fbpx

Bénin / Entrepreneuriat des jeunes: vers la réalisation de ses rêves, ADCH se donne une mission d’éveilleur du monde

Jeune béninois et titulaire d’une Licence en Diplomatie et Relations Internationales de l’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature, Régis ADCH HOUNKONNOU se sert plus de son talent d’artiste pour se donner une autonomie financière et créer des emplois. Malgré son jeune âge, il dirige aujourd’hui, une industrie de personnalisation & de customisation de vêtements qui s’inspire des réalités africaines. Dans une interview accordée à MyAfricaInfos, le jeune Communicateur nous replonge dans son parcours de talentueux à l’entrepreneur qu’il est aujourd’hui.

“L’auto-emploi et moi, c’est carrément une histoire d’enfance où déjà tout petit avec les exploits en dessin, on recommandait mes services pour tant des décorations que pour des formations. Ma première passion étant la Streetdance, je dirige un club professionnel de chorégraphie, la BOOMBOSS Fartmily. Il fut un temps où j’ai tant cherché mais en vain, un styliste-designer, à même de coudre au Crew, des tenues hors paires pour nos performances. J’ai alors formulé mes vœux d’apprentissage un de ces réveillons du nouvel an (2015)“; nous confie ADCH. Ainsi démarre notre aventure à la découverte de sa personne.

Comment aviez-vous pu matérialiser ce désir d’entreprendre bien qu’étant encore étudiant ?

Rien n’a jamais été si facile. Il faille cotiser, se sacrifier, marcher parfois sur de longues distances en vue d’économiser, jeûner (ah oui inh) et beaucoup prier en travaillant. J’ai dû combiner les études en Diplomatie et Relations Internationales et mes activités. Et j’avoue, les gens étaient même étonnés de me voir venir au Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération en costume mais avec toujours un gros sachet rempli de t-shirts quand je faisais mes stages. Pour les moyens, j’ai fait tout le secondaire à l’internat avec du business (les friands, corn flakes, les vêtements de marques italiennes, les décorations, le graffiti…). J’avais de gros contrats de décoration de restaurants dans la Haie Vive. Cela a facilité mon hébergement à Accra et autres endroits ici au Bénin pour les formations.

Toujours avec passion, j’apprenais au début pour moi-même. Pour porter les vêtements de mon choix. Ainsi, les bons goûts que je recherchais à travers mon style vestimentaire ont négocié l’attention de mon entourage. Point de départ pour l’entreprise ADCH CREATIONS. J’ai commencé par formuler un vœu par écrit dans mon carnet. Et paff, DIEU m’a rendu disponible pour suivre une émission à la télé, émission que je suivais rarement. Cette occasion a changé ma manière de voir les choses et m’a ouvert une vague liste de contact. Je m’en suis servi et je m’en sers toujours. Cela a plus favorisé mes formations, les recherches, les essais, les voyages, les performances…et on continue d’apprendre. J’ai commencé seul. Aujourd’hui, les inscriptions se poursuivent chez nous dans tous nos secteurs d’activités et la famille s’agrandit.

Quels services offre ADCH CREATIONS ?

ADCH CREATIONS exerce dans tout type d’impression sur tout type de support (physique ou numérique). Quand je dis tout, c’est vraiment tout car tout est changeable, tout est décorable, tout est maniable. Nous sommes beaucoup plus connus dans la Haute-Couture ”streetwear” (couture des t-shirts, pull,…), les flocages sur maillots, les accessoires en pagne, la sérigraphie et le design moderne ainsi que les décorations artistiques. Et, même tout ce qu’on ne nous a jamais vu faire, on peut le faire si on le désire. C’est naturel. Quand c’est passionnant, on s’y met et il y a assez de témoignages.

Qu’est-ce qui fait votre fierté aujourd’hui ?

Aujourd’hui, ma fierté est déjà celle de tout un Continent, mieux, la fierté de tout un monde. Un jeune qui arrive à réaliser ses rêves en fashion juste parce qu’il a foi en lui, s’y met et bien. Quand on s’y adonne avec cœur, l’équipe qui suit, a confiance et tout devient réel. Et c’est surtout pour remercier l’Eternel des inspirations qu’aujourd’hui vous remarquez, à cœur joie, le concept vestimentaire ”Rêves Réalisés” sur tous ces jeunes en quête du bonheur partout dans le monde. Mon plus grand rêve, c’est ce que j’ai commencé à faire maintenant ”Emerveiller le Monde”. Amener les gens à oublier tout mais jamais oublier de Réaliser leurs Rêves.

Parlez-nous du concept Rêves Réalisés. En quoi consiste-t-il ?

Mon quotidien, c’est d’aider les gens à réaliser leur rêve à travers des surprises d’anniversaire, des décorations tant rêvées, des marques de vêtements et autres.
Rêves Réalisés, c’est beaucoup plus un remerciement à DIEU pour ses merveilles. Je l’avais fait juste pour Moi et le public l’a réclamé. Et puis, du goût personnel, c’est devenu un concept, un objectif et désormais, une marque, donc, du business.

Pensez-vous que la jeunesse africaine a de l’avenir dans l’entrepreneuriat? Si oui, quel modèle de jeunes pour quel type d’entrepreneuriat ?

L’Afrique, c’est la maison, et tout ce qui est Africain est déjà une belle inspiration. Vu qu’on est né dedans, on ne doit plus chercher loin ce qui est à côté.
Ce qu’un jeune Américain ou asiatique arrive à faire, un jeune africain, le peut et mieux s’il le désire. L’africain n’a pas que d’avenir. Comme je le dis souvent ”le jeune a du présent”. Faut juste aimer ce qu’on entreprend peu importe le secteur. Soyons la meilleure version de nous-mêmes. Il faut chercher et rechercher.
Il faut se faire employer, moi, j’ai servi dans des wild-restaurants. Surtout, il faut économisez mais ne jamais attendre que le temps passe. Tout vient à petit pas.

Interview réalisée par Angélo Alapini

Articles du même auteur :

Angelo Alapini

Lire le précédent

Restitution des objets d’arts à l’Afrique: une promesse de plus à la française ?

Lire le suivant

Les Odeurs vaginales désagréables, d’où viennent-elles?

8 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *