fbpx

Togo/ Lomé abritera les 28 et 29 novembre prochains la seconde édition du sommet de l’industrie financière africaine

Deuxième édition du "Africa Financial Industry Summit"(AFIS 2022)

Deuxième édition du « Africa Financial Industry Summit (AFIS 2022)

Les leaders de l’industrie financière africaine se réuniront à Lomé les 28 et 29 novembre pour la deuxième édition du « Africa Financial Industry Summit » (AFIS 2022).

Plus de 500 participants sont attendus au sommet de l’industrie financière africaine du 28 au 29 novembre dans la capitale togolaise (Lomé).

Le Africa Financial Industry Summit (AFIS) a été lancé l’an dernier par le groupe Jeune Afrique Media en collaboration avec la Société financière internationale IFC, une branche de la Banque mondiale dédiée au secteur privé.

L’édition précédente s’est déroulée entièrement en ligne et cette année, ce sera une première en présentiel.

Cette rencontre vise principalement les objectifs suivants :

  • Echanger sur les meilleures pratiques permettant d’accélérer l’inclusion financière sur le continent ;
  • Accélérer l’émergence d’un marché panafricain des services financiers, notamment via l’harmonisation des pratiques et le développement de groupes continentaux puissants ;
  • Contribuer à la naissance de politiques réglementaires, de conformité, et d’encadrement des innovations financières au service d’une croissance pérenne et soutenable du secteur ;
  • Favoriser les échanges d’expérience et le partage de bonnes pratiques entre professionnels et
  • Débattre des dernières tendances et évolutions de la finance mondiale et africaine.

Durant deux jours, les leaders du secteur de l’industrie financière africaine tiendront des conférences et des ateliers, autour de la relance économique du continent à travers le développement d’une industrie financière compétitive, innovante, inclusive mais surtout durable.

L’initiative veut permettre aux leaders d’échanger facilement sur les enjeux de financement en Afrique. Ce projet vise à renforcer l’industrie financière africaine et ainsi la mettre au profit du développement durable.

Selon Frédéric Maury, Directeur Général délégué de Jeune Afrique Media Groupe, AFIS est avant tout une plateforme de dialogue public-privé au service d’une Afrique souveraine capable de financer elle-même ses infrastructures et ses grands projets de transformation.

Pour ce dernier, la régulation en Afrique doit suivre les tendances internationales et la protection des épargnants et des déposants. Mais, ladite régulation doit également être capable d’accompagner la croissance du secteur et ne devrait pas être un frein pour les africains.

Il faut souligner que quatre grandes thématiques définies par les organisateurs seront au cœur des discussions lors de l’AFIS 2022. A savoir :  La digitalisation financière (les fintechs, le Mobile money, etc), la finance verte, la question relative à l’intégration économique (la zlecaf); et l’impact de l’inflation que le monde traverse à ce jour.

Notons que la crise économique actuelle liée à la pandémie à COVID-19 couplée à la guerre en Ukraine, n’a pas favorisé la rentabilité des banques africaines. Pour y remédier, encourager l’innovation et impacter l’économie du continent africain serait une solution à ne pas banaliser.

Articles du même auteur :

MyAfricaInfos

Lire le précédent

Omototunde ; un Panafricaniste hors pair s’en est allé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.