fbpx

Bénin/ Innovation dans le domaine du transport urbain

Innovation dans le domaine du transport urbain au Bénin

Innovation dans le domaine du transport urbain au Bénin

Au Bénin, grâce à la société M. Auto, les conducteurs de taxis motos optent pour les motos électriques. Un choix que bon nombre de béninois trouvent avantageux.

En Afrique subsaharienne, le mode de transport le plus adopté par les populations, est le véhicule à deux roues à cause de sa disponibilité permanente, sa rapidité et la souplesse des prix.

Ainsi pour révolutionner le domaine du transport urbain, la société de fabrication de véhicules électriques (M Auto Electric Mobility), veut introduire sa plus grande flotte en Afrique en mettant sur le marché ses engins électriques.

Installée désormais au Togo et au Bénin, la société mère est basée à Dubaï, et gère depuis dix (10) ans des flottes en Inde et dans de nombreux autres pays.

Selon Africanews, plus de 250.000 motos-taxis appelés « zémidjans » circulent dans la capitale béninoise et constituent le principal moyen de transport de la population. Mais face aux nombreuses difficultés pour entretenir les motos dites thermiques, plusieurs conducteurs se tournent vers les motos électriques qui offrent plusieurs avantages.

« Les motos électriques ne disposent pas de chaîne, ni courroie, ni piston donc ça fait des dépenses en moins », a indiqué un conducteur de ce nouvel engin.

« Tout le monde parle de transition écologique. Nous avons voulu apporter une solution qui sera économique mais qui répond aussi aux besoins écologiques….  Une moto thermique génère énormément d’émissions. Et au-delà de l’émission de carbone il y’a aussi tout ce qui est émission de particules fines. Et donc tout ça disparaît lorsqu’on passe à l’électrique »;a expliqué Shegun Adjadi Bakari, représentant de l’actionnaire majoritaire de la société M auto.

Hormis l’aspect environnemental, l’entreprise s’est lancée le défi de réduire la pauvreté, en privilégiant une stratégie de vente un peu plus souple. L’idée est de permettre aux conducteurs de faire plus d’économie dans l’entretien et l’utilisation de ses engins électriques.

« Ces personnes dépensent énormément d’argent et nous leur proposons en passant à l’électrique de pouvoir gagner 30 à 40% de plus par jour et donc de réduire la pauvreté. », a renchéri M. Shegun.

Aujourd’hui M auto se targue d’être la plus grande flotte de motos électriques sur le continent africain. La société travaille aussi à multiplier les points de recharge et compte produire tous ses engins sur place, au Togo et au Bénin.

Selon Lefigaro à part ces deux pays d’Afrique de l’ouest déjà conquis, l’objectif est d’alimenter la sous-région, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire et au Nigeria.

Articles du même auteur :

MyAfricaInfos

Lire le précédent

L’association Voisins Solidaires-Togo et son partenaire « Togovi » de Besançon aux côtés des couches vulnérables

Lire le suivant

Gabon/ Après deux ans de suspension, le  Festival National des Arts a finalement eu lieu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.