fbpx

Un kyste ovarien, de quoi s’agit-il?

kyste-ovarien-MyAfricaInfos

kyste-ovarien-MyAfricaInfos

Le kyste ovarien correspond à un sac rempli de liquide qui se développe sur ou dans l’ovaire. Les femmes sont nombreuses à souffrir au cours de leur existence d’un kyste ovarien. Souvent indolores ils sont très fréquents et rarement graves.

On distingue deux types de kyste ovarien : les kystes fonctionnels et les kystes organiques. Les premiers sont moins graves, ils disparaissent spontanément et ne demandent généralement aucune prise en charge.

Les kystes ovariens « fonctionnels »

Ils sont très fréquents et apparaissent chez les femmes entre la puberté et la ménopause, car ils sont liés aux cycles menstruels. Notons que 20 % de ces femmes présentent de tels kystes si l’on réalise une échographie. Seules 5 % des femmes ménopausées présentent ce type de kystes fonctionnels.

Les kystes fonctionnels ont tendance à disparaître spontanément en quelques semaines ou après deux ou trois cycles menstruels car  70 % des kystes fonctionnels régressent en 6 semaines et 90 % en 3 mois.

Tout kyste persistant plus de 3 mois est considéré comme n’étant plus un kyste fonctionnel et il doit être analysé. Les kystes fonctionnels sont plus fréquents chez les femmes ayant une contraception progestative (sans estrogènes).

La grande majorité des kystes ovariens sont dits fonctionnels et disparaissent avec le temps, sans traitement. Toutefois, certains kystes peuvent se rompre, se tordre, grossir beaucoup et entraîner des douleurs ou des complications.

Les kystes ovariens « organiques »

Ils sont bénins dans 95 % des cas, mais ils sont aussi cancéreux dans 5 % des cas. On classifie les kystes organiques sont classés en différentes catégoriess :

Les kystes de l’ovaire organiques  peuvent s’accompagner de complications et de douleurs. En effet, ceux-ci peuvent augmenter de taille ou se tordre. Les femmes touchées sont souvent celles entre la puberté et la ménopause. Les kystes de type organique sont sans gravité dans la plupart des cas, mais peuvent être cancéreux. On en distingue donc:

  • Les dermoïdes: Rarement cancéreux, ils peuvent contenir des cheveux, de la peau ou des dents parce qu’ils proviennent des cellules qui produisent l’œuf humain. Ils sont rarement cancéreux.
  • Les séreux;
  • Les muqueux;
  • Les cystadénomes séreux ou mucineux qui proviennent du tissu ovarien.
  • Les endométriomes ou les kystes liés à l’endométriose dont le contenu est hémorragique; autrement dit, ces kystes contiennent du sang.

Lorsque l’ovaire est peuplé de nombreux kystes, on est en présence de syndrome des ovaires polykystiques.

Les causes des kystes organiques

Si les kystes fonctionnels sont dus à un dysfonctionnement ovarien, les kystes organiques résultent plutôt d’une affection au niveau de la structure même des ovaires. Leur survenue peut être due à divers facteurs notamment:

  • Taille anormalement grande du follicule ovarien, qui est une structure ovarienne dans laquelle est suspendu l’ovocyte avant son expulsion au moment de l’ovulation;
  • Prise de contraception orale à base de progestérone ;
  • Prise de médicaments qui stimulent l’ovulation
  • Certaines maladies telle que l’endométriose, syndrome de Stein-Leventhal ;
  • Utilisation de stérilet, qui peut même favoriser le développement de plusieurs kystes
  • Trouble hormonal;
  • Taux d’hormone mâle élevé se manifestant par une importante pilosité ;
  • Héréditaires.

Quels sont les symptômes d’un kyste ovarien ?

Souvent asymptomatiques, les kystes ovariens sont fréquemment dépistés de manière fortuite lorsque la patiente réalise une échographie pour une autre raison. Mais leur présence peut se manifester par:

  • Une lourdeur et des douleurs pelviennes;
  • Une perturbation du cycle menstruel;
  • La difficulté à tomber enceinte;
  • Des problèmes urinaires,
  • Grossissement de l’abdomen,;
  • Des douleurs durant les rapports sexuels (dyspareunie);
  • Des saignements;
  • Des nausées et vomissements; etc.

Dans le cas où une femme présente certains de ces symptômes, il est conseillé de consulter un médecin gynécologue.

En présence de kystes organiques de l’ovaire, les organes avoisinants peuvent être comprimés. Une infection du kyste est possible, tout comme une hémorragie extrakystique ou intrakystique. Lorsque le kyste se rompt ou se tord, cela peut entraîner d’intenses douleurs pelviennes et des saignements.

Pour une femme enceinte présentant des kystes, la césarienne est possible, cette opération permet en même temps d’intervenir sur les kystes et de procéder à l’accouchement.

Le Diagnostic

Puisque les kystes sont généralement non douloureux, le diagnostic de kyste se fait souvent au cours d’un examen gynécologique classique. Certains kystes peuvent être perçus à la palpation lors d’un toucher vaginal lorsqu’ils sont suffisamment gros.

Une échographie permet de le visualiser et de déterminer, sa taille, sa forme et son emplacement précis. Grâce à la radiographie il est possible de voir des calcifications liées au kyste (en cas de kyste dermoïde). Faire une IRM est indispensable en cas de kyste volumineux de plus de 7 cm.

L’échographie abdominale ou endovaginale permet de dépister les kystes de l’ovaire.

Pour traiter ce problème gynécologique, le médecin prescrit d’abord des médicaments pour apaiser les douleurs si besoin. La chirurgie ne devra être réalisée qu’en présence de kystes organiques ou kystes fonctionnels persistants, de taille imposante qui s’accompagnent de douleurs intenses. Dans certains cas, l’ablation du kyste oblige à l’ablation de l’ovaire et/ou d’une trompe.

Mesures de prévention

Attention aux contraceptions progestatives car celles-ci exposent à une augmentation du risque de kyste fonctionnel des ovaires (implant contraceptif, stérilet hormonal, pilule microprogestative au Desogestrel).

Le kyste ovarien est la plupart du temps bénin, surtout lorsqu’il est découvert par hasard lors d’une échographie. Il est primordial de faire des examens réguliers et de suivre de près l’évolution d’un kyste observé lors d’une échographie. Les kystes de l’ovaire qui augmentent de volume ou deviennent douloureux nécessitent habituellement une chirurgie.

Remèdes naturels en cas de kystes ovariens

Il existe de nombreux remèdes naturels qui peuvent aider à soulager les symptômes et réduire la taille des kystes:

  • La chaleur

La chaleur est réputée pour être très efficace dans la réduction des crampes musculaires ou douleurs dans l’abdomen en raison de kystes de l’ovaire.

Mettez un coussin chauffant ou une bouteille d’eau chaude sur la région pelvienne abdomen et inférieure pendant au moins 15 minutes.

Suivez ce remède chaque fois que vous ressentez une douleur dans l’abdomen pour un soulagement rapide.

  • Les cataplasmes d’huile de ricin

Les cataplasmes d’huile de ricin sont un remède séculaire pour les kystes ovariens. L’huile de ricin stimule le système lymphatique et circulatoire, ce qui permet de réduire et dissoudre les kystes ovariens.

Pliez un grand tissu de flanelle pour faire deux ou trois couches d’épaisseur. Assurez-vous que le tissu plié est assez large pour couvrir l’ensemble de votre abdomen. Ensuite  versez environ deux cuillères à soupe d’huile de ricin sur la toile. Pliez le tissu en deux pour saturer puis dépliez.

 Allongez-vous et mettez le tissu de flanelle sur votre abdomen. Couvrez le tissu d’huile de ricin avec du plastique (film alimentaire) et ensuite avec une vieille serviette. Placez une bouteille d’eau chaude sur la serviette, puis couvrez-vous dans une couverture chaude.

Laissez le cataplasme d’huile de ricin pendant au moins 30 minutes, puis retirez-le. Répétez ce processus environ trois fois par semaine pendant trois mois.

Pour enlever l’huile de la peau après l’utilisation du cataplasme d’huile de ricin, vous pouvez laver la zone traitée avec une solution de trois cuillères à soupe de bicarbonate de soude avec de l’eau.

Ne pas utiliser des packs d’huile de ricin pendant la menstruation. Si vous essayez de concevoir alors ne pas utiliser ce remède après l’ovulation.

  • Le bain de sel d’Epsom

Un bain de sel d’Epsom pourra également grandement aider à réduire la douleur et d’autres symptômes associés aux kystes de l’ovaire. La teneur en sulfate de magnésium à haute teneur du sel d’Epsom fonctionne comme un relaxant musculaire qui à son tour soulage la douleur.

Ajoutez une tasse de sel d’Epsom à votre baignoire ou dans une grande bassine remplie d’eau chaude; Ajoutez 5 à 10 gouttes d’huiles essentielles comme la lavande, rose ou jasmin; remuez pendant quelques minutes afin que le sel soit dissout. Ensuite, faites tremper le bas du corps dans cette eau pendant 20 à 30 minutes. Suivez ce traitement une fois par jour.

  • Les tisanes

Une tisane comme le thé à la camomille est également considéré comme un bon remède pour traiter les kystes ovariens, la douleur associée et l’inconfort. L’effet sédatif doux du thé à la camomille permettra de réduire la douleur et aidera à vous détendre. En outre, la nature chaleureuse de ce thé pourra également aider à régler des périodes irrégulières en stimulant le flux sanguin dans la région pelvienne et de l’utérus.

Mélangez deux cuillères à café de camomille séchée dans une tasse d’eau chaude. Couvrez et laissez infuser pendant cinq minutes. Mélangez le tout  et ajoutez une cuillère à café de miel et buvez le thé. Boire deux à trois tasses de thé à la camomille par jour jusqu’à ce que vous vous débarrassiez du problème.

  • Le vinaigre de cidre

Le vinaigre de cidre peut aider à réduire et dissoudre les kystes ovariens causés par une carence en potassium. Il est riche en potassium et recommandé par de nombreux experts de la santé.

Ajoutez une cuillère à soupe de vinaigre de cidre dans un verre d’eau tiède; ajoutez une cuillère à soupe de miel, mélangez et  buvez un ou deux verres de cette solution quotidiennement.

Suivez ce remède jusqu’à ce que les kystes disparaissent complètement.

Ce remède saura également aider les symptômes de saignements menstruels excessifs ainsi que les ballonnements et les crampes pendant les périodes.

  • La betterave

La betterave contient un composé appelé bétacyanine qui stimule la capacité du foie à éliminer les toxines de votre système. De plus, la nature alcaline de la betterave contribue à équilibrer l’acidité dans votre corps. Ceci à son tour réduit la gravité des nombreux symptômes de kystes ovariens.

Mélangez une demi-tasse de jus fraîchement extrait de betterave avec une cuillère à soupe de gel d’aloe vera et de miel. Buvez ce jus une fois par jour avant de prendre votre petit-déjeuner.

Suivez cette méthode quotidiennement jusqu’à ce que vos symptômes aient diminué.

  • Le gingembre

Le gingembre est une plante anti-inflammatoire puissante qui réduit l’inflammation et soulage la douleur. En outre, le gingembre augmente la chaleur dans le corps et induit la menstruation .

 Mélangez un morceau de 5 à 10 cm de gingembre, deux branches de céleri, un demi-verre de jus de pomme et les trois quarts d’un ananas dans un presse-agrumes. Buvez ce jus une fois par jour jusqu’à ce que les kystes aient disparu.

Vous pouvez aussi boire deux à trois tasses de thé de gingembre par jour.

  • La graine de lin

La graine de lin aide à équilibrer la proportion d’œstrogènes à la progestérone dans votre corps.Cela permettra de réduire les kystes. De plus, les graines de lin sont riches en fibres qui aident le corps à éliminer les toxines nocives, le cholestérol et d’autres produits traités par le foie.

Mélangez une cuillère à soupe de graines de lin moulues dans un verre d’eau tiède. Buvez chaque jour sur un estomac vide jusqu’à ce que vous remarquiez que votre état s’améliore. Vous pouvez également ajouter des graines de lin moulues à des yaourts, smoothies, soupes et salades.

Articles du même auteur :

Edith DAK

Lire le précédent

Le musée des confluences de Lyon révèle la beauté de l’art africain.

Lire le suivant

Comment fabriquer sa crème démêlante et nourrissante pour cheveux ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *