fbpx

Aminata Touré première femme noire nommée ministre en Allemagne

Aminata Touré première femme noire nommée ministre en Allemagne

Aminata Touré première femme noire nommée ministre en Allemagne

D’origine malienne, Aminata Touré a été nommée ministre des Affaires sociales, de la Jeunesse, de la Famille, des Seniors, de l’Intégration et de l’Égalité dans la région septentrionale du Schleswig-Holstein mercredi dernier. Ce fut une première dans l’histoire de la RFA.

Du haut de ses 30 ans, Aminata Touré représente aujourd’hui un symbole de l’intégration des Afro allemands dans le pays grâce à sa nomination la semaine dernière en tant que première femme noire au poste de ministre des Affaires sociales dans la région du Schleswig-Holstein.

« Quel honneur. A partir d’aujourd’hui, je suis ministre des Affaires sociales, de la Jeunesse, de la Famille, des Seniors, de l’Intégration et de l’Egalité du Schleswig-Holstein. Je suis heureux de faire partie du Cabinet II de Daniel Günther. Je m’acquitterai de cette tâche consciencieusement et avec joie »; a-t-elle publié sur Twitter.

Qui est Aminata Touré ?

Née en 1992 à Neumünster, une ville industrielle de taille moyenne dans l’extrême nord de l’Allemagne, il faut reconnaître que Aminata n’a pas eu une enfance aisée.

Elle fut abandonnée par son père à l’âge de 12 ans juste après qu’elle ait eu la nationalité allemande. Aminata et ses sœurs ne pouvaient désormais compter que sur leur mère qui travaille comme aide-soignante.

Déterminée à réussir, Aminata Touré a obtenu une bourse et poursuivi ses études de sciences politiques et de français. Parallèlement à ses études Aminata s’est engagée au sein du mouvement de jeunesse du parti vert de sa région, le Schleswig-Holstein.

Son engagement politique

Membre du parti écologiste, l’écrivaine a commencé très tôt la politique. Dans son livre intitulé « Nous pouvons être plus nombreux, la puissance de la diversité”, publié en août 2021, Aminata parle de son enfance, passée en partie dans un centre d’accueil pour réfugiés après que ses parents aient fui le Mali à cause de l’instabilité politique dans les années 90, de sa vie en Allemagne, et de son parcours politique.

« Je suis une jeune femme noire qui a décidé très tôt de faire de la politique et de prendre des responsabilités. Je savais que mon âge, mes origines et le fait d’être une femme joueraient un rôle, mais je n’imaginais pas quelle dimension cela prendrait. » a-t-elle mentionné.

Entrée à 19 ans chez les Verts, elle devient députée régionale en 2017 et vice-présidente du parlement régional deux ans plus tard à Kiel. Elle s’engage sur les sujets de société comme l’antiracisme, les questions migratoires, l’égalité des femmes ou les dossiers religieux.

Sa volonté de réussir en politique a été renforcée par ses parents, qui ne se sont jamais lassés de lui dire qu’en tant que membre d’un groupe minoritaire, elle devrait donner 200% quand d’autres donnaient 100%, a-t-elle déclaré aux médias allemands du RND avant son investiture comme ministre.

« J’aimerais voir une société dans laquelle il n’est pas nécessaire de donner deux fois plus simplement parce que vous êtes différent d’une certaine manière. Tout le monde devrait avoir les mêmes opportunités et possibilités. », a-t-elle déclaré.

Ayant été victime de racisme, Aminata Touré veut donner l’exemple aux autres personnes issues de minorités ethniques.

Selon RFI la nomination de Aminata Touré au poste de ministre n’est pas une surprise. Son ministère regroupe les Affaires sociales, la Jeunesse, la Famille, les Seniors, l’Intégration et l’égalité des femmes.

La jeune afro-allemande veut désormais susciter des vocations, encourager les jeunes, quel que soit leur couleur de peau, à s’engager aussi en politique.

« Je veux que plus de personnes issues de la diversité fassent de la politique, mais cela demande aussi beaucoup de discipline, de force et d’épreuves », a-t-elle mentionné dans son livre autobiographique.

Un rêve devenu réalité ; le parcours de Aminata Touré confirme l’adage qui dit qu’il faut toujours croire en ses rêves et se donner véritablement les moyens pour réussir.

Articles du même auteur :

Edith DAK

Lire le précédent

Togo / Le coach Wilfried SEMEDO reçoit « le grand prix général Mathieu kérékou ».

Lire le suivant

Inauguration du Salon TROPICS INTRA-AFRICAN TRADE EXPO à Praia en Octobre 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.