fbpx

Cameroun / Une légende du football est morte

Stephen Tataw

Stéphane Tataw, ancien capitaine emblématique des Lions Indomptables aux mondiaux 90 et 94, est décédé des suites de maladie ce vendredi 31 juillet 2020, dans sa résidence à Yaoundé. Que retenir de lui ?

Stephen Tataw

C’est en Italie, lors du mondial 90, que Stéphane Tataw va assoir sa réputation de capitaine légendaire, lorsque lui et ses coéquipiers avaient battu l’Argentine de Diego Maradona (0-1) en première journée de phase de groupes. Cette épopée   qui s’est achevée sur un quart de finale inoubliable a permis au monde du football de découvrir le joueur baraqué de 1,82 m.

Également capitaine lors du mondial 94, le latéral droit a établi un record qui n’a jamais été égalé jusqu’ici. Il est le seul Lion Indomptable à avoir été capitaine de la sélection nationale fanion à deux coupes du monde.
Tataw sous le maillot des Lions Indomptables, c’est 43 rencontres officielles ponctuées par 4 participations en Coupe d’Afrique des Nations (CAN).

En club, il est le tout premier africain à avoir évolué au Japon (club de Tosu Futures). Mais c’est au mythique Tonerre de Yaoundé qu’il écrira ses plus belles pages. Il est aussi par l’Olympique Mvolyé.

Retraité des terrains depuis 1996, Stéphane Tataw a trainé au sein de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) à de petits postes avant d’être reconnu à sa juste valeur et nommé superviseur général des équipes nationales du Cameroun.

Né à Yaoundé le 31 mars 1963 (57 ans), le destin a bien voulu que ce soit dans la même qu’il quitta les siens. Il s’en est allé des suites de maladie ce vendredi 31 juillet 2020. La cérémonie de tirage au sort des poules de la 6e édition du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN), en février dernier à Yaoundé, restera la dernière apparition publique de Stéphane Tataw.

Repose en paix éternel légendaire capitaine des Lions Indomptables.

Articles du même auteur :

Franck Daniel Batassi

Lire le précédent

Editions Plumes du Togo’ ’lance concours d’écriture pour dénoncer un comportement qui répugne le secteur éducatif

Lire le suivant

Klapeers, un univers dans notre monde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *