fbpx

S’Aimer Au Naturel/ « Acceptons-nous et apprécions-nous en premier. Le monde nous suivra plus tard. »: Annick NAKOU

Annick-NAKOU-MyAfricaInfos

Annick-NAKOU-MyAfricaInfos

Psychologue clinicienne de formation, Annick NAKOU est convaincue que la lutte contre la dépigmentation nous incombe tous. Elle joint sans hésitation sa voix à la campagne de lutte contre la dépigmentation dénommée S’Aimer Au Naturel.  

Bonjour ! Présentez-vous à nos lecteurs !

Bonjour, je réponds au nom d’Annick NAKOU, mariée à un bel homme du nom de NICOUE et avec qui j’ai eu le privilège d’avoir 2 beaux enfants dont un garçon et une fille.

Vous êtes Psychologue clinicienne ! En quoi consiste votre travail ?

Je vous remercie pour l’opportunité qui m’est offerte de parler de mon travail, de ma passion.

En tant que psychologue clinicienne, j’ai pour mission de veiller à un équilibre mental et émotionnel des sujets que j’ai sous ma responsabilité. Pour ce faire, je procède par des entretiens, des séances d’écoute bienveillante et neutre afin de donner la possibilité au patient de déverser sur le tapis cette problématique qui lui semble conflictuelle et difficile à gérer. Bref, c’est apporter une aide à toutes les personnes en souffrance psychique, que ce soit enfants, adolescents ou adultes.

   

Annick Nakou - MyAfricaInfos
Annick Nakou – MyAfricaInfos

Vous avez accepté joindre votre image à la campagne de sensibilisation contre la dépigmentation dénommée « S’Aimer Au Nature ». Qu’est-ce qui vous a motivée ?

J’aimerais au passage saluer les initiateurs de cette campagne de sensibilisation contre la dépigmentation, parce qu’il s’agit d’un fléau qui mine actuellement la population surtout noire africaine. Ce phénomène porte atteinte à l’intégrité et à l’identité intrinsèque de l’homme noire, jusqu’à s’étendre à son identité culturelle. Apres que nous ayons appauvri nos mentalités et nos mœurs en rejetant toute notre tradition africaine au profit de celles de l’étranger, nous en venant à renier de façon gravissime notre identité dermique. Or notre identité, c’est ce qui nous permet d’être et d’exister. Beaucoup aujourd’hui sont dans le Paraitre plutôt que dans l’Etre.

En tant psychologue praticienne, il m’incombe d’aider les personnes en détresse ou en perte de repère à se retrouver en puisant les forces nécessaires au plus profond de sa vraie nature et de sa vraie identité.

Alors, si à travers cette campagne, beaucoup pourront mieux comprendre les paramètres, enjeux et conséquences autour, alors oui, je suis très ravie de joindre ma voix à ce cri contre la dépigmentation.

Chaque élément naturel a sa place dans le temps et dans l’espace. Acceptons-nous et apprécions-nous en premier.

Annick Nakou

Dites-nous selon vous, qu’est-ce qui peut pousser une personne ; homme comme femme à vouloir changer sa couleur de peau ?

Comme indiqué plus haut, le constat est tel que tous ceux qui s’adonnent à de telles pratiques sont dans le paraitre plutôt que dans l’être. Ils ont une soif de reconnaissance, un besoin de se sentir visible, valorisé et dès qu’une proposition dans ce sens leur est faite, ils accourent rapidement pour se l’approprier, ce qui est le cas des produits de dépigmentation.

Le constat est tel qu’ils ont pour la plupart un manque de confiance en soi et une estime d’eux-mêmes très faible. Ils se voient obligés de porter de multiples masques et de s’adonner à des pratiques douteuses justes pour attirer le regard ou se sentir accepter dans un groupe donné.

S’Aimer Au Naturel

Certaines femmes se dépigmentent pour plaire aux hommes. Qu’est ce qui peut expliquer ce comportement ? Et quelle est votre conseil à ce propos ?

Une femme qui s’adonne à de telles pratiques, juste pour plaire à son homme n’a en réalité aucune confiance en elle, ni en sa beauté naturelle, ni en sa capacité de séduire son mec de façon authentique. Etant donné qu’elle ne s’aime pas au naturel, elle aura tendance à penser que l’autre ne l’accepte également pas telle qu’elle est, et alors vive les dégâts ! Pour pouvoir bénéficier de cette sécurité et garantie affective, elle se fait continuellement belle, mais malheureusement au travers de produits douteux. 

Aujourd’hui, nous devons savoir que, peu importe ce que nous sacrifierons pour garder un homme, ce qui restera en premier quand tout le reste sera vide de sens, sera notre être dans toute son essence. Face à cela, le choix nous incombe ! Vivre sa vie de façon pleine, naturelle et authentique où vivre par procuration ? 

Que pouvez-vous répondre aux hommes qui amènent les femmes à se dépigmenter ?

Je qualifierai ces hommes d’irresponsables et d’immatures ! Il n’y a pas que les femmes en souffrance psychique. Notez bien que les hommes en font également partie. Ils ont de ces complexes la qui ne se dévoilent en partie que dans leurs relations avec leurs conjointes.

Peut-on soutenir que tous ceux qui se dépigmentent ne s’acceptent pas ?

Absolument oui !

Le constat est tel que les gens qui se dépigmentent ont pour la plupart un manque de confiance en soi et une estime d’eux-mêmes très faible.

Annick Nakou

Qu’avez-vous à l’attention de celui ou celle qui veut se repentir de la dépigmentation mais qui a peur du devenir de sa peau ?

Revenir au naturel, c’est une superbe initiative à louer. Il n’y a pas plus grand bonheur que de vivre de façon authentique, d’affirmer son identité et surtout de s’aimer tel que l’on est.

Ce n’est pas un pur hasard si l’on a tel ou tel type de peau, si nous sommes de telle ou telle autre origine. Chaque élément naturel a sa place dans le temps et dans l’espace. Acceptons-nous et apprécions-nous en premier. Le monde nous suivra plus tard.

En votre qualité de psychologue, que pouvez-vous dire à celui qui est dédaigné à cause de sa couleur de peau ?

Je l’inviterai à garder le cap, car le chien aboie, la caravane passe.  Maintiens ta peau belle au naturel et renforce ta confiance en toi. Va, brille et porte fièrement cette grande richesse sur toi. Tu peux y arriver.

Votre dernier mot.

Stop à la dépigmentation ! Ce n’est pas évident, c’est vrai. Mais pas impossible, on peut. Beaucoup de courage à tous ceux et toutes celles qui se retrouvent dans un tel combat. Avec de la volonté, c’est sûr que vous pouvez y arriver. Faites le premier pas et le reste suivra.

Si vous souhaitez être accompagné(e) dans ce parcours, vous pouvez également contacter l’équipe d’experts du Cabinet de Psychologie – Conseils « Belle Ame » ou nous écrire à cabpsybelleame@gmail.com pour prendre rendez-vous.

Articles du même auteur :

Delali Adzika

Lire le précédent

S’Aimer Au Naturel/ Accusée à tort de se dépigmenter, Blanche Bana s’exprime !

Lire le suivant

S’Aimer au Naturel/ L’ONG Ébène sans Complexe lève le ton contre la dépigmentation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *