fbpx

Togo : l’art du self défense au profit d’une vie meilleure, une vision de Jean Médard Djondo

Jean Médard Djondo / Lauréat du programme L’Afrik De Demain, édition 2021

Jean Médard Djondo est un jeune entrepreneur togolais. Il rêve d’impacter l’Afrique et le monde grâce à ses acquis et compétences dans plusieurs domaines, tout en apportant une solution idoine à l’éducation qui selon lui est en perte de valeurs. Lumière sur l’un des 20 lauréats de la première édition du programme L’Afrik De Demain.

Né à Libreville au Gabon, Jean Médard Djondo a fait ses études scolaires entre le Gabon et le Togo, son pays d’origine. Il a obtenu BAC 2 série D en 2009 avec mention au Togo. Il fera ensuite des études à l’Université de Lomé sanctionnées par une Licence en Gestion Marketing et Stratégie, puis une formation en rédaction de contenus numériques. Dans sa quête du savoir, Jean Médard Djondo s’est formé en « Mind Education », une science du changement de mentalité pour lequel il est actuellement formateur spécialiste de niveau 3. « Ce fut un sentiment de reconnaissance et surtout un regain d’énergie et d’enthousiasme par rapport à l’idée de faire savoir davantage à un plus grand nombre l’existence du Concept Self Défense 3D », a-t-il affirmé.

Jean Médard DJONDO / Lauréat du programme L’Afrik De Demain, édition 2021

Il ambitionne augmenter graduellement le nombre d’Africains décomplexés et confiants en leur potentiel afin de faire briller davantage l’Afrique libre, réellement autonome et effectivement prospère. De plus, il voudrait inciter les autorités togolaises, voire africaines à renforcer l’éducation scolaire par une éducation mentale, émotionnelle et physico-technique. Plus loin, Jean Médard veut faire du concept de Self Défense 3D, un concept d’éducation sociale efficace et une référence africaine du développement intégral humain. « J’ai pour objectif de contribuer à améliorer la capacité mentale et l’éducation émotionnelle des africains afin d’augmenter les chances d’avoir demain des leaders résistants aux tentations occidentales, forts malgré les pressions étrangères et fiers de défendre les valeurs africaines », a-t-il confié.

Il veut voir son pays le Togo s’illustrer comme le centre du monde avec à son actif des Togolais remplis d’espoir ayant un mental fort et un cœur aussi résistant que stable. En ce projet, il y croit fortement. « Cela arrivera parce que les Selfs Défenses 3D éclairent sur comment se défendre et qui sait se défendre dans tous les sens du terme, peut toujours avancer avec sérénité », a-t- il affirmé avec conviction.

L’entrepreneuriat, la solution pour sortir de crise

L’idée pour Jean Médard de se lancer dans l’univers entrepreneurial remonte vers la fin de l’année 2017. Il raconte. « J’étais alors à cheval sur l’entrepreneuriat et l’idée de rester employé d’une structure. En 2020, avec le Coronavirus qui est arrivé, dans une situation d’environ dix mois de salaire impayé, j’ai dû quitter mon emploi et m’engager davantage dans mes activités de Self Défense et la JMSD ». Pour son entourage, c’était une décision pas très rassurante, mais Jean Médard était convaincu que c’était la voie à emprunter. Il veut réussir à s’illustrer comme un modèle pour la jeunesse togolaise d’aujourd’hui qui selon lui peine à embrasser pleinement l’entrepreneuriat.

Cet entrepreneur togolais ayant plusieurs flèches dans son carquois, est connu également comme rédacteur de contenus numériques chez Café Informatique. Attentionné et éclairé, Jean Médard a acquis au fil de ses expériences professionnelles et extra-professionnelles, de solides qualités relationnelles tout en développant d’excellentes aptitudes en communication.Habitué à encadrer et à insuffler de la motivation aux équipes qu’il dirige, Médard a toujours su motiver les gens en vue d’atteindre idéalement les objectifs visés.

Jean Médard Djondo est un entrepreneur passionné par le travail bien fait. Il fait preuve d’une brillante capacité d’adaptation avec un mental fort et bien préparé.« Je me définis comme un champion de la recherche de solution en permanente réflexion sur toute sorte de questions liées à l’éducation mentale, émotionnelle et physico-technique ».

L’innovation, son maitre-mot

Créateur et Promoteur du concept Self Défense 3D,Médard donne des formations mentales, émotionnelles et physiques à ses apprenants. Sur fonds propres, l’entrepreneur a organisé plusieurs ateliers de Self Défense 3D à Lomé, Kpalimé et Dapaong en tenant 5 sections simultanément : enfants, femmes, novices, pratiquants, Maitres. Sur plusieurs célébrations officielles, il fit gratuitement des séances de présentation et d’exposition de Self Défense 3D.

Plusieurs participants à l’instar du personnel de diverses ONG, les Athlètes du Centre de Développement de l’Athlétisme Africain de Lomé, des employés et gérants de pharmacies ou encore l’équipe de la téléréalité Super Entrepreneurs ont bénéficié et ont témoigné des bienfaits des formations de Jean Médard. Par ailleurs, Médard a également tenu un Stand de Self Défense 3D lors de deux éditions de la foire aux cadeaux à l’hôtel Ibis. Toujours sur fonds propres, il a organisé très récemment une formation de jeunes filles lors de la Journée internationale des Jeunes filles 2021. Jean Médard est aussi auteur de plusieurs articles et citations en ligne. Très soucieux deu bien-être collectif, pendant la période du confinement COVID 19, il a proposé à la population des formations gratuites en ligne sur « comment créer des énergies mentales et émotionnelles pour ne pas sombrer« . Aussi Il a souvent porté la casquette d’un Love Coach et a également produit des articles instructifs sur l’amour dont : “Comment faire grandir l’amour dans un couple ?” et Créer des énergies d’amour”.

Entraineur à succès de l’équipe de Taekwondo (Corps des Sapeurs-Pompiers du Togo), Jean Médard Djondo est aussi Athlète combattant togolais en taekwondo, Vice-Champion du Challenge Coupe du Monde Francophone, en 2012. Sur le plan martial, en tant que maitre de taekwondo, il encadre des enfants et des jeunes. « Je m’assure de leur enseigner non seulement comment donner des coups de poings et coups de pieds, mais aussi comment acquérir une meilleure personnalité. Ainsi, chacun de mes élèves à partir de 5 ans fait toujours l’épreuve de speech durant les examens. Durant cette épreuve, les enfants s’expriment pendant 1 à 3 minutes sur des thèmes comme le respect, la discipline, la tolérance, la persévérance, le courage, la maitrise de soi, la patience, les envies … », a-t-il souligné.

Depuis 2014, Jean Médard Djondo est entraineur bénévole de Taekwondo au sein de l’ONG International Youth Fellowship (IYF) où il a été responsable des activités théâtrales de l’ONG durant plusieurs années.L’univers entrepreneurial étant un monde semé d’embuches, Jean Médard Djondo a fait face à d’énormes difficultés à ses débuts, mais il affirme qu’aujourd’hui les choses ont bien évolué.Pour ce parcours de “dur à cuire” plein d’expériences, Jean Médard Djondo n’a aucun regret. L’entrepreneur a tenu le cap grâce à l’assurance qu’il avait en ce projet prometteur qui pourrait selon lui, changer réellement l’avenir des africains et de l’Afrique si tout est effectivement bien cadré.

JM Self Défense Togo

Le 21 septembre 2021, Jean Médard crée JM Self Défense Togo, une structure de formation spécialisée dans le développement intégral de l’humain. Elle propose aux jeunes, aux entreprises et aux particuliers, une formation tridimensionnelle développant les capacités du mental, de l’émotionnel et du physique. Elle forme en technique d’autodéfense (Nihon tai jitsu self défense, Taekibodo Self Défense, Qi Gong, taekwondo et judo). Dans un avenir proche, Jean Médard compte mettre en œuvre d’une part un projet de renforcement d’éducation scolaire par une éducation mentale, émotionnelle et physico-technique dans les établissements scolaires du Grand Lomé ; et d’autre part, un projet de formation mentale et émotionnelle aux jeunes filles victimes de viols, d’exploitation et toute sorte de violence dans les principales villes du Togo ainsi qu’un projet de formation mentale et émotionnelle sur les rouages éducatifs de la vie familiale.

Articles du même auteur :

Edith DAK

Lire le précédent

Des prothèses pour peaux noires, une initiative de John Amanam

Lire le suivant

Spectacle de danse et « expo » à l’Institut français du Cameroun

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.