fbpx

Togo/ Basketball: Nicolas M. Follykoé, un talent dans l’ombre

Nicolas Menssanh Follykoé fait partie de ces rares jeunes basketteurs qui ont évolué en suivant les différentes étapes de progression. Il évolue depuis 2012 au sein de l’équipe sénior de son club formateur, Swallows de Kégué.

Né le 06 décembre 1989 à Libreville au Gabon, Nicolas Menssanh Follykoé a regagné le Togo en 2001.  A l’âge de 14 ans, il intègre le club de basketball des Hirondelles où il fera ses armes. Nicolas Menssanh Follykoé, défenseur de son état, a joué toutes les catégories : minimes, cadets, juniors et espoirs.

Depuis 2012, il s’est fait, du haut de ses 1 m 76, une place au sein de l’effectif sénior avec son éternel  dossard 6. A ses débuts, il a remporté plusieurs titres et distinctions. Avec les minimes, le jeune basketteur a remporté le championnat tout comme chez les cadets, juniors et espoirs entre 2004 et 2010. Grâce à ses énormes talents, il a remporté en 2008 le titre de meilleur joueur du championnat cadet toujours avec Swallows.                  

Désormais chez les seniors, Nicolas Follykoé espère décrocher un nouveau titre en Ligue comme sur le plan national. Défenseur teigneux et fin dribbleur, il possède des atouts nécessaires pour aider son club à être au top surtout au cours de cette nouvelle saison du côté de la Ligue Lomé-Golfe, qui a plus ou moins bien démarrée pour eux. Après une première victoire en ouverture 74-48 devant Melting Pot, Nicolas et ses coéquipiers ont réalisé une contre-performance face à DYTO lors de la 2e journée 53-67. Un revers qui ne les éloigne pas de leur principal objectif, celui d’être sacré au terme de la saison.

Nicolas Follykoé ne pense pas pour le moment à s’engager avec un autre club car, son rêve reste de tout donner pour son club formateur et pourquoi pas à compter de cette saison. Il espère également faire partie de la sélection nationale du basketball togolais.

Vous pouvez suivre Nicolas Follykoe sur Facebook

Lire Aussi : Togo/ Marc Yobé Djaledjete, le volleyball togolais a sa star

Folly K.

Lire le précédent

Football/CAN U-17 : le Cameroun remporte le sacre après 16 ans d’attente

Lire le suivant

Bénin/ Un piège sans fin de Olympe Bhêly-Quénum

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *