fbpx

Afrique du sud/ Le documentaire “My Octopus Teacher” récompensé aux “Oscars 2021”

My_Octopus_Teacher-MyAfricaInfos

My_Octopus_Teacher-MyAfricaInfos

Le film sud-africain « My Octopus Teacher » (la sagesse de la pieuvre) a remporté l’Oscar du meilleur film dans la catégorie ” documentaire” hier à Los Angeles.

“My Octopus Teacher”, ou encore “la sagesse de la pieuvre” est un film sud-africain qui relate l’histoire d’une créature à huit membres et de son compagnon humain. Nominée à la 93e cérémonie des Oscars 2021 à Los Angeles, ce film est sacré meilleur documentaire.

Cette histoire d’amitié si spéciale, si étrange entre un Sud-Africain dépressif et un poulpe dans la baie du Cap a donc touché le monde entier, jusqu’à Hollywood. Ceci en partie grâce à Netflix qui a rendu ce documentaire sans gros budget visible partout.

My_Octopus_Teacher-MyAfricaInfos

Après dix ans de travail, “La Sagesse de la pieuvre” est né d’un projet vidéo personnel du cinéaste sud-africain Craig Foster, qui souhaitait renouer avec la nature en observant une femelle mollusque lors d’une plongée libre près du Cap.

Craig Foster a filmé leurs interactions et a été de plus en plus ébloui par la façon qu’elle fabriquait des outils à partir de coquilles, s’enrouler dans des rubans de varech pour éviter d’être repérée, déjouer un requin pygmée et adapter ses techniques de chasse pour envelopper crabes, homards et poissons. Pour le réalisateur, sa relation avec la pieuvre lui a appris la fragilité de la vie et le lien avec la nature, et l’aidant même à devenir un meilleur père.

La durée de vie d’une pieuvre femelle comme celle que Craig Foster a rencontrée est d’environ 18 mois. Mais cela a suffi pour que lui et ses collègues réalisateurs Pippa Ehrlich et James Reed soient profondément marqués par elle.

Le projet du film a connu une popularité croissante, qui a explosé lorsqu’il a été choisi pour une production Netflix. Dans le contexte pandémique, le documentaire a été plébiscité pour son originalité. « Lors d’une année difficile, où beaucoup d’entre nous étaient coincés à la maison, se sentant effrayés et confus, une histoire positive qui transporte dans un monde magique a un puissant attrait. », ont déclaré les coréalisateurs du film.

My_Octopus_Teacher-MyAfricaInfos

“C’est vraiment une toute petite histoire personnelle qui s’est jouée dans une forêt marine au fin fond de l’Afrique. Mais, à un niveau plus universel, j’espère qu’elle a donné un aperçu d’une relation différente entre les êtres humains et le monde naturel”, a déclaré Pippa Ehrlich lors de la retransmission.

“Craig nous a en quelque sorte montré que si un homme peut nouer une amitié avec une pieuvre, on peut se demander ce qui est encore possible”, a affirmé James Reed.

Succès inattendu, “La Sagesse de la pieuvre” a été nommé par la Directors Guild of America, aux Oscars et aux BAFTA, et a été désigné meilleur documentaire aux Producers Guild of America Awards. De nombreux fans célèbres ont approuvé cette douce histoire sur les réseaux sociaux. “Je recommande vraiment ce film”, a écrit Amy Schumer sur Instagram.

La coréalisatrice Pippa Ehrlich a témoigné qu’elle était ravie de l’accueil du documentaire, notamment lorsque la naturaliste Jane Goodall a déclaré que “La Sagesse de la pieuvre” faisait partie de ses films préférés avec “Le Seigneur des anneaux”.

My_Octopus_Teacher-MyAfricaInfos

« J’ai toujours voulu faire un film sur la nature qui plairait à tout le monde, que le spectateur s’investisse ou non dans l’environnement naturel. Nous ne voulions pas le laisser se sentir en colère ou désespéré. Nous voulions une vision plus positive de ce que signifie être un humain fragile sur la planète Terre, entouré de créatures fascinantes. », a affirmé Pippa Ehrlich.

Craig Foster, protagoniste du documentaire et réalisateur éminent de nombreux documentaires, a aussi exprimé sa satisfaction. L’entité qui a produit le film, son ONG Sea Change Project, a reçu beaucoup d’attention de la part des médias depuis l’annonce de la sélection du film pour les Oscars. « Un Oscar porte l’attention sur le trésor de biodiversité que contiennent les océans entourant l’Afrique du Sud. Cette attention élève notre cause au rang d’icône mondiale. », a déclaré Foster.

Rappelons que sorti en 2020, le film avait déjà reçu plusieurs prix internationaux, dont le BAFTA en Grande-Bretagne.

Articles du même auteur :

Edith DAK

Lire le précédent

Côte d’Ivoire/ Michel Gohou échappe de nouveau à la mort

Lire le suivant

Un partenariat commercial fructueux pour le Gabon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *