fbpx

Mozambique : L’écrivaine Paulina Chiziane remporte le prix Camões 2021

Paulina Chiziane remporte le prix Camões 2021

Paulina Chiziane remporte le prix Camões 2021

La Mozambicaine Paulina Chiziane a remporté ce mercredi 20 octobre 2021 le Prix Camões 2021. Elle devient ainsi la première femme africaine à recevoir le prix le plus important des lettres en langue portugaise, parrainé par les gouvernements Brésiliens et Portugais.

Institué depuis 1988 par le Protocole Additionnel à l’Accord Culturel entre le Brésil et le Portugal, le Prix Camões a pour objectif de consacrer annuellement un auteur de langue portugaise qui, par la valeur intrinsèque de son œuvre, a contribué à l’enrichissement du patrimoine littéraire et culturel de la langue commune.

Il s’agit d’un prix international annuel remis conjointement par la Fondation Bibliothèque Nationale du Portugal et Ministère de la Culture du Brésil. C’est le plus important prix littéraire du monde lusophone.

Âgée de 66 ans, Chiziane est considérée comme l’une des pionnières de la littérature de son pays. Son œuvre « Balada de amor ao Vento », sortie en 1990 est considérée comme le premier roman publié par une femme au Mozambique.

Mais, l’œuvre la plus connue de l’écrivaine est « Niketche : Uma história de poligamia », un roman interprété par une épouse qui était soumise et qui décide de rencontrer les autres femmes de son mari après avoir découvert la polygamie à l’époque de la colonie au Mozambique. Cette œuvre est considérée comme un classique de la littérature en langue portugaise.

Paulina Chiziane est également l’auteur de « O alegre canto da perdiz » , un roman dans lequel elle passe en revue la situation précaire des femmes noires au Mozambique.

Le jury a souligné dans le procès-verbal l’énorme production et la réceptivité critique de la Mozambicaine ; la reconnaissance académique et institutionnelle de son œuvre et aussi l’importance que son œuvre accorde aux problèmes des femmes, notamment africaines.

Selon un communiqué publié par la Bibliothèque nationale et traduit dans de nombreux pays, Paulina Chiziane est aujourd’hui l’une des voix de fiction africaine les plus connues dans le monde, ce qui lui aurait valu plusieurs prix et décorations.

Qui est Paulina Chiziane ?

PAULINA CHIZIANE

Née à Maputo, l’écrivaine est issue d’une famille protestante parlant les langues Chope et Ronga. Elle apprend le portugais dans une école de missionnaires catholiques, avant de commencer des études, inabouties de linguistique à l’université Eduardo Mondlane.

Dès l’âge de 18 ans, elle adhère au militantisme révolutionnaire et prend une part active aux enjeux politiques du Mozambique en tant que membre du Front de libération du Mozambique (Frelimo), qui remporta les premières élections multipartites en 1994.

Peu de temps après, elle abandonna la vie politique pour se consacrer à l’écriture et la publication de ses œuvres, car elle s’est sentie déçue par les orientations politiques du parti après l’indépendance du pays.

En effet, elle ne partageait plus les choix du parti, surtout pour ce qui est de la politique vis-à-vis de l’Occident et des ambivalences idéologiques internes au niveau de la vision de la monogamie et de la polygamie, ainsi que des positions d’économie politique marxistes-léninistes, notamment l’hypocrisie relative à la liberté économique de la femme.

Son activité littéraire commence en 1984, avec des histoires publiées dans la presse écrite mozambicaine. Elle est la première femme mozambicaine à avoir publié en 1990, un roman intitulé Balada de Amor ao Vento (Ballade d’Amour au Vent).

Prix et distinctions

  • Prix José Craveirinha de littérature en 2003, pour Niketche: Uma História de Poligamia (Le Parlement conjugal : Une histoire de polygamie
  • Grand-officier de l’ordre de l’Infant Dom Henri en 2014
  • Prix Camões en 2021

Articles du même auteur :

Edith DAK

Lire le précédent

Audiovisuel : À la poursuite de réalisateurs africains talentueux, Netflix et L’Unesco s’engagent !

Lire le suivant

FESPACO 2021 : Le prix du meilleur film d’animation attribué au Togo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *