fbpx

Ghana/ Le laboratoire d’Intelligence Artificielle de Google enfin fonctionnel

Le géant américain de la technologie, Google, a ouvert en avril dernier un laboratoire de recherche sur l’Intelligence Artificielle (IA) à Accra au Ghana afin d’accentuer le développement en Afrique.

Ce centre, le premier du genre sur le continent africain, aidera à développer des solutions dans les domaines de la santé, de l’éducation et de l’agriculture, telles que le diagnostic de certains types de maladies des cultures.

Lors de son inauguration à Accra, le jeune sénégalais Moustapha Cissé diplômé en informatique de l’université Pierre et Marie Curie de Paris, et responsable de l’Intelligence Artificielle, a  laissé entendre : « L’Afrique a de nombreux défis où l’utilisation de l’IA pourrait être bénéfique, parfois même plus que dans d’autres endroits ».

L’IA est un domaine de l’informatique qui met l’accent sur la création des machines intelligentes fonctionnant et réagissant comme les humains. Afin de combler le fossé dans l’utilisation de l’intelligence artificielle pour résoudre les problèmes du monde occidental, Google Afrique a donc choisi de créer un centre d’intelligence artificielle ultramoderne dans la capitale du Ghana.

Selon le responsable, ce centre réunira des chercheurs et des ingénieurs en « machine learning » de haut niveau dédiés à la recherche en intelligence artificielle et à ses applications.
Google souhaite réunir les meilleurs chercheurs et ingénieurs en apprentissage automatique dans ce nouveau centre dédié à la recherche sur l’IA et ses applications. Il a donc promis collaborer avec les universités et les centres de recherche locaux, et de travailler avec les décideurs politiques sur les potentielles utilisations de l’IA en Afrique »

A propos du choix du Ghana par Google, le célèbre scientifique et ingénieur informaticien américain Jeff Dean, associé principal chez Google AI , qui se dit attaché à l’Afrique pour avoir passé une partie de son enfance en Ouganda et en Somalie, a fait savoir que le Ghana a une sécurité relative, une infrastructure Internet décente et de meilleures destinations touristiques pour le monde en développement.

Lire aussi: Ghana/ Google AI s’installe en Afrique

Articles du même auteur :

Edith DAK

Lire le précédent

Sénégal/ « SEN Or’Dur » valorise les déchets ménagers

Lire le suivant

Diaspora/ Tendresse Bouenissa, jeune entrepreneure à fond dans le digital

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *