fbpx

La Namibie, premier pays africain exportateur de viande de bœuf vers les USA.

La Namibie devient dorénavant le premier pays africain à exporter de la viande rouge vers les États-Unis; ceci suite à environ  deux décennies de négociations successives.

Ce dossier est  enfin acquis car la Namibie a réussi à exporter sa première cargaison de viande rouge de l’entreprise publique Meatco dont  25 tonnes de bœuf sur le lucratif marché américain, en direction de la Philadelphie après plus de vingt ans de négociations sur les règles d’hygiène et de logistique.

Netumbo Nandi-Ndaitwah, le ministre des relations internationales de la Namibie s’est réjoui que le pays d’Afrique australe ait pu enfin exporter de la viande vers ce lucratif et important marché américain.

En vertu de l’accord, la Namibie devient ainsi le premier pays africain à exporter de la viande rouge aux Etats-Unis et devrait exporter des morceaux de bœuf crus désossés, congelés ou réfrigérés, au total 860 tonnes de viande de bœuf en 2020; des prévisions qui annoncent 5000 tonnes de viandes à l’horizon 2025.

En 2019, la Namibie a exporté environ 12 400 tonnes métriques de viande vers la Norvège, la Grande-Bretagne, l’Union européenne et les marchés chinois. Cependant, aux Etats-Unis, les exportations seront facilitées par le régime de franchise de droits en vertu de la loi sur la croissance et les opportunités en Afrique (AGOA).

Une viande de qualité d’Afrique vers les USA

Pour Lisa Johnson l’ambassadrice américaine en Namibie, ce pays de l’Afrique Australe, bénéficiera économiquement de l’exploitation du plus grand marché de consommation avec un pouvoir d’achat de 13 milliards de dollars. Les consommateurs américains en retour bénéficieront de l’accès au bœuf namibien de haute qualité, élevé en liberté et nourri à l’herbe.

En effet, c’est une véritable opportunité pour la Namibie, nation aride de l’Afrique australe, connue pour ses bœufs élevés en toute liberté, sans hormone et nourris à l’herbe fraîche. Les États-Unis arrivent en tête de la consommation de viande rouge par habitant dans le monde. Les Américains consomment en moyenne 120 kg de viande par personne par an, selon le département américain de l’Agriculture (USDA). La Namibie espère se greffer spécifiquement à la juteuse industrie de la restauration rapide avec des enseignes comme McDonalds.

Ceci est une nouvelle rassurante pour les acteurs du secteur en Namibie alors que l’agriculture dans son ensemble représente deux tiers des revenus de la population et pèse pour 5 % dans l‘économie du pays.

Articles du même auteur :

Edith DAK

Lire le précédent

Le crime africain des réseaux sociaux ou quand un frère poignarde une sœur

Lire le suivant

TQO de boxe-JO 2020: Cameroun, Maurice et RDC ont leurs premiers qualifiés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *