fbpx

Un Tanzanien devenu millionnaire grâce à des tanzanites (pierres précieuses)

Les deux pierres mises au jour par Saniniu Kuryan Laizer pèsent 9,27 et 5,1 kilos.

C’est une découverte qui changera certainement la vie du mineur à tout jamais. Saniniu Laizer devient donc millionnaire en vendant deux minéraux tanzanites au ministre des mines de la Tanzanie.

C’est à quelques kilomètres du mont Kilimandjaro dans le manyara que M. Laizer a rencontré son bonheur. Deux pierres précieuses probablement les plus grosses jamais trouvées en Tanzanie. Deux pierres pesant respectivement 9,27 et 5,10 kg qui ont été vendues aux gouvernement tanzanien à hauteur de 3,4 million de dollars. Un prix qui détermine non seulement son caractère unique mais aussi plusieurs particularités dont elle regorge. Ce mineur, père de famille d’une trentaine d’enfants a rapidement conçu tout un arsenal de projet au tour de cette petite fortune.Il prévoit ainsi rénover sa maison puis construire une école à proximité pour favoriser l’accès a l’éducation aux plus démunis de sa localité.

 Âgée de 52 ans avec quatre femmes, M. Laizer compte offrir un avenir meilleur à ses progénitures en leur permettant d’aller plus loin dans leurs études, une chose que lui-même n’a jamais eu la chance de faire. Le mineur dans sa modestie estime également qu’il ne compte pas changer grand-chose de ses vieilles habitudes. Il continuera donc à élever ses 2000 vaches car il est sûr d’éviter ainsi les problèmes tout en étant à l’abri du besoin.

Qu’est-ce qu’une Tanzanite?

Tanzanite Cameleon

Il se dit que la Tanzanite est une pierre précieuse du nom tiré de son pays d’origine et 1000 fois plus rare que le diamant.

Son succès dans le milieu de la joaillerie de luxe a fait grimper son prix donnant libre cours à d’interminables spéculations. Les cristaux de tanzanite présentent trois couleurs : bleu, rouge-violet et brun jaune-vert (bronze), l’intensité de chacune de ces couleurs étant fonction de l’angle d’observation. Lorsqu’on chauffe la pierre, les nuances bronzes sont atténuées, tandis que les tons bleu, violet et pourpre sont renforcés

Articles du même auteur :

Charles Mossi

Lire le précédent

“SLAM 30/60”: Goethe-Institut Togo cherche 3 artistes meilleurs slameurs

Lire le suivant

Trucs et astuces santé: Que savez-vous du “Cumin”?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *