fbpx

Bakalilou Yabi et Seynabou Thiam ou l’art du recrutement

Après sept ans dans l’univers du secteur RH et du recrutement de profils IT en Europe, Bakalilou Yabi avait besoin d’entreprendre en son nom. C’est ainsi que ce ressortissant gambien, mais dont toute l’enfance s’est passée en France à Aulnay-sous-Bois, décide de s’allier avec la Sénégalaise Seynabou Thia. Ils ont lancé un cabinet dédié au conseil RH et au recrutement de profils de hauts-niveaux dénommé BK Search à Genève (Suisse), en 2014.

Par Rudy Casbi

Bakalilou Yabi, lui, est un redoutable chasseur de têtes qui découvre la profession, en 2007. Seynabou Thia, elle, est une spécialiste des ressources humaines qui a évolué pendant plusieurs années dans les systèmes périscolaires en tant que Directrice à la mairie de Paris. C’est en 2006 que leurs chemins se croisent dans la capitale française et depuis, ils n’ont cessé de travailler ensemble, de Paris à Dakar en passant par Genève. «Nos missions se résument en quatre axes: Rechercher, Identifier, Évaluer, Sélectionner et Conseiller. Nous agissons auprès des talents que nous mettons en relation avec les clients grands comptes ou PME, en Europe et maintenant en Afrique», affirment-ils. Leur cabinet de recrutement met l’accent sur le suivi des candidats durant leurs processus recrutement et bien après. Cette approche humaine associée à un accompagnement global caractérise la démarche particulière de BK Search.

Une première année encourageante à tous points de vue

Après plusieurs voyages au Sénégal, l’idée s’imposait de mettre en place une plate-forme dédiée au recrutement de cadres et cadres dirigeants pour répondre aux besoins de certaines entreprises et des talents de la diaspora prêts à relever des défis professionnels en Afrique. «Le continent africain sera sans doute le prochain relais de croissance mondiale, il était donc important que BK Search y soit physiquement présent», expliquent Bakalilou Yabi et Seynabou Thiam dont l’offre de services implique différents domaines tels que le recrutement, le conseil en Ressources Humaines, l’intérim, la formation sans oublier le coaching et le développement personnel. « C’est avec humilité et détermination que nous nous sommes installés à Dakar, début 2019. Notre stratégie, au cours des premiers mois, était de nous imprégner de l’environnement pour mieux comprendre les problématiques de nos clients et mettre en place une offre de service adaptée », confient-ils, tout souriants, avec la conviction d’avoir réussi leurs premiers pas sur le terrain avec l’ouverture de clients grands comptes et des projets RH réalisés avec succès.

Positionner BK Search au premier rang

Maintenant que l’installation à Dakar est faite, Bakalilou Yabi et Seynabou Thiam sont conscients des enjeux : faire de BK Search l’un des principaux cabinets de conseil RH et en recrutement en Afrique tout en menant à bien des missions d’insertion professionnelle. 

Bakalilou Yabi reconnaît qu’ils évoluent dans un contexte technologique favorable à leurs métiers. « Grâce à la bonne utilisation des outils mis à notre disposition, nous pouvons aller vite, plus loin en ayant accès à un vivier de candidats quasi-inépuisable selon le profil attendu ». Les recruteurs, d’aujourd’hui, peuvent s’appuyer sur des outils de recrutement de plus en plus sophistiqués qui intègre de l’intelligence artificielle pour automatiser certaines tâches comme la recherche de profils ou le tri des CV pour «accélérez les processus et nous permettre de consacrer plus de temps aux tâches à plus fortes valeurs ajoutée», détaillent encore les deux associés persuadés que « la fonction RH a cette faculté à s’adapter et à adopter les nouveaux outils mis à sa disposition dans une logique d’amélioration continue ».

BK Search au service de ses clients et partenaires confrontés au Coronavirus

La confiance et la fidélité grandissante des clients, comme le dit Seynabou Thiam, suscite d’autres envies. Aujourd’hui, les deux associés, s’engagent en ce temps de Covid-19 au profit des étudiants, des jeunes diplômés et des personnes à la recherche d’un emploi en menant des webconférences, sur le thème : « insertion professionnelle en période de crise », tout en invitant l’écosystème à faire des propositions. A ce rythme, même le COVID 19 ne pourra pas endiguer leur détermination.

Articles du même auteur :

MyAfricaInfos

Lire le précédent

Ghana/ Une bibliothèque pour immortaliser, valoriser et promouvoir la littérature africaine

Lire le suivant

RDC/ Tokooos 2: le duo de Fally Ipupa et Bramsito en gestation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *