fbpx

Sénégal/ Un nouveau mérite pour la réalisatrice Mati Diop!

Mati Diop, réalisatrice de Atlantique, le 30 avril 2019 à Paris

La réalisatrice franco-sénégalaise Mati Diop, est lauréate du «Mary Pickford Award» du festival de Toronto, qui consacre un talent féminin du cinéma. Son film, “Atlantique”,Grand prix du dernier festival de Cannes qui raconte le calvaire des migrants, fait ainsi son entrée en Amérique du Nord.

Une récompense de plus pour la réalisatrice franco-sénégalaise avec son long métrage «Atlantique». Après avoir été désignée Grand prix du jury au 72e festival de Cannes cette année, la cinéaste va recevoir le «Mary Pickford Award» en septembre au Canada. Elle enchaîne ainsi les succès et sera à nouveau sous les feux des projecteurs.

Lire aussi: Diaspora/ Festival du film d’Angoulême 2019: une burkinabé membre du jury.

Mati Diop, Née d’une mère française, fille de Wasis Diop, célèbre auteur-compositeur, et nièce du cinéaste de renom Djibril Diop Mambéty, devient ainsi la première lauréate de cette récompense, qui célèbre la femme qui s’est le plus illustrée dans le cinéma mondial au cours de l’année.

Son film «Atlantique» fait ainsi une entrée fracassante en Amérique du Nord, par le festival international du film de Toronto.

Sorti en 2018, «Atlantique», raconte le calvaire des migrants africains qui prennent l’océan Atlantique pour tenter d’entrer en Europe, et notamment les réalités de la jeunesse sénégalaise à travers le portrait d’un couple que la mer et la mort vont séparer.

Articles du même auteur :

Edith DAK

Lire le précédent

Bénin/FIFF Cotonou: une première édition qui jette un regard sur le cinéma féminin africain.

Lire le suivant

Togo / les Classes entrepreunariales Foire ADJAFFi : qu’est-ce que c’est ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *