida au final,  d’intégrer l’équipe de Studio Yafa de la Fondation Hirondelle.

Un rêve de petite fille devenu réel aujourd’hui, le métier de radio  la passionnait depuis le cours élémentaire. En suivant les journaux, elle se faisait des idoles dans la présentation du journal parlé car elle était vraiment captivée par l’élégance des journalistes et leurs manières de manier et d’articuler les mots. Grâce à une de ses aînées, safiatou réussit avec brio le concours d’entrée au département de journalisme et communication après son bac.

Pour Safiatou, le fait d’être en contact avec des gens sans vraiment les connaître, mais de leur apporter quand même une lueur d’espoir, de leur donner de la joie et un bien-être, la passionne énormément.

Durant son parcours, elle occupa des postes de Journaliste reporter; Présentatrice du journal parlé; reporter d’image; Communicatrice et occupe désormais le poste de Journaliste reporter à studio Yafa depuis mars 2019.

Safiatou IIboudo

Toujours dans la lutte pour la bonne cause, Safiatou Ilboudo ambitionne de contribuer à l’amélioration de la vie des enfants à travers les associations de son pays.

«Soyez tout d’abord passionnés par ce métier. Quand on n’est pas passionné, on ne peut pas pratiquer ce métier qui prend beaucoup de temps et qui comporte beaucoup de préjugés notamment pour les femmes. En plus, j’estime qu’il est nécessaire de se faire former. Il faut que vous travailliez votre culture générale. C’est la base même de ce métier à mon avis. Il faut aussi que vous acceptiez de vous remettre continuellement en cause et ayez en vous l’amour du travail bien fait. c’est ce qui vous démarquera  des autres. »

Safiatou IIboudo

Pour elle, le métier de radio est un métier exigeant à tout point de vu: «C’est un media chaud qui nécessite beaucoup de disponibilité du journaliste. La collecte et le traitement de l’information se font instantanément pour être porté à l’antenne. Mais par-dessus tout, c’est un métier passionnant.» affirme t-elle.

Les reportages de Safiatou IIboudo sont disponibles sur le site internet du Studio Yafa: www.studioYafa.org et  sur la page Facebook Studioyafa-Fondation Hirondelle.

Articles du même auteur :

Edith DAK

Lire le précédent

Football-Mercato : Aubameyang clarifie les choses

Lire le suivant

Trucs et astuces santé : Les vertus santé du vinaigre de cidre

One Comment

  • Félicitations à Safiatou pour ce beau parcours en tant que femme. Beaucoup de courage et que son parcours inspire les femmes à comprendre la nécessité de se battre pour une vie digne et une place de choix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *