fbpx

Togo/ De nouvelles solutions prises dans la lutte contre l’érosion côtière

solutions prises dans la lutte contre l'érosion côtière

solutions prises dans la lutte contre l’érosion côtière

Le Togo veut prendre de nouvelles dispositions dans la lutte contre la dégradation avancée du littoral. Le décapage de la côte togolaise étant très inquiétant, toutes les pistes sont étudiées pour lutter contre l’érosion côtière au Togo.

La protection de la côte devient une urgence régionale absolue pour préserver les activités économiques et garantir la survie de millions de personnes menacées par la dégradation du littoral ouest-africain.

Ainsi, dans cette lutte, l’ingénieur géo-technicien togolais, Déo Eklu-Natey a développé une technique pour freiner ce phénomène climatique.

«Chaque jour la côte togolaise s’érode un peu plus. La mer avance à grande vitesse, malgré des actions entreprises pour freiner le phénomène »: s’est inquiété Koffi Houédanou, un environnementaliste.

Beaucoup de dégâts ont été causés notamment la disparition des maisons, des villages et de diverses infrastructures…

Afin d’éviter une catastrophe irrémédiable, une nouvelle action de lutte est en cours. Une partie de la côte togolaise est jonchée depuis quelques temps d’ouvrages inédits.

«Il s’agit d’une juxtaposition de puits en fûts granulitiques, enfouis le long du littoral pour freiner l’avancée de la mer » a expliqué Muriel Muada, l’ingénieur en génie civil.

«On a constitué un puits qu’on a enfoncé jusqu’à atteindre une roche sédimentaire qui est dure qui est pour nous, une bonne assise pour que l’ouvrage puisque résister suite à la pression de l’eau. Et quand les vagues échouent contre l’ouvrage, elles se retirent en laissant le sable. Ce sable comble les parties érodées de la côte. L’ingénieur géo-technicien togolais Déo Eklu-Natey est à l’origine de cette technique. Ensemble avec son équipe, il travaille pour l’affiner.»: a confié Muriel Muada.

Cette technique est un principe de construction des ports. C’est un rideau qui fait face à la mer pour arracher le sable que cette étendue avait englouti auparavant .

Une technique qui semble efficace car elle attire déjà des curieux, à l’instar du géologue sénégalais Aliou Fall Diedjou,  spécialiste en érosion côtière.

«Elle permet non seulement de stabiliser les côtes, mais dans les observations, nous constations aussi qu’il y a possibilité de gagner du terrain »; a-t-il souligné.

Ce dernier envisage dupliquer cette technique innovante dans son pays et convaincre les décideurs à l’adopter.

Soulignons qu’au Togo, le gouvernement s’y intéresse sérieusement dans le cadre des actions urgentes face à l’avancée de la mer.

Articles du même auteur :

Edith DAK

Lire le précédent

La Chine compte importer plus de produits agricoles africains

Lire le suivant

Afrique du Nord/ Le secteur de l’énergie solaire peine à se déployer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *