fbpx

Trois jeunes africaines de moins de 30 ans et CEO dans le secteur de l’énergie

Dans un secteur souvent dominé par les hommes, ces trois jeunes africaines occupent des postes de CEO dans l’industrie pétrolière, gazière et de l’énergie solaire. Ogutu Okudo du Kenya est à la fois entrepreneure dans le secteur pétrolier et Country manager dans une entreprise du secteur. Olaedo Osoka est CEO d’une entreprise opérant dans l’énergie solaire en Afrique de l’Ouest, tandis que Ethel Laurel Akkaful du Ghana a créé sa propre entreprise dans le secteur gazier.

Ogutu Okudo, 28 ans, Kenya

Ogutu Okudo, 28 ans, Kenya, fondatrice/CEO Women in Energy & Extractives Africa (WEX Africa) et Country Manager/Kenya pour SpringRock Energy

Récipiendaire du prix de la «Femme de l’année» aux Upstream Oil and Gas Awards au Kenya en 2019 pour sa contribution au développement du secteur pétrolier au Kenya, Ogutu Okudo est Country Manager au Kenya pour SpringRock Energy et Business Development Manager en Afrique. SpringRock est une société intégrée de services de gestion de champs pétroliers en amont, spécialisée dans l’exploration et la production de champs pétroliers. Ogutu Okudo conçoit les meilleures stratégies opérationnelles pour l’expansion et la pénétration de nouveaux marchés et gère des projets dans plusieurs domaines commerciaux. Son expérience s’étend sur de nombreux projets en Afrique de l’Est et de l’Ouest, nootamment, la gestion de projet de construction de puits, la planification du développement du champ et la première gestion de projet pétrolier.

Egalement entrepreneure dans le domaine énergétique, à l’âge de 20 ans, en 2012, Ogutu Okudo a fondé Women in Energy and Extractives Africa (WEX Africa), une entreprise sociale, comblant les écarts entre les genres dans les secteurs du pétrole, du gaz, des mines et des énergies alternatives. WEX Africa conçoit des solutions pour ses clients en cartographiant les parties prenantes qui interagissent avec leurs entreprises. L’entreprise s’associe et conseille ses clients et les gouvernements sur la création de valeur partagée dans leurs objectifs sociaux, en veillant à ce que leurs activités et leurs programmes soient durables, impactants et inclusifs. WEX Africa compte 15 employés dans cinq pays et plus de 75 bénévoles dans 10 pays.

Ogutu Okudo est détentrice d’un Master of Science (Msc), Gestion des entreprises pétrolières et gazières de l’université d’Aberdeen en Écosse ainsi que d’un Bachelor en relations et affaires internationales de l’université internationale américaine, basée au Kenya.

Ogutu Okudo siège à de nombreux conseils d’administration, les conseillant sur leurs opérations stratégiques en Afrique de l’Est. Elle siège ainsi au Conseil de Bboxx Kenya, la plate-forme de services publics hors réseau de nouvelle génération basée à Londres, opérant dans 15 pays,en Afrique notamment et en Asie, et développant des solutions pour les communautés hors réseau,en fournissant une énergie solaire abordable et payante à l’utilisation puissance,à plus d’un million de personnes.

Au cours de cette année 2020, Ogutu Okudo prévoit d’organiser des activités de sensibilisation aux STEM, de publier un livre pour enfants et de publier des directives pour engager durablement les femmes dans les projets du secteur de l’énergie et de l’extraction en Afrique subsaharienne. Elle prévoit aussi d’ouvrir des bureaux dans des pays d’Afrique de l’Est.

Elle a reçu de nombreux prix internationaux et le président Uhuru Kenyatta l’a reconnue en 2018 comme l’une des jeunes femmes kényanes pionnières dans son secteur. Elle a reçu le prix « Under 30 Women in Energy East Africa » en 2018 et, en 2019, le prix de la «Femme de l’année» aux Upstream Oil and Gas Awards pour sa contribution au développement du secteur pétrolier au Kenya.

En 2019, elle s’est adressée au Conseil économique et social au siège des Nations Unies à New York, accompagnant le président Kenyatta dans le cadre de la délégation kenyane à l’Assemblée générale des Nations Unies.

Olaedo Osoka Nigeria, 27 ans

Olaedo Osoka (Nigeria), 27ans ,Directrice générale de Daystar Power Ghana

Depuis 2019, Olaedo Osoka est la directrice générale de Daystar Power Ghana, société spécialisée dans l’énergie solaire, qui dispose également d’un bureau en Côte d’Ivoire. L’entreprise vise à mettre à la disposition des entreprises et professionnels une énergie propre, fiable et bon marché.

Olaedo Osoka est une dirigeante expérimentée dans la mise en œuvre de stratégies visant à financer et à développer des entreprises en Afrique de l’Ouest. Elle a précédemment dirigé les services de communication d’entreprise, de développement des affaires et de gouvernance chez Sunray Ventures. Avant cela, elle a travaillé comme avocate au sein des équipes corporatives et commerciales d’Udo Udoma & Belo-Osagie, un important cabinet d’avocats au Nigeria, conseillant des clients nationaux et internationaux cherchant à structurer leurs investissements au Nigeria.

​Olaedo Osoka est diplômée en droit (LLB Hons) de l’université d’Essex et titulaire d’un Master en droit (LLM),avec distinction, de la London School of Economics and Political Science. Elle est également membre du barreau nigérian.

Olaedo Osoka est membre de l’équipe fondatrice de Sunray Ventures dirigée par Christian Wessels et Jasper Graf c. Hardenberg et a participé à la fondation de Daystar Power en 2017. Elle a une passion durable pour l’autonomisation et l’inclusion des femmes dans la transition des énergies renouvelables en Afrique.

Selon Olaedo Osoka, le modèle commercial de Daystar Power Ghana a permis d’économiser jusqu’à 20% sur les coûts énergétiques des clients, leur permettant de canaliser leurs ressources pour générer des revenus supplémentaires, des retours et améliorer leur empreinte environnementale. En outre,a-t-elle fait savoir, la mission de l’entreprise est également d’employer, d’autonomiser et de former de jeunes talents locaux, en particulier des femmes ghanéennes. « Vous remarquerez qu’il y a peu de femmes dans les sciences, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques (STEM) en Europe, et le ratio est bien pire ici; une partie de notre mission est de promouvoir la diversité et d’encourager les femmes à participer et à diriger la construction de l’avenir énergétique du Ghana. »

En avril 2019, Daystar Power avait levé 10 millions de dollars de Verod Capital et Persistent Energy pour son expansion en Afrique de l’Ouest. AuparavantDaystar Power, a levé 4 millions de dollars auprès de SunFunder.

Ethel Laurel Akafful Ghana, 27 ans

Ethel Laurel Akafful Ghana,27 ans, fondatrice et CEO de Laurel Gas Resources

Détentrice d’un Master en géosciences pétrolières, Laura Akkaful est la fondatrice et la CEO de Laurel Gas Resources, une société de distribution de gaz de pétrole liquéfié (GPL), qui est un mélange d’hydrocarbures légers, stocké à l’état liquide et issu du raffinage du pétrole pour 40 % et de traitement du gaz naturel pour 60 %.

Le GPL,selon l’entreprise, est une alternative moderne supérieure au bois de chauffage et au charbon de bois et est sûr, propre, rapide et portable.

Laurel Akafful a commencé par vendre des articles tels que des montres-bracelets et des chemises pour hommes, avant de créer son entreprise. Elle a également été enseignante à un moment donné.Mais, elle a toujours souhaité évoluer dans le domaine de l’ingénierie.

Laurel Akkaful est née à Abomosu (Est du Ghana). Sa mère évoluait dans le petit commerce et son père était un fermier qui vendait également de l’or et du diamant. Sa passion pour l’ingénierie est née lorsqu’elle était sur le point d’entrer à l’université. «À l’heure de l’université, je n’ai choisi que des cours d’ingénieur. Je voulais juste être ingénieure. Je pensais que si je fais de l’ingénierie, je pourrais travailler comme quelqu’un qui extrait de l’or, mais on m’a proposé les sciences de la terre »,a-t-elle fait savoir lors d’une interview avec le média du Ghana Business World.

Selon la jeune CEO, Laurel Gas Resources se concentre sur la correction de trois anomalies majeures du système: la sécurité, l’accessibilité et la commodité. Cette entreprise,a-t-elle expliqué, élimine les problèmes liés à l’achat de GPL par le grand public. « La plupart des gens manipulent les cylindres lourds d’une manière qui rend l’ensemble du processus très dangereux. Nous achetons le gaz en votre nom et nous le transportons de manière pratique et en toute sécurité », a déclaré Laurel Akafful.

En outre, la société propose des conseils gratuits sur ce qu’il faut faire en cas de détection de défauts, vérifie la position des cylindres des clients, vérifie les régulateurs, les vannes, etc. pour s’assurer que le processus est extrêmement sûr et efficace.


Patrick Ndungidi
Journaliste et Storyteller  
https://africanshapers.com

Articles du même auteur :

MyAfricaInfos

Lire le précédent

Recette du zembrocal pomme de terre

Lire le suivant

Football : Samuel Eto’o dans le top 30 du FC Barcelone

One Comment

  • C’est l’afrique qui bouge honneur aux trois femmes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *