fbpx

Togo/Kossivi Sénagbé AFIADEGNIGBAN : des danses vodou au chorégraphe international engagé

Né dans une famille animiste au Togo, Kossivi Sénagbé AFIADEGNIGBAN exécutera ses premiers pas de danse lors des cérémonies et rituels vodou où, rythmes, chants, danses traditionnelles s’entremêlent. C’est donc très jeune, qu’il côtoie les milieux artistiques togolais de diverses expressions ; performances, arts visuels et danses traditionnelles.

Décisivement engagé dans la chorégraphie, le jeune togolais entame une formation professionnelle et se perfectionne à l’école des Sables de Germain Acogny où Il obtient son certificat en « danse traditionnelle et contemporaine africaines » et en « Art de l’enseignement de la danse ».

Directeur artistique de l’association SOL’ŒIL d’AFRIK qu’il a créée en 2015, Kossivi produit des pièces chorégraphiques, développe des projets de formation professionnelle notamment le programme « Danses traditionnelles et création d’aujourd’hui » et des projets artistiques dans les prisons civiles du Togo en partenariat avec la direction de l’administration Pénitentiaire et de la réinsertion (DAPR). Mais il ne se limite pas à la création chorégraphique puisque le chorégraphe s’engage dans la transmission de ses connaissances aux jeunes danseurs de son pays à travers des cours réguliers. Il donne également des cours aux enfants dans des écoles et s’engage à contribuer au changement social dans son pays le Togo à travers son art.

Perfectionniste, Kossivi travaille toujours à mettre à jour son art. Ce qui le pousse en fin 2019 en résidence de création en France au BALLET DU NORD/CCN Roubaix Haut de France, du 04 Novembre au 31 Décembre 2019, dans le cadre de leur programme d’accueil studio. C’était avec le soutien de l’Institut Français du Togo, de l’ambassade de France SCAC, Association/cie Sol’œil d’Afrik, SBC consulting, Association Toobo. https://www.balletdunord.fr/contacts/kossivi-senagbe-afiadegnigban/

Pour l’artiste, c’était l’occasion de travailler sa pièce intitulée « Entre ciel et terre » qui as fait peau neuve.

« Après un mois et demi de recherche, de travail en studio et d’immersion dans le quotidien de la population à travers des ateliers, de rencontre et d’échange, ma pièce « entre ciel et terre » fut nourrie, transformée en une quête plus universelle que personnelle où tout le monde se retrouve et vit sa part de l’histoire de quête de soi», atteste-t-il. S’en est suivie une sortie de résidence organisée le 11 Décembre 2019, ouverte à tout public puis une autre 19 décembre 2019 destinée aux professionnels de la ville et d’ailleurs.

Plusieurs danseurs professionnels, Directeurs de centres et chorégraphes ont honoré de leur présence la sortie de résidence du 19 Décembre.

  • Sylvain GROUD chorégraphe et Directeur du CCN de Roubaix/Ballet du Nord ;
  • Edwige SAUZON-BOUIT Directrice déléguée de l’Institut français du Togo ;
  • Chantal Loïal chorégraphe et Directeur artistique de la compagnie Difékako ;
  •  Enrico TEDE Professeur et référent à l’école de danse du Ballet du Nord ; et toute l’équipe du CCN pour ne citer que ceux-là. 

2020, plein de projets dans l’agenda du chorégraphe
Kossivi Sénagbé AFIADEGNIGBAN

Le danseur togolais est invité au Laboratoire & festival « Fari Foni Waati » sur lequel il intervient en tant que danseur interprète du 6 au 26 Janvier 2020 à Bamako- Mali. De là, Kossivi entamera dès le 24 février et ce jusqu’au 08 mars, la 3ème édition de son projet « Danse Traditionnelle et Création d’Aujourd’hui » (DTAC#3).

C’est un programme de recherche artistique qui vise à introduire les danses traditionnelles dans le processus de créations chorégraphiques contemporaines. Organisé par l’Association Sol’œil d’Afrik, ce programme a pour objectif de renforcer les capacités des jeunes artistes danseurs professionnels Africains et togolais en particulier, afin de les amener à explorer les danses traditionnelles comme source d’inspiration et de recherche en création chorégraphique.

« Les hommes et la danse en Afrique », une autre surprise dans l’agenda 2020 de Kossivi. Cet infatiguable artiste qui inscrit déjà des traces indélibiles dans l’art africain, s’adresse à la jeunesse du continent en ces termes : « Où que nous soyons, jeunesse africaine, prenons notre destin en mains, travaillons avec force et intelligence, pour notre liberté et libérer ainsi l’Afrique »

Articles du même auteur :

MyAfricaInfos

Lire le précédent

Togo /7ème édition du FIMO 228, un évènement de Challenge Model Agency

Lire le suivant

Football : Stéphane Mbia fait partie du top 11 de l’OM de ces 10 dernières années

One Comment

  • Félicitation pour les projets,et courage pour la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *