fbpx

Soraya Odia témoigne de ses gestes, son amour ineffable pour la littérature congolaise

Soraya Odia _MyAfricaInfos

Soraya Odia _MyAfricaInfos

Elle est amoureuse des livres depuis son enfance. Elle n’a jamais cessé de faire la cour aux mots et elle se dévoue corps et âme à des œuvres littéraires. Au cœur du Congo se révèle Soraya Odia, cette ravissante jeune fille qui a juré amour et fidélité à la littérature.

‘’Majuscaux‘’ elle s’autoproclame. La jeune congolaise a déjà fait ses preuves sur plusieurs scènes confirmant ainsi aux yeux de tous son incroyable talent de slameuse et son incontestable don pour l’écriture.

En effet, Soraya Odia, passionnée par la littérature, elle est une excellente chroniqueuse dont les textes ont fait frémir plus d’un autour d’elle. Des bandes dessinées jusqu’aux romans, la rate de bibliothèque a toujours économisé son argent de poche afin de s’offrir à chaque fin de semaine un merveilleux bouquin.

Fascinée par les thrillers (œuvre littéraire visant à donner de fortes émotions aux lecteurs) et les romans d’évasions, Soraya odia est créatrice d’un blog littéraire intitulé ‘’Majuscaux’’après une formation sur la rédaction web. Grâce à ce blog la ravissante demoiselle partage les romans et aventures déjà lus et suggère par la même occasion la lecture de quelques livres très intéressants à ces internautes. Mise à part sa volonté de louer les livres de sa bibliothèque personnelle aux nécessiteux la jeune fille a déjà initié des séances de lecture dans des écoles de la place.

Soraya odio, la sublime auteure de plusieurs poèmes à déjà projeter l’achat d’un tricycle qui lui permettra d’apporter les livres dans les coins reculer du Congo. Emboitant ainsi les pas de son écrivaine favorite ‘’Mudimbe’’ (auteure du roman shaba II, les carnets de mère Marie Gertrude), majuscaux compte bien promouvoir la littérature congolaise et africaine tout en propulsant aux sommets les jeunes auteurs de son pays le Congo.

Satisfaite d’avoir réussi à redonner le goût de la lecture à plusieurs écoliers grâce à son engagement et sa détermination, Soraya demeure porteuse d’un message selon lequel l’homme ne vivra seulement que de pain mais aussi de la bonne lecture.

Articles du même auteur :

Charles Mossi

Lire le précédent

RDC-football/ L’AS Ndombe de Bandundu inscrit ces 23 joueurs au programme numérique de FIFA CONNECT

Lire le suivant

Togo/ Yaovi kheteti enflamme la toile avec sa nouvelle chanson: ‘’c’est moi le père’’

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *