fbpx

Avec Sheyi Adebayor, Thione Niang installe un centre de formation agricole au Togo

Avec Sheyi Adebayor, Thione Niang installe un centre de formation agricole au Togo

Avec Sheyi Adebayor, Thione Niang installe un centre de formation agricole au Togo

L’entrepreneur sénégalais Thione Niang, compte s’associer à la légende Emmanuel Sheyi Adebayor pour l’ouverture d’un institut de formation en agriculture et leadership le mois prochain au Togo.

Dans le but de permettre à tous d’investir de manière rentable dans le domaine agricole, Thione Niang a créé la plateforme agro-business JeufZone.

Le projet en lui-même

JeufZone est une plate-forme agro-business pour la production, la commercialisation, la distribution et la conservation des produits agricoles, avec une priorité donnée aux produits locaux.

Fondée par Thione Niang, cette initiative facilite la contribution au développement agricole de l’Afrique peu importe l’endroit et le secteur d’activité.

Elle vise à permettre aux futurs entrepreneurs de devenir des investisseurs agricoles avec une rémunération garantie de 30% par an sur chaque investissement dans la multitude de produits agricoles proposés.

Autour de ce projet, des centaines d’agriculteurs et des milliers d’hectares sont mobilisés pour une agriculture de qualité et une équipe experte en Agro-business pour assurer la rentabilité des productions.

L’avantage à JeufZone FarmShares, est que la rémunération survient juste après la vente du produit dans lequel l’investissement a été fourni.

Ouverture d’un centre de formation au Togo

Selon les chiffres, l’Afrique possède plus de 62 % des terres arables du monde, mais importe chaque année pour plus de 35 milliards de dollars de nourriture.

Pour remédier à ce déséquilibre M. Niang veut inciter davantage les jeunes africains à se remettre à l’agriculture afin d’assurer la sécurité alimentaire du continent.

C’est ainsi que le modèle Jeufzone s’exporte sur le reste de l’Afrique. Après un franc succès au Sénégal, l’Institut de formation à l’Agriculture et au Leadership, ouvrira un campus au Togo le mois prochain.

« Après le Sénégal, le Togo prend une place prépondérante dans l’engagement pour l’autosuffisance alimentaire de notre continent. », a mentionné M. Niang sur sa page Facebook.

Pour concrétiser ce projet d’expansion au Togo, qui permettra de former des entrepreneurs agricoles pour l’ensemble du continent, l’entrepreneur s’est associé à l’ancien capitaine des éperviers du Togo, Emmanuel Adebayor et au PNUD.  « Ma gratitude au Pnud pour son engagement à nos côtés. Nos sincères remerciements au gouvernement togolais. », a déclaré M. Niang.

L’engouement autour du projet

Ils viennent d’Italie, de France bref du monde entier pour se former chez Thione Niang. Donnant une priorité aux produits locaux, Jeufzone attire beaucoup de jeunes. En février, Jeufzone a accueilli sa 24e promotion en formation.

Dans une vidéo postée par l’entrepreneur sur ses réseaux sociaux, on y aperçoit Fatou, une dame venue d’Italie pour suivre une formation à ladite ferme. A côté d’elle une autre venue de Paris affirme : « Ma sœur a fait une formation ici et du coup ça m’a tenté ».

« De retour au Sénégal, mon premier jour de reprise à la ferme Jeufzone Institut de leadership et d’Agriculture a été marqué par la présence de la 24 ème promotion en formation. C’est une grande satisfaction pour moi de recevoir à nouveau des membres de la diaspora africaine qui rentrent se ressourcer, apprendre pour contribuer à l’engagement en faveur de l’autosuffisance alimentaire en Afrique. », a déclaré M. Niang.

Il faut souligner que ladite ferme propose un programme intensif de 7 jours qui aide les apprenants à acquérir les compétences dont ils ont besoin pour développer leur propre agro-industrie avec un potentiel de croissance et de financement.

Ce programme offre des cours éducatifs et novateurs qui développent les diplômés prêts à l’emploi grâce à un apprentissage pratique intensif et à l’amélioration des compétences dans le secteur agro-business et entrepreneurial.

Articles du même auteur :

MyAfricaInfos

Lire le précédent

Inondation en Afrique du Sud/ Bilan: plus de quatre cent morts

Lire le suivant

La Centrafrique adopte  le bitcoin comme monnaie légale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.