fbpx

Assa Djelou, la psychologue résistante malgré le COVID

Par: Rudy Casbi

La diaspora africaine continue d’entreprendre malgré les mesures de confinement imposées par le COVID-19 dans le monde. En continuant leurs activités malgré les risques, elle contribue à la stabilité économique des Etats. Assa Djelou, dans le Saint-Denis en région parisienne, fondatrice de son cabinet et de l’association Desire et Deviens, est un symbole d’optimisme et de résistance. Comme son slogan l’indique, elle est «à nos côtés quand cela devient trop dur ».

«La crise du COVID-19 nous incite à nous adapter mais nous continuons nos consultations», lance d’emblée Assa Djelou, gérante d’un cabinet de psychologie et à l’origine du mouvement Désire et Deviens. En terme d’organisation, le planning a aussi été allégé. « Je l’ai optimisé pour éviter qu’il y ait du monde dans ma salle d’attente. Je prends moins de patients mais je continue d’assurer le service», explique-t-elle. En période de lutte contre le COVID-19 alors que le confinement dure, Assa Djelou et son équipe doivent préparer l’après-confinement. «En France, nous sommes confinés depuis mi-mars. Cela devrait encore durer et les traumatismes psychologiques seront assez importants en raison de l’effet négatif que l’enfermement entraîne auprès des populations», analyse-t-elle.

Assa Djelou, une entrepreneure aux vertus philanthropiques

A la tête de son cabinet et de l’association Desire et deviens, Assa Djelou souhaite impacter auprès des jeunes des diasporas africaines en France.. Et pas seulement. «Cette période est propice à une remise en cause de nos fonctionnements. Chacun doit être entrepreneur de sa vie avec un esprit d’entraide et de solidarité», dit-elle avec un pétillement dans son regard. Avec Désire et Deviens, Assa Djelou permet à des jeunes en perte de dynamique, à des gens au chômage de bénéficier d’un réseau et de consultation à prix réduit au sein de son cabinet. «Mon ambition a toujours été de servir et impacter auprès de mon environnement. C’est le moteur de ma vie et c’est ce qui m’a poussé à entreprendre», dit-elle.

Assa Djelou, l’humain au cœur de son ambition

Articles du même auteur :

MyAfricaInfos

Lire le précédent

A Lomé, Eugénie GADEDJISSO a rêvé la radio en grand

Lire le suivant

Forbes: Dangote toujours en tête des 17 milliardaires d’Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.