fbpx

A Bazoulé, ce sont des crocrodiles sacrés qui accueillent les touristes

Bazoule_crocrodiles_sacrés_myafricainfos

Bazoule_crocrodiles_sacrés_myafricainfos

Bienvenue à Bazoulé, un petit village du Burkina Faso où cohabitent en parfaite harmonie depuis près d’un siècle des hommes et des crocodiles. Aussi louche et un peu flippant que cela puisse paraitre, les mystérieux crocodiles de Bazoulé attirent des milliers de visiteurs chaque année.

Le pays des hommes intègres semble être aussi la cité des animaux fabuleux. Dans cette agglomération paradisiaque reste glorifiée une espèce toute particulière de reptile géant : les Crocodiles. Logés dans une vaste mare dans le village de Bazoulé sise à quelque kilomètre de Ouagadougou, la capitale burkinabaise. Cette cohabitation de la population autochtone du Bazoulé et des crocodiles ne date pas d’hier. En effet selon une vieille légende locale, ces célèbres crocodiles ont conduit tout un peuple mourant de soif vers une source d’eau intarissable. Ce peuple, en preuve de reconnaissance envers ces animaux à qui il devait désormais la vie, s’est engagé à non seulement vénérer mais aussi à protéger ces crocodiles. C’est ainsi que ce mythe devenu une tradition infaillible dans cette commune rurale de Tanghin-Dassouri se perpétue de génération en génération.

Le village du Bazoulé est situé dans la région centrale du Burkina-Faso plus précisément dans la province du kadiogo. Une fois sur les lieux une équipe très hospitalisée informe les touristes des conditions à remplir avant d’accéder au site. Avec une quittance de 1500fcfa vous pourrez en toute quiétude rentrée en contacte avec les caïmans.

Bazoule_crocrodiles_sacrés_myafricainfos

Les crocodiles sacrés se nourrissant de poulet de préférence, un coin de vente de poulet se loge à proximité de la mare envie d’échanger les poulets contre un billet de 2000fcfa avec des touristes qui désirent nourrir les caïmans. Mise à part le seul fait de nourrir ses crocodiles, les visiteurs peuvent également nager dans la mare, prendre des photos tout en étant assis ou allonger sur le dot de ces reptiles sans crainte aucun mal. Les caïmans considérés et glorifier comme des ancêtres sont enterrés au même titre que les hommes.

 Autour   de cette mare, abrite un complexe très accueillant constitué d’un campement avec des chambres bien aménagés pour les visiteurs et un petit musée. On y trouve également un petit marché artisanal et des maraichères qui fleurissent prêt de la mare. Ce site touristique constitut non seulement une richesse culturelle mais aussi économique pour le village de Bazoulé. Il rapporte plus de 6millions par année, une modeste somme qui contribue à entretenir les lieux et à scolariser les enfants de ce milieu.

Cependant l’existence de ces reptiles vénérés comme des divinités semble être menacé par les attaques terroristes très fréquente dans la région. Il faut également souligner un grand retrait d’eau dans cette mare qui se tarie du jour le jour. Cependant un message d’alerte a été envoyé aux autorités locales ainsi qu’au gouvernement qui ne sont pas restés indifférant face à cette menace grandissante. Toutefois ces crocodiles continuent à veiller sur les habitants de ce village, en attirant des milliers de touristes qui indirectement contribuent au développement socio-économique de ce beau pays qu’est le Burkina Faso.  

Articles du même auteur :

Delali Adzika

Lire le précédent

Le Sénégal augmente ses chances de qualification à la CAN2020

Lire le suivant

“Akossiwa mon amour”, une œuvre à jamais gravée dans les memoirs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *