fbpx

Togo/ Namavo, commandez votre sauce pour plus de liberté !

De plus en plus occupés, les gens ont du mal à s’occuper de la préparation de leur repas. Et on sait que faire une sauce demande parfois du temps et de la patience. Pour faciliter la tâche à ceux qui le souhaitent, Imelda Lawson-Body a démarré son entreprise Namavo pour apporter plus de liberté à ses clients.

Bonjour Mme ! Qui est Imelda Lawson-Body ?

Bonjour Myafricainfos ! Imelda est une jeune femme togolaise, résidant à Lomé, passionnée de cuisine et de pâtisserie. Je suis la promotrice de Namavo, une startup spécialisée dans la livraison des sauces africaines sur commande, créée depuis Octobre 2018.

Que proposez-vous concrètement à travers Namavo et qu’est-ce qui vous a inspirée à créer cette structure ?

Après mes études en communication des organisations à l’Université de Lomé, et avec ma soif d’autonomie, j’ai décidé de me lancer dans l’entrepreneuriat tout en faisant une étude sur les besoins qui n’ont pas réellement encore de solutions sur le marché togolais. À la suite d’une discussion avec quelques amies femmes salariées, je me suis rendue compte de la difficulté des femmes en couple ou non à faire la cuisine en semaine à cause de leur agenda très chargé. L’idée m’est ainsi venue, sans oublier l’inspiration du Saint Esprit de Dieu, de créer Namavo, cette startup spécialisée dans la livraison de sauces togolaises.

Quelles sont les différentes sauces proposées par Namavo ?

Adémè, Gboma, Yovo Gboma, Avouvo, Gombo, Goussi dési, Sauce graine, Sauce d’arachide, Sauce de menthe poivrée (ésro), Sauce de gingembre, Patte de bœuf, Sauce de poissons frais, Sauce de queue de bœuf, Sauce de lapins, Sauce claire ( fufu dési dit serum)..

Est-il possible de décider de la composition de sa sauce ?

Bien-sûr qu’il est possible de personnaliser sa sauce.

Dans ce cas, expliquez-nous le processus de commande jusqu’à la livraison des sauces.

Le client prend contact avec nous soit par appel, soit par WhatsApp ou encore Facebook. Nous lui envoyons la grille tarifaire, et il fait ses choix de sauces, qu’il modifie ou non à sa guise. Il décide de se faire livrer ou de passer récupérer sa commande. Pour confirmer, le client envoie la totalité de la somme par mobile money. Il est à noter que la commande se fait au moins une journée à l’avance (24h) .
S’il choisit de se faire livrer, le coursier lu apporte sa commande à l’adresse indiquée. Et le client paie les frais de livraison directement au livreur.

Namavo

Qu’en est-il des personnes qui aimeraient apprendre à préparer les sauces que vous proposez ?

Nous offrons des formations particulières aux personnes désireuses d’apprendre à faire nos sauces à des prix moyens. Pour ceux qui désirent faire la formation chez nous, ils peuvent nous contacter et le reste se fera.

Faire recours à vos services est assurément un stress en moins. Cependant, comment gérez-vous les clients ayant des conditions spécifiques de santé, comme les hypertendus ou les diabétiques ?

Nous demandons à nos clients s’ils ont des préférences quant à la composition de leurs sauces et nous cuisinons en fonction. Ainsi pour certains clients nous ne mettons pas de sel ou nous en mettons très peu. Pareil pour l’huile.

Au cas où un client n’apprécie pas sa commande livrée par Namavo, comment gérez-vous les cas de retour ?

Lorsqu’un client n’apprécie pas sa commande, chose rarissime, nous nous excusons auprès de lui comme cela se doit et nous nous rachetons sur ses prochaines commandes.

Il est clair que vous êtes spécialisé dans la cuisine africaine. Toutefois, vous arrive-t-il d’avoir des commandes de sauces autres qu’africaines ?

Il nous arrive de cuisiner d’autres sauces qui ne sont pas africaines, comme la sauce crème. Cependant ces demandes sont rares.

Quels sont les plans de développement de Namavo ?

Nous envisageons pérenniser notre activité en l’améliorant suivant les besoins de nos clients. La création d’un restaurant fait partie de nos plans pour le futur.

Un message pour les femmes et hommes qui ont du mal à réussir les plats africains ?

Pour les personnes qui ont du mal à faire des mets africains, je dirai que tout est question de volonté et de passion.

Un conseil particulier à la jeunesse africaine ?

A la jeunesse africaine je dirai que le changement est dans nos mains. Nous devons être actifs sur tous les plans tant que nous aurons encore de l’énergie. Ne plus rien attendre des gouvernants mais chercher à nous auto-suffire, le temps ne nous appartient pas.

Un dernier mot ?

Mon dernier mot va à l’endroit de la gent féminine. Nous devons éviter de toujours tout attendre des hommes. Ils peuvent nous aider mais pas tout faire à notre place. Courage à toutes les femmes battantes et bravo à ces hommes qui toujours nous soutiennent.

Imelda Lawson-Body CEO Namavo

Pour contacter Namavo

  • Adresse géographique : Agbalepedo, rue de l’Anadeb ; Lomé-Togo
  • Tél. : +228 92 49 96 86
  • E-mail : Imelbod@gmail.com
  • Facebook : Namavo

Articles du même auteur :

Essenam K²

Journaliste Web Responsable du site

Lire le précédent

Diaspora/ NBA: sacre de Toronto l’Afrique honorée par Masai Ujiri, Serge Ibaka et Pascal Siakam

Lire le suivant

Bénin/ « Les fantômes du brésil » de Florent COUAO- ZOTTI

One Comment

  • Bonne publicité. Mci au Webmestre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.