fbpx

Le corossol et ses vertus

Le corossol-MyAfricaInfos

Le corossol-MyAfricaInfos

Appelée corossol, Graviola, Cachiment, Sapotille, Soursop ou encore Guanabana selon les pays, une seule et même plante se cache derrières ces appellations : l’Annona muricata, de la famille des Annonaceae. Toutes les parties de l’arbre sont utilisées: feuilles, fleurs racines, graines, fruits, écorce. Le corossol, tout comme d’autres fruits des arbres du genre Annona, est le fruit du corossolier.

Le corossol est très apprécié pour son goût, mais également pour ses grandes vertus nutritionnelles. L’arbre à Corossol, Annona muricata, est parfois lui-meme designé par l’appellation corossol, ce qui peut porter à confusion.

Ce fruit présente une couleur verte qui ressemble à celle des avocats qui ne sont pas encore arrivés à maturité. Son écorce est couverte d’épines souples et sa chair est onctueuse lorsque le fruit est mûr. Il arrive parfois qu’on le confonde avec le fruit du Jacquier.

Très prisée, la pulpe blanche de ses gros fruits hérissés d’excroissances, au goût de litchi, est consommée sous forme de jus de fruit, de smoothie, de beignets ou de sorbet.

Le goût du corossol👇

Le corossol ressemble dans sa forme au durian : lourd, plutôt ovale, avec des picots sur l’extérieur. Sa chair blanche a un goût à la fois sucré mais aussi acidulé. Il évoquerait pour certains celui des chewing-gum Malabar et même du bonbon Arlequin. D’autres estiment que son goût se rapproche de celui du litchi ou de la mangue pour son aspect fruité et sa chair onctueuse et dense.

Atouts nutritionnels du corossol

Très riche en éléments nutritifs, le corossol possède, comme le gombo, de nombreuses propriétés médicinales.

Si le fruit est essentiellement composé d’eau, il renferme également de précieux composants qui lui confèrent ses nombreuses vertus. Riche en vitamine C, le corossol contient également des  fibres, du fer, du potassium, calcium, phosphore, des acides aminés et de différents alcaloïdes, on lui prête de multiples vertus. Mais il est avant tout un aliment qui est souvent consommé sous la forme de jus extrait à partir de sa chair blanche, nature ou cuit. Il doit néanmoins être débarrassé de ses grains noirs réputés pour être indigestes.

Gorgé d’eau, le corossol est un excellent diurétique. Galactologue, il favorise la lactation. C’est un antipyrétique (lutte contre la fièvre); antidiarrhéique; antiparasitaire et antiarthritique…

Les infusions et décoctions de ses feuilles, fleurs, racines et écorce, sont réputées calmantes, luttant contre les insomnies, les maux de tête, l’hypertension, le diabète et l’asthme. Quant aux graines, elles ont aussi des vertus antiparasitaires et insecticides…

Le corossol et ses sucres naturels font de lui un composant de choix dans la fabrication de glaces et de sorbets, dans les pays asiatiques essentiellement. Il entre également dans la composition de jus de fruits, réputés très rafraîchissants.

Dans le corossolier, tout s’utilise, de la pulpe à l’écorce du fruit, des feuilles aux graines. Le corossolier offre en effet de multiples bienfaits pour l’organisme. Il est aussi indiqué dans le cas de troubles de l’érection; en application pour soulager les rhumatismes; pour calmer les nerfs et pour améliorer la digestion.

Le corossol comme remède:

Les feuilles du corossol en infusion permettent de dissiper des douleurs au foie et à l’estomac, elles améliorent la quantité de lait maternel et diminuent la fièvre.

Quant aux feuilles macérées, appliquées sur la peau, sont promptes à apaiser les douleurs rhumatismales et arthritiques.

Une infusion de feuilles fraîches ou séchées permet de traiter les états grippaux ou les infections des voies respiratoires, tandis que la pulpe du fruit, sera plus indiquée pour favoriser l’élimination naturelle des toxines corporelles.

Les graines de corossol ne sont pas comestibles et s’avèrent même toxiques. Toutefois, déposées sur la peau ou dans des endroits stratégiques de l’habitation, elles se révèlent être d’excellents insecticides !

  • Le Colossal face au cholestérol et au diabète

Le fruit du corossol stabilise le taux de sucre dans le sang, et permet ainsi de prévenir l’apparition du diabète, mais aussi de faciliter son traitement. En effet, une consommation quotidienne de graviola permettrait de réduire le taux de glucose dans l’organisme afin de lui faire retrouver un niveau normal. Les feuilles du fruit, consommées sous la forme d’une infusion, favorisent aussi la production d’insuline dans l’organisme. Mais pour cela, il faut garder une consommation modérée.

  • Contre le cancer!

Le corossol, au-delà de tout apport nutritionnel et de ses vertus bienfaisantes, est surtout réputé de par le monde pour son efficacité contre le développement de cellules cancéreuses.

Les cancers du sein, du pancréas, du foie et du poumon seraient les plus concernés par l’efficacité des feuilles de corossol. Réduites en poudre, elles sont vendues en sachets dans certaines herboristeries ou magasins bio.

Notons que le  jus de corossol amoindrirait les effets de la chimiothérapie sur l’organisme, comme les nausées et vomissements.

Contre-indications: Si le corossol ne présente que très peu d’effets indésirables, il n’en est pas pour autant dénué, surtout lorsqu’il est consommé à trop forte dose.

Certaines personnes doivent tout de même observer une certaine vigilance quant à la consommation excessive de corossol. Sont ainsi concernées les femmes enceintes et allaitantes et les personnes diabétiques ou au régime.

🔴Le corossol est riche en glucides et en fructose et possède une importante valeur calorique. Pour cette raison, les personnes diabétiques doivent limiter sa consommation.

Conseil: Ne démarrez pas un régime de corossol par une consommation soudaine et excessive, sous réserve de diarrhée ou de phénomènes de constipation car le corossol peut entraîner selon les organismes des réactions ambivalentes.

Débutez par un jus ou une portion de fruits tous les 10 jours et augmentez ensuite l’apport de corossol selon vos envies, tout en restant modéré quant à sa consommation.

  • Contre les problèmes digestifs

Le corossol contient beaucoup d’eau et des fibres alimentaires, qui sont très bénéfiques pour le transit intestinal. Le fruit aide ainsi l’organisme à mieux digérer les aliments. Il est d’une aide réelle pour les personnes qui doivent faire face à une digestion difficile et celles qui consomment des repas trop lourds. Le graviola aide à prévenir et à lutter contre les cas d’irritations gastriques. Mais ce n’est pas tout. L’eau et les fibres du fruit du corossol agissent comme un laxatif naturel, très utile contre les constipations.

Avant de penser aux médicaments, tournez-vous vers les fruits riches en fibres comme le corossol ! Enfin, le fruit est aussi très efficace contre les diarrhées et les ballonnements. Il aide le corps à lutter contre les parasites intestinaux qui causent ces perturbations du système digestif.

  • Un puissant diurétique et anti-inflammatoire naturel

Le fruit du corossol se compose à 80 % d’eau. Il permet ainsi d’hydrater l’organisme et ainsi, de supporter les reins dans leur effort de drainage. Mais il permet aussi d’éliminer les toxines et les radicaux libres présents dans l’organisme. En effet, la vitamine C est la vitamine la plus antioxydante qui soit. Les antioxydants ont pour mission de préserver les cellules de l’organisme des agressions internes. Il faut aussi préciser que le colossal renferme des propriétés anti-inflammatoires puissantes et très efficaces contre les douleurs liées aux rhumatismes et à l’arthrite. On peut pour cela appliquer une pâte conçue avec ses feuilles bouillies sur les zones douloureuses, ou simplement les consommer en infusion.

Autres bienfaits santé

Devant la richesse des éléments qui le composent, il est facile d’imaginer que le corossol affiche à son compteur d’innombrables vertus thérapeutiques et médicinales. Et c’est le cas puisque le fruit, également appelé Annona muricata ou graviola, est à la fois un puissant diurétique, un excellent hypotenseur ou encore un formidable régulateur des fonctions de l’organisme.

D’autre part, le corossol peut également s’inscrire dans le cadre d’un traitement contre la dépression ou encore le stress. Ses propriétés antimicrobiennes en font un rempart efficace contre les attaques bactériennes, fongiques ou parasitaires.

Comment le consommer ?

Toutes les parties du corossolier étant utiles: Feuilles, racines, fruits… Le choix dépendra de l’application souhaitée.

Il faut aussi préciser que les feuilles du fruit proposent des propriétés hypocholestérolémiantes, ce qui leur permet de participer à la diminution du mauvais cholestérol dans le corps. Lorsqu’on associe la consommation du fruit à une alimentation saine et à une activité physique régulière, on peut lutter contre le cholestérol, notamment en raison de la présence de vitamine C dans sa composition.

Veillez toujours à avoir une consommation responsable du fruit pour vous assurer de profiter de ses bienfaits sur le long terme.

Usages traditionnels

  • Infusez les feuilles de corossolier; prendre 1 verre après les repas  pour favoriser la digestion.
  • Une infusion sucrée de 3 à 6 feuilles de corossolier pour une tasse d’eau, contre les insomnies.
  • Pour calmer les enfants trop agités, lavez-les avec une décoction à part égale de feuilles fraîches et de feuilles tombées au sol.
  • Contre l’irritation des intestins, coupez un petit corossol vert en deux et macérer pendant une heure dans 1 ou 2 litres d’eau. Boire un verre après chaque repas.
  • La macération des feuilles de corossolier dans l’eau tiède est utilisée en cataplasme pour soulager les brûlures, de type d’érythème solaire.
  • L’huile, obtenue en pressant des corossols verts et les feuilles, est utilisée en frictions contre les névralgies et les rhumatismes, ainsi que pour combattre les parasites.
  • Contre les diarrhées utiliser en infusions trois feuilles de corossolier dans un verre d’eau pour un adulte et d’un tiers de feuille pour un enfant.
  • Pour traiter les abcès, utiliser les feuilles chauffées de corossolier avec de la cire de bougie.
  • Pour traiter les dermatoses sèches prurigineuses des enfants froisser des feuilles de corossolier dans un bain tiède et laver l’enfant.
  • La macération de corossol vert dans de l’eau de mer est à appliquer en cas de rhumatisme.

Articles du même auteur :

Edith DAK

Lire le précédent

Déterminer le type de ses cheveux afro

Lire le suivant

Queen Elish sort un nouveau single : “My father in heaven”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.