fbpx

Benin/ Le centre PANAF, un grand pas dans la lutte pour l’indépendance et l’autosuffisance africaine

Le premier centre commercial de valorisation de la production exclusivement africaine a ouvert ses portes à Cotonou ce 25 Mai. Ceci est l’initiative de l’ONG Urgences Panafricanistes et de son leader Kemi Seba.

 Le Centre Panaf est un espace commercial visant à mettre en avant les producteurs africains et de la diaspora qui subissent la discrimination économique imposée par les multinationales.

« L’idée de ce centre nous est venue de l’organisation d’une journée internationale de valorisation de la production africaine, par ce qu’on constatait que nos producteurs étaient extrêmement nombreux en Afrique mais qu’ils étaient mis de côté au profit d’importations de multinationales occidentales ou de chinois qui venaient déposer leurs produits ici »  a indiqué Kemi Seba, promoteur du centre.

« La première des résistances passe par la nécessité de consommer ce que nous produisons », disait Thomas Sankara.

Le Centre Panaf, c’est en tout un restaurant panafricain, une boutique d’alimentation générale panafricaine, une boutique de mode panafricaine, le tout sur un immeuble de 430m2.

En dehors de ce côté engagé et auguste que revêt l’initiative, il y a aussi et avant tout, le « consommer local et sain ».

«L’objectif n’est pas de prendre seulement quelque chose par ce que c’est africain mais prendre quelque chose qui est africain et qui a de la valeur », a-t-il précisé quant à la qualité des produits exposés dans le centre.

Le centre propose dès lors des produits faits par des africains et pour les africains où qu’ils soient. Même si la tâche n’est pas aisée du fait de l’emprise du système néo-colonial sur le peuple, le promoteur du centre pense qu’il faudra quand même amener les gens à briser ces chaines afin que la vente des produits locaux puisse trouver preneur et profiter de facto aux agriculteurs.

Par ce que l’autosuffisance alimentaire et la consommation locale font partie des bases d’une autonomie économique, il est impératif que des initiatives comme celle-ci profitent à tous, du paysan comme au consommateur et soit l’affaire de tous.

Aussi, à travers cette entreprise, l’ONG Urgence Panafricanistes veut prouver que entrepreneuriat ne rime pas automatiquement avec un capitalisme inconscient et aveugle. « Bien au contraire, le nôtre vivra sous l’égide de l’économie SOLIDAIRE » précise Kemi Seba. C’est pourquoi, tout producteur afro qui le souhaite pourra déposer des produits au Centre Panaf tant que la qualité y est. 

« Nous avons déjà acquis des stocks énormes pour plusieurs mois, mais nous ne fermerons la porte à personne » rassure le promoteur.

En somme, pour Kemi Seba, ceci n’est qu’une première victoire car dit-il, le projet est prévu pour s’étaler sur tout le continent et bien ailleurs, dans les caraïbes en occurrence. Beaucoup reste donc à venir.

Pour plus d’infos, rendez-vous sur le Facebook de Kemi Seba.

« On n’attend plus rien de personne. Ce que les élites africaines ne font pas pour le peuple, le peuple le fera lui-même. »

kemi Seba

Articles du même auteur :

Wallis D.

Rédacteur sur MyAfricaInfos.com

Lire le précédent

Togo/ L’ATTF pour promouvoir la pratique du tennis par la gente féminine

Lire le suivant

TOGO/Saoudé ATAKE Essohanam une étoile montante du Volleyball

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.