fbpx

Le port des chaussures à talons; Quelles conséquences sur votre santé?

Les chaussures à talons hauts font partie du quotidien de nombreuses femmes à travers le monde. Portées occasionnellement ou quotidiennement, elles existent sous toutes les formes, tailles et hauteurs. Cependant, elles peuvent avoir des répercussions sur la santé physique et il est important de les porter avec parcimonie. À l’heure actuelle, les femmes souffrent 4 fois plus de lésions aux pieds que les hommes à cause de l’abus de talons. Voilà pourquoi nous devons connaître les problèmes qu’ils peuvent provoquer et prendre les mesures appropriées pour notre santé.

Marcher avec des talons déplace le centre de gravité du corps vers l’avant. Et cela n’est pas sans conséquence, en particulier sur les premières articulations concernées, celles des pieds. Quand le pied repose à plat au sol, le poids du corps se répartit entre l’avant-pied, qui supporte 40 % du poids du corps, et l’arrière-pied, qui supporte, lui, 60 % du poids du corps.

Le port de talons est responsable d’une surcharge de l’avant-pied qui peut encaisser alors jusqu’à 90 % du poids du corps pour des talons de plus de 10 centimètres de hauteur. Pour une hauteur moyenne de 6 centimètres, 75 % du poids repose sur l’avant-pied, qui n’est pas prédisposé à supporter une telle charge.

La conséquence directe est la déformation des orteils, dont la plus célèbre d’entre elles s’appelle l’hallux valgus.

L’hallux valgus, communément appelé oignon, est une déformation définitive de l’articulation métatarso-phalangienne du gros orteil. À terme, cette déformation peut rendre difficile le chaussage et nécessiter une intervention chirurgicale.

Autre conséquence, le névrome de Morton, qui est dû à une compression d’un nerf entre les métatarsiens situés à l’avant-pied. Ce névrome est lié à une surcharge de l’avant-pied et peut, dans ses formes les plus extrêmes, conduire lui aussi à passer sur la table d’opération.

Quand vous marchez avec des talons, les muscles du mollet se retrouvent en position courte, ce qui diminue leur force et augmente le risque d’entorse de la cheville.

Conséquence sur la Hanche et les genoux

Marcher avec des talons provoque un léger fléchissement des genoux , fléchissement susceptible de provoquer des douleurs rotuliennes, les douleurs fémoro-patellaires. Marcher avec des talons hauts est donc vivement déconseillé à celles qui souffrent d’arthrose fémoro-patellaire et dont les douleurs aux genoux apparaissent à la montée et à la descente d’escalier.

La hanche n’est pas en reste, elle se positionne en hyper-extension, position qui sera mal supportée par celles qui sont atteintes d’arthrose de la hanche.

La colonne vertébrale

La colonne vertébrale est pour sa part directement impactée par le port de talons, car la projection du centre de gravité vers l’avant produit une hyperlordose des vertèbres lombaires qui se traduit par une augmentation du creux dans le bas du dos.

Si, pour certains, cela exprime une féminité incomparable, pour d’autres, l’analyse est moins plaisante. En effet, les femmes souffrant d’arthrose lombaire pourraient voir leurs douleurs se majorer.

Cependant, les études sur le sujet sont contradictoires et le lien entre talons hauts et lombalgies semble moins évident que pour d’autres articulations comme les pieds et les chevilles.

Notons que, les hauts talons peuvent causer aussi des métatarsies qui sont des douleurs et inflammations du devant du pied, liées à un déplacement ou à un affaissement des métatarses. Il ne faut pas omettre les lésions aux tendons qui peuvent aussi provoquer une inflammation et faire très mal.

Ce type de chaussure peut également entrainer des chutes ou même les fractures surtout quand vous n’arrivez pas à garder l’équilibre, y compris des lésions aux genoux, car avec les talons vous prenez le risque de souffrir d’arthrose (détérioration du cartilage de l’articulation du genou) et d’arthrite (inflammation des articulations) de manière précoce, à cause de la pression excessive que doit supporter cette articulation.

Le mal au dos fait aussi partie des dangers liés au port des talons hauts, il est surtout causé par un mauvais alignement des hanches et de la colonne vertébrale. Et vient s’ajouter à tout cela, la douleur musculaire, parce que les muscles des jambes se contractent avec ce genre de chaussure.

Quelle fréquence d’utilisation et hauteur du talon?

Si vous êtes adeptes des talons, ne courez pas mettre au rebut vos souliers préférés !😅

Ce discours noir sur les méfaits du port de talons mérite d’être discuté. Leur impact sur les articulations dépend d’une part de la taille des talons, d’autre part de leur fréquence d’utilisation. Ainsi, si vous aimez portez des talons, apprenez à ne pas en porter tous les jours. Et si votre profession vous l’impose, alors choisissez de porter des talons dont la hauteur ne dépasse pas 4 centimètres et réservez les hauts talons pour les occasions exceptionnelles.

Portez des talons n’est pas bénéfique en soi, néanmoins ils peuvent apporter une réponse à certains problèmes.🤔

Dans ces cas particuliers, les talons doivent avoir une hauteur précise adaptée à chaque pathologie pour apporter un soulagement.

En marchant avec des talons, notre genou se fléchit par engagement de la rotule dans sa gouttière, ce qui est bénéfique en cas d’instabilité de la rotule chez la jeune fille par exemple.

Conseils👇

  • Vous pouvez porter des talons hauts de temps en temps, par exemple en soirée. Pour compenser leurs effets néfastes, enlevez vos chaussures et posez vos pieds sur le sol. Etirez alors les muscles et les tendons de vos pieds.
  • Ne parcourez pas de longues distances en talons.
  • Si vous devez porter des talons, asseyez-vous régulièrement pendant quelques minutes et laissez reposer vos pieds.
  • N’achetez pas de chaussures trop étroites, vos doigts de pieds doivent être confortables quand ils sont étirés dans la chaussure.
  • Etirez vos mollets

Il est également recommandé de faire de temps en temps quelques exercices d’étirement du mollet.

Pour cela, asseyez-vous, les jambes tendues devant vous, et tirez vos orteils vers vous. Faites aussi des fentes debout : mettez une jambe devant l’autre et fléchissez la jambe qui se trouve devant, la jambe restée derrière devant être « genou tendu » afin de fléchir la cheville.

  • Les talons de 3 à 4 cm de hauteur sont idéals

Selon la hauteur mais aussi la position et le diamètre du talon, l’instabilité est plus ou moins grande. Les talons aiguilles exacerbent ce problème d’instabilité car ils sont très fins et requièrent une position particulière. Le pied peut être mal tenu, avec pour conséquence un risque d’entorse.

Pour un bon équilibre avant-arrière du pied chez la femme, les chirurgiens orthopédistes recommandent une hauteur de talons de 3 à 4 cm et une largeur supérieure à 2 cm. Vous pouvez opter pour des talons compensés, qui sont très stables. La cambrure de la chaussure doit être adaptée à celle du pied.

Sachez que la colonne vertébrale grandit jusqu’à l’âge de 18 ans. Porter des talons avant cet âge peut avoir des conséquences néfastes sur le rachis lombaire. Mieux vaut donc attendre un peu pour avoir une démarche sexy.😋

Oubliez cette petite phrase “Il faut souffrir pour être belle”, c’est un mythe. Au contraire, moins vous souffrez, moins vous faites de grimaces, et plus vous êtes belle !😎

Articles du même auteur :

Edith DAK

Lire le précédent

Fashion/ Manlikeclix; le nouveau roi de la sape!

Lire le suivant

Une chanson d’Amour, Valentine Alvares fait une pause !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *