fbpx

Omototunde ; un Panafricaniste hors pair s’en est allé

Jean-Philippe Kalala Omotunde

Jean-Philippe Kalala Omotunde

L’écrivain chercheur et égyptologue Jean-Philippe Kalala Omotunde a tiré sa révérence hier 14 Novembre 2022, suite à un accident vasculaire cérébral (AVC).

L’Afrique et sa diaspora ont perdu ce 14 Novembre un grand homme réputé pour ses oeuvres basées sur la promotion des valeurs culturelles africaines. Le professeur Jean-Philippe Kalala Omotunde est décédé d’une crise cardiaque, à l’âge de 55 ans.

Une Bibliothèque s’est éteinte

Diplômé de l’École de publicité de Paris, Jean-Philippe Omotunde fut enseignant à l’institut Africamaat de Paris. Il était chercheur en histoire spécialiste des sciences et mathématiques africaines et des humanités classiques africaines.

L’égyptologue avait aussi fondé l’institut d’Histoire Anyjart et fut chargé de mission auprès de l’Unesco.

Le 22 mai 2017, il fit une apparition à « La semaine africaine » de l’UNESCO initiée autour du thème « Investir dans la jeunesse africaine par le biais des mathématiques ».Son œuvre visait à replacer les savoirs noirs dans l’historiographie des connaissances de l’humanité.

Il co-organise en tant que responsable de l’association Héliopolis, en avril 2002 à Garges-lès-Gonesse une commémoration du 154e anniversaire de l’abolition de l’esclavage, en présence du député de la circonscription, Dominique Strauss-Kahn et de la maire de Garges, Nelly Olin.

L’œuvre en question est tournée vers l’Afrocentricité, qui cherche à déconstruire les savoirs pour repositionner l’homme noir, contrairement à la négritude de Senghor et Césaire.

Fort longtemps, Omotundé a milité pour que l’Histoire réelle de l’Afrique soit connue et reconnue. Il répétait souvent lors de ses conférences et prises de parole que l’histoire des peuples de la Caraïbe n’avait pas commencé avec l’esclavage et qu’il était important de l’enseigner aux enfants.

L’objectif de Jean-Philippe Kalala Omotunde a toujours été de montrer les richesses des cultures africaines en parlant régulièrement de la Renaissance de l’Afrique.

Origine-Nationalité

Nom d’origine : Jean-Philippe Corvo

Très Attaché à la pensée africaine et pour affirmer ses origines africaines, il s’est rebaptisé d’un nom authentique kamite : « Nioussérê Kalala Omotunde ».

Nioussérê d’origine égyptienne, comme le berceau du savoir selon ses thèses, et Kalala, comme l’organe traditionnel de résolution de problèmes du Congo.

Originaire de la Guadeloupe, Omotunde a été naturalisé Camerounais.

Hier l’animateur de la rubrique Focus sur la chaîne tv Canal 10 s’en est allé. Suite à cette perte, les hommages affluent de l’Afrique et des Antilles et même des quatre coins du monde sur les réseaux sociaux.

Ses publications

L’illustre professeur et chercheur des origines africaines est allé loin dans ses travaux de recherches sur les civilisations du continent noir et est par ailleurs parvenu à trouver des ramifications africaines à presque toutes les religions dites révélées.

Il a pu découvrir que le christianisme, l’Islam et autres religions ont des origines africaines. Jean-Philippe Kalala Omotunde a publié aux éditions Menaibuc :

  • En 2000, L’origine négro-africaine du savoir grec ;
  • En 2003, La traite négrière européenne : vérité & mensonges ;
  • En 2006, Discours afrocentriste sur l’aliénation culturelle ;
  • En 2008, Histoire de l’esclavage : critique du discours eurocentriste.

Le jeudi 18 août 2022, le panafricaniste avait donné une conférence publique à l’Université d’Abomey-Calavi (Uac) au Bénin, sur le thème « L’avancée scientifique de l’Afrique noire ».

Il décède le 14 Novembre 2022. Toute l’Afrique pleure un farouche défenseur des valeurs africaines ; puisse-t-il reposer en paix.

Articles du même auteur :

MyAfricaInfos

Lire le précédent

Santé /Désormais un centre de traitement du cancer au Togo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.