fbpx

Togo: ZINZINA Safiou, le volontaire psychologue des prisonniers à Aného

Seul psychologue clinicien en milieu carcéral, Safiou s’occupe de la prise en charge psychologique des détenus de la prison civile d’Aného. Sa mission consiste à détecter et à prendre en charge psychologiquement les cas de troubles mentaux ou de troubles comportementaux tout en adressant un rapport de consultation aux tribunaux correspondant afin que le parquet puisse se prononcer sur un transfert du détenu vers un centre hospitalier adéquat.

Diplômé d’un master en psychologie clinique et de la santé, Safiou est volontaire national depuis 2015 affecté au sein de la prison civile d’Aného. Il a choisi le chemin du volontariat pour contribuer lui aussi au développement de son pays car, avance-t-il, « rester à la maison bras croisés et laisser les autres corps de volontariat faire le travail à notre place c’est démissionner devant les responsabilités qui nous reviennent en tant que jeune togolais ».

Un volontaire qui redonne de l’espoir aux prisonniers

Les débuts du volontariat n’ont pas été faciles. Comme toute nouvelle aventure, Safiou a dû faire preuve de son talent de psychologie, de patience et de souplesse pour gagner la confiance des détenus. Responsable de la santé psychologique et mentale des prisonniers, Safiou avait fait face, à ses débuts, à une grande réticence de ces derniers pour son soutien psychologique à leurs endroits.

De la prise en charge psychologique, aux cas des mineurs, en passant par celle des femmes enceinte en milieu carcéral, Safiou a réussi à créer cette confiance nécessaire entre lui et le monde pénitencier de la prison civile d’Aného. Sa mission consiste aussi à prendre en charge les prisonniers ayant pour délit l’agression sexuelle, le dépistage du VIH des nouveaux prisonniers.

Safiou, une ressource vitale de la prison civile d’Aného

Pour sa hiérarchie, Safiou est le « cadeau » qui leur a été offert par l’Agence Nationale de Volontariat du Togo (ANVT). L’ancien régisseur Ayolou Seidou, pense aussi que Safiou mérite « une distinction nationale » pour ces 5 années de volontariat et son engagement au travail.

Pour Djidjiwou Komlan, le nouveau régisseur de la prison civile d’Aného, « Safiou est l’un des collègues les plus dynamiques de la prison civile d’Aného. Sa disponibilité et son engagement au travail nous ont permis d’améliorer nos résultats ».

Aujourd’hui, la prison civile enregistre moins d’agression, notamment au niveau des détenus mineurs et les prisonniers adoptent peu à peu des comportements responsables.

Avec l’ANVT

Articles du même auteur :

MyAfricaInfos

Lire le précédent

Gabon: Le prix Mbataganga pour une femme engagée apolitique

Lire le suivant

Cameroun: Ulrich Takam fait parler de lui en Europe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *