fbpx

Rwanda/ La marque Asantii, veut révolutionner la mode africaine à l’international

La marque Asantii, veut révolutionner la mode africaine à l'international

La marque Asantii, veut révolutionner la mode africaine à l’international

Maryse Mbonyumutwa Gallagher directrice de la société Pink Mango veut réduire le chômage en Afrique et faire du continent un pôle dans le secteur textile ; ceci grâce à sa marque de vêtements « Asantii ».

Faire de la marque Asantii (« merci » en swahili) une référence de la mode africaine partout dans le monde, tel est l’objectif de l’entrepreneure rwandaise Maryse Mbonyumutwa Gallagher, qui cumule deux décennies dans l’industrie textile.

Maryse Mbonyumutwa Gallagher

Son usine de confection textile installée depuis 2 ans déjà dans la zone économique spéciale de Kigali à environ une dizaine de minutes de l’aéroport emploie un peu plus de 4 500 ouvriers qui s’attèlent à la fabrication des vêtements de la marque panafricaine Asantii.

Selon Jeune Afrique, Maryse Mbonyumutwa, à 48 ans, très ambitieuse, est la tête pensante de ce projet qu’elle finance pour l’heure sur fonds propres, en attendant des investisseurs.

Installée en Belgique depuis 1994, suite à la guerre, la Rwandaise compte dupliquer la structure en Tanzanie courant 2023 et inaugurer deux autres bases en Afrique de l’Ouest et en Afrique Australe, qui auront également chacune un atelier.

Ceci est un défi de taille pour la CEO de Asantii qui compte avant tout développer l’industrie textile en Afrique et réduire le taux de chômage de la jeunesse. Actuellement au Rwanda, la seule condition pour intégrer l’usine, est d’avoir au moins 18 ans et être Rwandais.

« Beaucoup de femmes et de filles-mères nous rejoignent », a confié Maryse Mbonyumutwa.

L’usine offre plusieurs services, comme une crèche, une infirmerie, des repas et bien d’autres avantages. « Au lancement, on pouvait recevoir 60 personnes issues d’une même famille ou d’un même village. Aujourd’hui, on évite tout clientélisme. Notre système, qui rappelle les candidats par ordre d’arrivée, nous permet d’installer une culture de la méritocratie », a-t-elle souligné.

Désormais, pour la directrice de Pink Mango, l’objectif est de cibler l’international.

« Nous souhaitons être présents partout, non pas en termes de volumes, mais en termes de visibilité » ; a confié Maryse Mbonyumutwa.

Selon Fashion-Network, Maryse Mbonyumutwa est épaulée dans cette aventure par le groupe chinois C&D, ainsi que par Vanessa Anglin, qui a rejoint la dirigeante en 2020 après avoir œuvré 28 ans au développement produit chez Burberry.

Les premiers modèles s’inspirant des paysages naturels du Rwanda sont déjà disponibles en ligne sur le site www.asanti.com.

On peut y voir, une capsule mode aux tons abricot, indigo et vert forêt, dont les imprimés et les broderies renvoient au symbole de « l’œil Adinkra » ghanéen et à la « poupée de fertilité cérémoniale », et qui reprend aussi les traditionnelles techniques de teinture du tie & dye et du batik.

Les matières ont notamment été tissées à partir de coton égyptien par des ateliers au Burkina Faso. Puis l’assemblage est réalisé sur le site de production rwandais.

Parmi les jeunes pousses réunies par Asantii se trouvent notamment le Marocain Amal Belcaid, le Tanzanien Martin Kadinda, le Rwandais Toni Grace, l’Angolaise Soraya de Piedade et le Nigérian Emmanuel Okoro.

En fin août et début septembre, de nouveaux produits seront dévoilés. La marque compte proposer des basiques intemporels, fabriqués de manière éthique, incluant des blazers, trenchs, robes enveloppantes, caftans, et pantalons larges.

Selon le magazine « Elle ci » Asantii est la nouvelle marque de vêtements contemporains pour femmes célébrant l’héritage africain et l’artisanat.

Les efforts de Maryse sur ce projet sont louables car elle a réussi à réunir pour la première fois dans l’histoire de la mode, une quinzaine de jeunes créateurs de tout le continent africain, pour composer son « studio » de création.

Ainsi, Asantii devient la première marque globale africaine, mais aussi la première marque panafricaine.

Rappelons que Asantii est une marque de vêtements intemporels fabriqués de manière éthique.

Le but de cette marque est d’être le fer de lance d’une révolution de la mode et de soutenir les créateurs, les artistes et les artisans africains, tout en aidant les travailleurs de la marque et leurs familles grâce au programme d’investissement social Pink Ubuntu.

Baptisée, « marque de mode mondiale enracinée dans les valeurs culturelles de l’Afrique », Asantii ouvre ce mercredi 03 août 2022 ses deux premières boutiques à Kigali et à  Londres.

Articles du même auteur :

MyAfricaInfos

Lire le précédent

Fabroni B. Yoclounon représente le Bénin sur la liste 2022 de Forbes Afrique

Lire le suivant

L’association Voisins Solidaires-Togo et son partenaire « Togovi » de Besançon aux côtés des couches vulnérables

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.