fbpx

Togo/Athlétisme : Fabrice DABLA, le sprinteur togolais sur les traces des légendes

Des talents, le Togo en dispose et surtout en athlétisme. Parmi cette brave jeunesse qui ne cesse d’impressionner et de forcer le respect dans le monde du sport, on retrouve Fabrice Dabla, jeune sprinteur qui a représenté le Togo à plusieurs reprises lors de grands rendez-vous. Désormais en France, Fabrice Dabla poursuit ses efforts pour être  sur les grandes pistes parmi les légendes.

Remarqué très tôt par son professeur d’éducation physique et sportive et parrain, Cyril Kpatcha après un saut de 7m au lycée, Fabrice Dabla, rentré dans la danse ne va plus quitter les pistes. Très rapidement et suivant les conseils de son mentor, il intègre son premier club d’athlétisme, MAC devenu aujourd’hui Royal Athlétique Club “RAC” où il a commencé par affûter  ses armes en course de 100 et 200m ses disciplines phares, faisant alors une croix sur le saut en longueur.

Grâce à son abnégation, Fabrice Dabla va vite améliorer ses chronos mais plus encore, il se retrouve à performer en 60 et en 4x100m et va prendre part aux plus grands championnats. Sa discipline au travail lui a permis de décrocher une bourse de la Solidarité olympique, une bourse qu’il a obtenue après avoir fait ses preuves au cours d’un test de 3 à 4 mois dans le cadre des préparatifs des championnats d’Afrique à Durban en 2016.  Aussi, grâce au soutien de M. Agopomé Kodjovi Raphael, en ce temps directeur du centre d’athlétisme de Dakar et du Gal. Poutoyi Nabédé, président de la fédération d’athlétisme d’alors qui avaient découvert en lui ses talents cachés, il ira poursuivre son entraînement au Sénégal au Centre International d’Athlétisme de Dakar avant de prendre plus tard la direction de la France.

Mais bien avant il s’est rendu en Italie pour préparer les JO de 2016. En octobre 2018, Fabrice signe au stade Sottevillais 76 son 4e club basé à Rouen et intègre le groupe d’entrainement d’Amadou M’Baye, champion d’Afrique sur 100m en 1998. Fabrice Dabla s’entraîne 5 ou 6 fois par semaine avec pour objectif de réaliser le minima pour les championnats du monde d’athlétisme à Doha au cours de l’année en cours et des Jeux Olympiques de Tokyo en 2020, des compétitions qui se trouvent dans le viseur du sprinteur de 26 ans. Au niveau des chronos, il envisage courir les 100m en 10’’10 et les 200m en 20’’40.

Mis à part son dévouement pour l’athlétisme, il est en quête d’un travail afin de s’assurer une stabilité. Ainsi depuis la rentrée Fabrice est devenu animateur dans une école d’athlétisme. Il nourrit également une grande passion pour le domaine du bâtiment et du génie civil où il a effectué ses études.  Dans sa carrière Fabrice Dabla a déjà pris le départ aux côtés de la légende Usain Bolt et Yohan Blake. Il est finaliste des Jeux de la Francophonie de 2017 en Côte d’Ivoire et est pris la même année aux Jeux Islamiques à Bakou. Il est très sollicité par les centres d’athlétisme français au vue de ses performances sur les pistes.

Folly K.

Lire le précédent

Côte d’ivoire / l’application “AMBC”, un outil novateur pour réduire le taux d’analphabétisme.

Lire le suivant

Togo / Des Boissons naturelles à base du souchet, une œuvre de Sarah Agbeko

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *