fbpx

“En radio, rien ne s’improvise mais tout se prépare”; Akissi Marthe

De son vrai nom KRA Akissi Marthe Bénédicte, la journaliste et Présentatrice ivoirienne Marthe Akissi est l’une des meilleures voix de la radio RTI en Côte d’Ivoire. Découvrez son parcours.

KRA Akissi Marthe Bénédicte fut remarquable dans sa formation scolaire. En 1998, elle obtint son Certificat d’Etudes Primaires Elémentaires ( CEPE ). Elle poursuivra ses études en décrochant son Brevet d‘Etudes du Premier Cycle ( BEPC)  en 2001 suivi de son  Baccalauréat série A2 en 2006.

Elle opta après mûre réflexion, pour des études supérieures dans une grande école à Abidjan où elle fut orientée en filière Communication d’Entreprise.
Deux ans après, Marthe Akissi réussit avec brio son Brevet de Technicien Supérieur ( BTS) en 2008 et fit par la suite des stages de soutenance et de perfectionnement durant 09 mois dans un organe de presse ivoirien.

En 2009, Marthe réussit le concours d’entrée à l’Institut des Sciences et Techniques de la Communication (ISTC Polytechnique) dans le but de suivre une formation professionnelle en journalisme.
Tout se passa bien pour elle, puisqu’elle sanctionna son diplôme après deux ans par une soutenance de mémoire en licence professionnelle, domaine de la communication, option journalisme radio.

Aussitôt après son mémoire, Marthe Akissi a commencé par exercer en 2011, le métier pour lequel elle a été formée. C’est ainsi qu’elle devint  journaliste-présentatrice radio. Etant amoureuse des études, Marthe décida de les poursuivre en s’inscrivant en cours du soir. Elle finit par obtenir en 2017 un Master 2 en Communication option Journalisme Télé toujours à l’ ISTC Polytechnique.

Marthe Akissi

Pour Marthe faire de la radio était une véritable passion depuis l’âge de 8 ans. Très amoureuse  de la lecture depuis son jeune âge, elle proposa à sa mère de l’inscrire dans le groupe des lecteurs de leur église.

Au fond d’elle, Marthe Akissi ressentait la capacité de relever ce défi, malgré son jeune âge; car pour elle, faire la lecture à l’église n’était pas uniquement pour les  personnes âgées.

La Petite anedocte de Marthe Akissi:  «Ce dimanche là, (je me souviens encore comme si c’était hier), je m’étais arrêtée sur un tabouret, qu’on m’avait proposé, pour atteindre le pupitre. Après lecture, l’assemblée était tellement étonnée de voir une enfant lire aussi correctement en langue locale, qu’elle me fit un tonnerre d’applaudissements. J’étais devenue en quelque sorte une « starlette », je vous épargne les honneurs et autres gains à la fin de la messe.»

Ce fut une situation qui motiva plusieurs adolescents à intégrer le groupe des lecteurs de l’église. Voilà l’essence même du lien qui unit Marthe Akissi au micro, en clair le métier de présentatrice radio.

Le mythe qui se cache derrière le micro, est ce qui passionne en réalité Marthe: Le fait de l’écouter sans la voir, ses auditeurs qui s’imaginent mille et un personnage, cherchent à pousser leur curiosité assez loin, et découvrir avec qui ils échangent, ou la journaliste qu’ils écoutent.

«Il est vrai que de plus en plus on assiste à la radio filmée, mais en Afrique on a encore cette discrétion créée autour de la radio. L’on ne nous voit pas mais on nous entend parler… . Personnellement, présenter le journal des éditions du matin (le Prime time) me passionne énormément. C’est un honneur et une motivation à m’améliorer davantage au quotidien.» affirme t- elle.

Pour Marthe, le métier de radio, est un métier à la fois noble et difficile, car Il faut savoir capter l’attention de son auditoire pendant plusieurs minutes voire plusieurs heures. La difficulté réside dans la manière de faire écouter sans monotonie, savoir choisir les mots, les accompagner de styles et surtout de la qualité vocale pour communier avec les auditeurs; car il est important de  toujours innover et de se recycler même si tout cela devient facile lorsqu’on est passionné.

Suivez Marthe Akissi tous les jours dans le journal sur RTI-Radio ou Radio Côte d’Ivoire 88.0 fm ou sur le bouquet canal + 511 .

À tous les fans du métier: «Vous rêvez faire de la radio ? Etes-vous prêts ? Partez ! Car en radio, rien ne s’improvise mais tout se prépare. A commencer par la formation théorique suivie de la pratique. Il faut être cultivé. Parce qu’un bon présentateur ou bonne présentatrice radio c’est celui ou celle qui est toujours à l’affût de l’actualité, qui dévore les livres et journaux. Il/elle se remet en question et propose de nouvelles choses pour ne pas que l’auditeur ait l’impression d’entendre sans cesse  la même chose. Il faut également avoir du charisme. Savoir attirer l’auditeur, mais aussi savoir le garder. Et enfin avoir la capacité d’adaptation, passer d’une tranche à une autre sans être bouleversé»; Marthe Akissi

Les voyages-découverte, la  lecture, la musique, le cinéma, le handball sont entre autres les passe-temps favoris de la journaliste.

Dans les années à venir, Marthe Akissi souhaite s’impliquer définitivement dans l’humanitaire à travers son projet « Bénévoles Réparateurs », une organisation locale de volontariat qui offre des services d’embellissement et de décoration du cadre de vie et de l’environnement aux personnes défavorisées. Marthe ambitionne d’élargir ce projet sur tout le continent africain afin de fédérer toutes les compétences de la jeunesse africaine pour une Afrique solidaire, développée et forte.

Articles du même auteur :

Edith DAK

Lire le précédent

Leyilab annonce déjà la Campagne Photos Afro’Actives 2021 !

Lire le suivant

Des remèdes naturels pour corriger la récession gingivale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *