fbpx

« Jeune leader »: un concept compris à tort

Au vu des multiples dérapages qui se succèdent dans notre génération, je ne puis cacher mon inquiétude sans cesse grandissante liée au concept déconcertant de « Jeune leader » ou « Young Leader ».

En effet lorsque nous observons la gestion que nous, jeunes, faisons des petites responsabilités qui nous sont confiées avec tout le lot d’abus de pouvoir et de dictature, il ne serait pas exagéré de dire que cette génération n’est pas mieux que la précédente qu’elle critique à longueur de journée. Le danger, c’est quand dans notre médiocrité, nous sommes consacrés par des programmes internationaux en qualité de « Jeunes leaders » et sommes tentés de penser qu’on est mieux que les autres.

Des leaders confirmés comme Martin L. King, Nelson Mandela, Strive Masiyiwa, Rosa Parks etc. se sont forgés dans le silence. Osons nous humilier et apprendre continuellement, car « le leadership n’est pas une carrière ».

Si tout le monde s’occupait plus à améliorer sa société, nous aurions de vrais leaders qui obtiennent de vrais résultats et inspirent les autres. Je ne saurai terminer ce message sans congratuler tous ces jeunes qui, contrairement à la tendance de « leadership creux », impactent de manière concrète la vie des personnes qui les entourent.

Je sais que vous êtes moins célébrés que « les leaders beaux parleurs » mais le temps vient ou votre récompense sera plus grande que tous les awards que vous auriez ratés ou dont on vous a privé

 

Germain Kogbe

Articles du même auteur :

Nouroudine Akinocho

Lire le précédent

UA et Sahara Occidental: le roi marocain courtise Dakar

Lire le suivant

L’autoroute Abidjan-Lagos bientôt une réalité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.