fbpx

Egnonam ALIHONOU ou quand détermination rime avec passion !

Une détermination fulgurante; une passion pour la radio; ce sont des armes qui ont permis à Egnonam ALIHONOU d’atteindre son but; celui d’exercer avec efficacité le métier de journaliste/animatrice. Voici le parcours de Egnonam ALIHONOU.

Juste après ses études universitaires,  Egnonam ALIHONOU, fit un stage pratique dans une radio de la place afin d’acquérir des connaissances en journalisme. Très déterminée et passionnée par le métier, elle fût embauchée à la radio Nana FM, suite à un appel d’offre d’emploi.

Egnonam a tout d’abord commencé en tant que chroniqueuse d’une emission magazine journalière dans les locaux de “la plus belle dame Nana FM” oú elle a été sollicitée pour une présentation des prix des produits sur le marché togolais. Elle menait des enquêtes dans les marchés locaux afin d’obtenir les prix exacts et ensuite en faire un mini compte rendu dans ladite émission.

Voyant son dynamisme, son chef de programme lui proposa une émission journalière dont elle serait  l’animatrice principale . Ceci lui demanda  beaucoup de courage pour parvenir à ses fins.

C’est ainsi que Egnonam devint une journaliste/ animatrice très anthousiasmée et acharnée par  son travail.Ce qui lui procure plus de plaisir dans ce métier , c’est la joie que les auditeurs éprouvent quand elle est au micro; Une situation qui l’émerveille durant toutes ses journées.

Aujourd’hui, Egnonam ALIHONOU est fière d’être journaliste/ animatrice en revoyant son parcours.Elle trouve ce métier très passionnant même si l’exercer  demande beaucoup d’efforts et d’abnégation.

Suivez Egnonam ALIHONOU dans l’émission hebdomadaire  “Doumégnon” une émission qui aborde différentes thématiques, en captant la 95.5 la plus belle dame de Lomé.

À tous ceux qui aspirent au métier de radio Egnonam vous délivre ce message :

«Il faut de la passion pour le métier; beaucoup de courage; apprendre; se rendre disponible; persévérer même s’il y a des obstacles et entretenir votre amour pour le métier ».

Articles du même auteur :

Edith DAK

Lire le précédent

La civilisation, ma Mère !… de Driss Chraïbi

Lire le suivant

Cameroun: Steve Mvoue s’engage officiellement avec Toulouse Football Club

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *